LE DIRECT
Un syrien soigné après des bombardements pro-régime sur la Ghouta orientale

Le régime syrien se prépare à un assaut terrestre contre le fief rebelle de la Ghouta orientale, où les civils peinent à survivre

12 min

Après les raids aériens, l'offensive terrestre. L'armée syrienne a renforcé ses positions autour de la Ghouta orientale, enclave rebelle aux portes de Damas. 14 civils ont été tués dans des bombardements, hier. Les ONG alertent sur le sort des habitants assiégés depuis 2013.

Un syrien soigné après des bombardements pro-régime sur la Ghouta orientale
Un syrien soigné après des bombardements pro-régime sur la Ghouta orientale Crédits : Khaled Akasha / ANADOLU AGENCY - AFP

L’armée syrienne s’apprête à lancer l’assaut sur la Ghouta orientale voire à Afrine : Dans cette enclave rebelle, aux portes de Damas, 400.000 personnes tentent de survivre, assiégées par les forces fidèles à Bachar al-Assad depuis 2013. L'ONG Care alerte sur le sort des civils syriens, contraints de manger du foin, faute de nourriture, de boire de l'eau non-potable. L'Observatoire syrien des droits de l’homme a compté, hier, 14 morts, parmi les civils.  Les forces pro-régime ont intensifié leurs bombardements hier, avant de passer à l'offensive terrestre. Par ailleurs, le gouvernement syrien et les milices kurdes YPG ont conclu, hier, un accord prévoyant le déploiement d'unités de l'armée syrienne dans la région d'Afrine, au nord-ouest de la Syrie, pour faire face à l'offensive lancée il y a près d'un mois par la Turquie. Correspondance de Laure Stephan.

Raids de Damas sur la Ghouta orientale
Raids de Damas sur la Ghouta orientale Crédits : Kun TIAN, Gillian HANDYSIDE, Omar KAMAL, Joyce HANNA / AFP - AFP

Les autres titres du journal

"En Israël pousse un racisme proche du nazisme à ses débuts" : Ces propos de l'historien Zeev Sternhell dans une tribune du Monde risquent de susciter la polémique. Ce spécialiste du fascisme, membre de l’Académie israélienne des sciences et lettres,  tente "d’imaginer comment essaiera d’expliquer notre époque l’historien qui vivra dans cinquante ou cent ans. A quel moment a-t-on commencé, se demandera-t-il sans doute, à comprendre en Israël que ce pays, devenu Etat constitué lors de la guerre d’indépendance de 1948, fondé sur les ruines du judaïsme européen et au prix du sang de 1 % de sa population, dont des milliers de combattants survivants de la Shoah, était devenu pour les non-juifs, sous sa domination, un monstre ?" Reportage à suivre dans le journal de 7h30.

Le gouvernement, déjà prêt à lancer la bataille du rail : Après la remise du rapport Spinetta la semaine dernière, le Premier ministre Edouard Philippe entame dès aujourd'hui les consultations avec les acteurs concernés par l'avenir de la SNCF.  Il reçoit pour commencer les dirigeants de la SNCF : Guillaume Pépy son patron, le président du conseil de surveillance Frédéric Saint-Geours, et Patrick Jeantet, le président du réseau ferroviaire. Certes, la CGT n'a pas tardé à appeler à manifester le 22 mars prochain mais Edouard Philippe défend la méthode du gouvernement dans de précédents dossiers : al concertation. Décryptage de Carine Bécard.

Aux Etats-Unis, la colère des élèves survivants de la tuerie de Parkland en Floride, après la mort de 17 de leurs camarades mercredi dernier : Lors d’une manifestation organisée ce week-end à Fort Lauderdale, ils ont, de manière virulente, dénoncé les liens entre le pouvoir politique et la NRA, le lobby pro-armes aux Etats Unis. Une élève de Terminale, notamment, a prononcé un discours très fort, repris par toutes les grandes chaines de télévision américaine. Reportage de Grégory Philipps.

Didier Lockwood
Didier Lockwood Crédits : JOEL SAGET / AFP - AFP

Le grand violoniste de jazz Didier Lockwood est mort, hier, à l'âge de 62 ans, terrassé par une crise cardiaque à Paris : Il avait débuté à 17 ans, dans le groupe Magma, mêlant jazz et rock. Sa longue carrière avait été rythmée par près de 4.500 concerts et plus de 35 enregistrements et marquée par des rencontres et toujours des fusions, jazz acoustique, manouche, jazz et musique classique, jazz-fusion électrique. Ce fils d'instituteur, né à Calais dans une famille franco-écossaise,  était aussi très impliqué dans l'éducation à la musique.  Il avait créé en 2001 le Centre des musiques Didier Lockwood à Dammarie-les-Lys, en Seine-et-Marne, une école d'enseignement de l'improvisation. En décembre 2016, Didier Lockwood était l'invité de "La Grande Table" d'Olivia Gesbert et il défendait son jeu, d'"improvisateur méthodique", toute une science pour faire entendre le chaos : "L'improvisation, c'est un apprentissage, une science, ça consiste à accorder sa vision de la vie à son âme". Archive complète à écouter ici. 

Chroniques

7H12
3 min

Le Billet économique

Quelles clés de financement pour les EHPAD ?

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......