LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les chiffres clés de l'assurance chômage : recettes, dépenses, motifs de fin de contrat, endettement

Échec des négociations sur l'assurance chômage : le gouvernement reprend la main, crainte des syndicats, du patronat et de chômeurs

12 min

Après trois mois et demi de négociation, les partenaires sociaux n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur la réforme de l'assurance chômage voulue par l'exécutif, qui va reprendre la main, au risque d'acter la fin du paritarisme et de réviser certains droits pour les chômeurs.

Les chiffres clés de l'assurance chômage : recettes, dépenses, motifs de fin de contrat, endettement
Les chiffres clés de l'assurance chômage : recettes, dépenses, motifs de fin de contrat, endettement Crédits : Laurence SAUBADU, Paul DEFOSSEUX / AFP - AFP

Assurance chômage : échec de la négociation entre syndicats et patronat, l'Etat va reprendre la main. L'échec était prévisible mais il aura certainement de lourdes conséquences pour les 6 millions de chômeurs inscrits à Pôle emploi, à la fin de l'année, avec ou sans activité. Patronat et syndicats n'ont pas réussi à s'entendre, hier, sur la réforme de l'assurance chômage et la manière de lutter contre la précarité. L'exécutif et les organisations de salariés voulaient instaurer un système de bonus-malus pour les entreprises, les obliger à cotiser davantage à l'assurance chômage en cas de recours excessif aux contrats courts. Solution mortifère pour l'économie, répond le patronat.  Faute d'accord entre les partenaires sociaux, c'est donc le gouvernement qui reprend la main sur la réforme. Objectif : réaliser entre 3 et 3,9 milliards d'euros d'économie sur trois ans. La ministre du Travail Muriel Pénicaud va présenter une méthode et un calendrier dans les prochains jours. Pour continuer à peser sur la réforme, La CFDT, Force ouvrière et le Medef demandent une réunion tripartite avec l'Etat. Mais les partenaires sociaux se retrouvent affaiblis, après 3 mois et demi de négociations qui se sont soldées par un échec. Il s'agit d'un tournant dans le dialogue social, d'un coup dur pour le paritarisme assorti de craintes des syndicats pour les droits des chômeurs. Analyse de Catherine Pétillon.

Les autres titres du journal

Comment l'Elysée et le gouvernement vont-ils réagir dans le sillage de l'affaire Benalla après les conclusions accablantes des sénateurs sur les dysfonctionnements au plus haut sommet de l'Etat ? La commission des lois du Sénat demande des poursuites contre l'ex-chargé de mission d'Emmanuel Macron... et la saisine de la justice sur les déclarations d'autres collaborateurs du président. La ministre de la Justice Nicole Belloubet estime qu'"on n'est pas complètement dans le respect de la séparation des pouvoirs tel qu'il est prévu dans la Constitution". "L'Elysée aura l'occasion d'apporter des réponses factuelles sur manifestement beaucoup de contre-vérités qui se trouvent présentes dans le rapport", a réagi le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux. Et l'on apprend, ce matin, que les conditions d’attribution de passeports diplomatiques ont été durcies dans le cadre d’une vaste réorganisation de l’Elysée.

De "nouvelles lignes rouges" contre l'antisémitisme : Emmanuel Macron a annoncé, hier soir, lors du dîner annuel du Conseil représentatif des organisations juives de France (Crif) réuni à Paris, vouloir tracer de "nouvelles lignes rouges" pour lutter contre la "haine" antijuive sur internet ou dans les écoles publiques, au lendemain d'une mobilisation en France contre la flambée des actes antisémites.

Face aux victimes de la pédophilie qui réclament un électrochoc dans l'Eglise, le pape François ouvre un sommet inédit au Vatican, aujourd'hui, sur la protection des mineurs : tous les présidents de conférences épiscopales du monde – soit 115 responsables –  sont appelés à réfléchir à la lutte contre les abus sexuels dans l’Eglise.  Trois jours et demi de travail se tiennent au Vatican pour tenter de rétablir la confiance des fidèles dans une institution fragilisée par les scandales en cascade. Mais déjà, au Chili, pays où 148 enquêtes judiciaires sont ouvertes pour des affaires de pédophilie commises par des prêtres, les victimes n'attendent pas grand chose de ce sommet.  Reportages de Mathilde Imberty au Vatican et de Justine Fontaine à Santiago du Chili.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......