LE DIRECT
Les dates-clés de la carrière du président russe Vladimir Poutine

Sans surprise, Vladimir Poutine reste l'homme fort du Kremlin, réélu, hier, pour un 4e mandat présidentiel en Russie, dans un scrutin marqué par des fraudes et une faible participation, faute de réelle opposition

12 min

Vladimir Poutine a remporté une victoire d'une ampleur sans précédent en plus de 18 ans de pouvoir, réélu président avec 76,7% des voix selon des résultats quasi définitifs, qui le confortent au Kremlin jusqu'en 2024, en pleine crise avec les pays occidentaux. L'opposition dénonce des fraudes.

Les dates-clés de la carrière du président russe Vladimir Poutine
Les dates-clés de la carrière du président russe Vladimir Poutine Crédits : Vincent LEFAI, Jean Michel CORNU / AFP - AFP

Vladimir Poutine a remporté, hier, une victoire d'une ampleur sans précédent en plus de 18 ans de pouvoir, réélu président de la Russie avec 76,7 % des voix selon des résultats quasi définitifs : La place rouge était noire de monde, hier soir, à Moscou. Devant une foule en liesse, Vladimir Poutine a remercié les Russes de lui avoir confié un 4e mandat présidentiel et il a de nouveau endossé, hier, son costume de père de la nation, promettant fierté nationale et influence internationale. Extrait de son discours de remerciement, au soir du 4e anniversaire de l'annexion de la Crimée. Vladimir Poutine a été réélu avec 13 points de plus que son score de 2012. Il devance le candidat du Parti communiste, Pavel Groudinine qui ne récolterait que 12% des voix,  l'ultranationaliste Vladimir Jirinovski, autour de 6%, et la journaliste proche de l'opposition libérale, Ksénia Sobtchak avec 1,5%.  Par ailleurs, Vladimir Poutine a qualifié d'"absurde" et de "grand n'importe quoi" les accusations contre Moscou empoisonnement de l'ancien agent russe Sergueï Skripal et sa fille, au Royaume-Uni,  tous deux hospitalisés depuis fin mars, dans un état grave. Ce raz-de-marée électoral est entaché par de nombreuses accusations de fraude, dénoncées par l'opposition, mais l'homme fort du Kremlin a déjà commencé) tracer la feuille de route de son 4e mandat présidentiel, qui s'ouvre avec des relents de Guerre froide et de tension avec les Occidentaux. Analyse en direct de notre correspondant à Moscou, Claude Bruillot

Les autres titres du journal

Sur le front de la guerre en Syrie, l'armée turque s'est emparée de la ville d'Afrine, au nord-ouest du pays, y délogeant les milles kurdes YPG, considérées comme terroristes par Ankara mais alliées de Washington et de la coalition internationale anti-djihadiste. Par ailleurs, pour la première fois depuis des années, le président syrien Bachar al-Assad s'est rendu dans la Goutha orientale, fief insurgé près de Damas, repris à 80% par les forces fidèles au régime, appuyées par les forces russes.

Le gouvernement dévoile aujourd'hui de nouvelles sanctions contre les chômeurs qui ne seraient pas assez actifs dans leur recherche d'emploi : La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, présente, cet après midi, aux syndicats et au patronat les derniers arbitrages de l'exécutif sur l'assurance-chômage et le pilotage de l'UNEDIC. Le gouvernement semble prêt à laisser la main aux partenaires sociaux sur la gouvernance de l'assurance-chômage mais avec des directions et des cadrages financiers imposés par l'Etat. La ministre du Travail va également dévoiler aujourd'hui les pistes retenues sur les nouvelles sanctions contre les chômeurs jugés trop peu actifs dans leur recherche d'emploi. Précisions de Laurent Kramer.

Chroniques

7H12
3 min

Le Billet économique

Les cryptomonnaies sont à l'affiche du G 20 de Buenos Aires

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......