LE DIRECT
Déroulé des événements du week-end, selon l'armée israélienne

La Syrie et le Proche-Orient, théâtre d’affrontement militaire et diplomatique à l'échelle mondiale

12 min

Benjamin Netanyahu prévient : Israël va continuer à mener des raids aériens en Syrie, pour empêcher une implantation durable de l'Iran et ses alliés. La Ghouta, enclave rebelle syrienne, bombardée par les forces pro-Assad, voit les Etats-Unis et la Russie s'affronter une fois de plus à l'ONU.

Déroulé des événements du week-end, selon l'armée israélienne
Déroulé des événements du week-end, selon l'armée israélienne Crédits : SOPHIE RAMIS, GILLIAN HANDYSIDE / AFP - AFP

Les mises en garde contre l'Iran se multiplient en Israël, après un sérieux accrochage militaire, ce week-end, à la frontière entre Israël et la Syrie : Benjamin Netanyahu a prévenu qu'Israël allait continuer à mener des raids aériens en Syrie malgré la perte d'un F-16 abattu par un missile syrien samedi, une première depuis 36 ans pour l'aviation israélienne.  Israël a immédiatement répondu à la destruction de son F-16, dont les deux pilotes ont pu s'éjecter au-dessus du territoire israélien et sont sérieusement blessés, en bombardant samedi 12 positions de l'armée syrienne et de ses alliés pro-iraniens, dont des systèmes de défense antiaérienne. S'exprimant hier en conseil des ministres, Benjamin Netanyahu a assuré que son pays n'entendait pas changer de stratégie en Syrie, où Israël dit vouloir empêcher une implantation durable de l'Iran et les livraisons d'armes sophistiquées au Hezbollah libanais, allié du président syrien Bachar al Assad et de Téhéran. Le ministre de l'Education, Naftali Bennett, a lui comparé l'Iran à une "pieuvre contre laquelle il faut mener une bataille diplomatique, économique, sur le front des renseignements et aller au-delà si nécessaire".  "Plutôt que de se battre contre les tentacules de la pieuvre, il faut s'en prendre à sa tête", a-t-il argué. Le ton est donc monté d'un cran, même si personne ne semble vouloir commencer une guerre. Correspondance de Marie Sémelin à Tel Aviv.

Rôle des Etats-Unis : L'administration Trump a, de son côté, exprimé un soutien sans faille à son "fidèle allié" israélien, évoquant le "droit à se défendre contre les forces syriennes et les milices soutenues par l'Iran". La Maison blanche a encore appelé, hier,  "l'Iran et ses alliés à cesser leurs activités provocatrices". Les Etats-Unis se disent favorables, par ailleurs, à une trêve humanitaire dans la Gouta orientale en Syrie, cette enclave rebelle, située près de Damas, où 400.000 l'habitants sont assiégés depuis 2013. Au manque de nourriture de base et de médicaments,  viennent s'ajouter, depuis la semaine dernière, des bombardements d’une intensité inédite.  Les raids menés par les forces fidèles au régime de Bachar al-Assad ont fait plus de 240 morts, dont une soixantaine d'enfants. Le Conseil de sécurité des Nations Unies doit se réunir une fois de plus, ce soir, pour examiner une proposition de cessez-le-feu. Mais la Russie a déjà estimé que cette demande de trêve était "irréaliste". Précisions à Washington de Grégory Philipps.

Vladimir Poutine, qui se présente par ailleurs, comme "faiseur de paix" au Proche-Orient, reçoit, aujourd'hui à Sotchi le président de l’autorité palestinienne Mahmoud Abbas : A une semaine de son discours à l’ONU, Mahmoud Abbas poursuit son intense activité diplomatique par une visite chez l’un de ses principaux soutien. De son côté, le maître du Kremlin trouve dans ce tête-à-tête une nouvelle occasion de contrer les Etats Unis, décidés à reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël. Correspondance à Moscou de Claude Bruillot.

Les autres titres du journal 

A Fos-sur-Mer dans les Bouches-du-Rhône, des habitants, regroupés en association, vont porter plainte contre des industriels pour "troubles anormaux du voisinage" : Le golfe de Fos est l'une des plus grandes zones industrielles d'Europe, avec ses raffineries, dépôts pétroliers, aciéries, usines métallurgiques et pétrochimiques. Plusieurs études ont déjà démontré que les rejets massifs de ces industries dans l'atmosphère étaient lourds de conséquence pour la santé des habitants. A Fos, il y a par exemple deux fois plus de cancers, d'asthme et de diabète qu'ailleurs en France, d'après l'enquête Fos Epseal publiée il y a un an. Les aliments produits localement contiennent des traces de polluants bien supérieures aux seuils légaux, selon une enquête que nous révèle Géraldine Hallot.

Le procès en appel de Jérôme Cahuzac s'ouvre cet après-midi à Paris : L'ancien ministre du Budget comparaîtra de nouveau pour "fraude fiscale" et "blanchiment de fraude fiscale".  Au printemps 2013, il avait été à l'origine d'un énorme scandale, en avouant avoir possédé un compte secret à l'étranger. Précisions de Laurent Doulsan.

Chroniques

7H12
3 min

Le Billet économique

De shutdown en shutdown, la dette américaine atteint des niveaux record

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......