LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Point sur les arrivées de migrants en Italie, avec la périlleuse traversée en Méditerranée

L'Italie ne peut être "le camp de réfugiés de l'Europe" prévient Matteo Salvini, le nouveau ministre de l'Intérieur italien, chef de la Ligue (extrême droite), alors que 48 migrants, au moins, sont morts entre la Tunisie et l'île de Lampedusa

12 min

Matteo Salvini, le très populaire patron de l'extrême droite italienne devenu ministre de l'Intérieur, a annoncé, hier, un durcissement de la politique migratoire en Italie, alors que la Tunisie déplorait, elle, un nouveau naufrage en Méditerranée qui a fait au moins 48 morts.

Point sur les arrivées de migrants en Italie, avec la périlleuse traversée en Méditerranée
Point sur les arrivées de migrants en Italie, avec la périlleuse traversée en Méditerranée Crédits : SIMON MALFATTO, SABRINA BLANCHARD / AFP - AFP

"Le bon temps pour les clandestins est fini : préparez-vous à faire les valises", avertit Matteo Salvini, le nouveau ministre de l'Intérieur italien, alors qu'au moins 48 migrants périssent dans un naufrage en Méditerranée, entre la Tunisie et l'Italie : Les recherches vont reprendre, ce matin, pour tenter de retrouver des migrants dont le bateau a fait naufrage, samedi soir, au large des côtes tunisiennes. Leur embarcation était surchargée, prévue pour 75 à 90 personnes, les passeurs avaient entassé près de 200 migrants à bord. 68 personnes ont pu être secourues, de nombreux Tunisiens notamment, qui fuient la pauvreté dans leur pays, mais aussi des ressortissants d'autres pays du Maghreb et d'Afrique sub-saharienne. 48 migrants ont par ailleurs été retrouvés morts. Une soixantaine, au moins, sont encore portés disparus. Selon l'Organisation internationale pour les migrations, ce naufrage pourrait être le plus meurtrier en Méditerranée depuis celui du 2 février dernier, lorsque 90 personnes, des Pakistanais en majorité, avait péri au large des côtes libyennes. Alors que ce naufrage survenait au large de la Tunisie, samedi, le nouveau ministre de l'Intérieur italien lançait, lui, : "Le bon temps pour les clandestins est fini : préparez-vous à faire les valises". Matteo Salvini, qui est aussi le chef de la Ligue, parti d'extrême droite, s'est rendu en Sicile, hier, pour redonner les contours de sa politique migratoire :  "L'Italie et la Sicile ne peuvent être le camp de réfugiés de l'Europe", a-t-il déclaré.  Il réclame "un bon coup de ciseaux" dans les fonds d'accueil pour les 170.000 demandeurs d'asile actuellement enregistrés à travers toute l'Italie. Mais plusieurs voix rappellent que ces fonds, lorsqu'ils sont bien utilisés, créent des emplois pour des Italiens et redonnent vie à des zones rurales en déshérence. Le message politique radical de Matteo Salvini s'inscrit dans le contrat de gouvernement signé avec le Mouvement 5 étoiles, anti-sytème,  dans un gouvernement populiste. Correspondance à Tunis de Maurine Mercier puis à Rome d'Antonino Galofaro.

Les autres titres du journal

Benjamin Netanyahu entame, aujourd'hui, une tournée européenne, pour convaincre l'Allemagne, la France et le Royaume-Uni, déterminés jusqu'ici à sauver l'accord sur le nucléaire iranien, d'infléchir leur position.

La CGT Carrefour Proximité appelle à la grève, aujourd'hui, pour protester contre la fermeture ou la session de 273 magasins du groupe.

L'euro-député EELV Yannick Jadot est en Guyane pour dénoncer la catastrophe écologique que constituerait, selon lui, la "Montagne d'or", future mine qui se ferait à proximité de la plus grande réserve biologique intégrale de France et au prix d'une déforestation conséquente selon les opposants au projet.

Chroniques
7H12
2 min
Le Billet économique
Isolés au G7 Finances, les Etats-Unis persistent sur leur ligne commerciale
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......