LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
François-Xavier Bellamy, tête de liste des Républicains, lors de l'annonce des résultats des élections européennes, le 26 mai 2019

Européennes 2019 : la droite traditionnelle balayée en France

14 min

La droite traditionnelle a enregistré un score historiquement bas aux élections européennes : 8,48% des suffrages pour la liste emmenée par François-Xavier Bellamy. La stratégie de Laurent Wauquiez semble dans l'impasse.

François-Xavier Bellamy, tête de liste des Républicains, lors de l'annonce des résultats des élections européennes, le 26 mai 2019
François-Xavier Bellamy, tête de liste des Républicains, lors de l'annonce des résultats des élections européennes, le 26 mai 2019 Crédits : Vincent Isore - Maxppp

Le Rassemblement national est arrivé en tête, hier soir, de l'élection européenne en France, avec 23,31% des suffrages exprimés. Moins d'un point derrière (à 22,41% des suffrages) : la République en Marche (alliée au Modem) est loin d'être en déroute mais n'atteint pas l'objectif qu'avait lui même fixé le chef de l'état Emmanuel Macron.

L'affrontement, dans les urnes, entre européens et eurosceptiques a donc bien eu lieu et il va continuer, manifestement, à modifier la structuration de la vie politique française. Arrivée troisième hier, la liste "Europe Ecologie Les Verts" réalise un bon score, avec 13,47% des voix loin devant Les Républicains qui s'effondrent, à 8,48%. Un résultat catastrophique pour la droite qui devrait obtenir huit sièges d'eurodéputés. Un résultat qui s'explique, entre autre, par un vote utile qui s'est exprimé, soit contre, soit pour Emmanuel Macron. Autre élément qui peut expliquer cette déroute : la République en marche et le Rassemblement national ont réussi à capter le vote, respectivement de la droite centriste et de la droite dure. 

Les autres titres de l'actualité

Au niveau européen, les forces eurosceptiques progressent, notamment en Italie, en Hongrie, et en Pologne. De leur côté, les Verts réalisent de très bon scores, en particulier chez les jeunes. Tandis que les groupes de droite (le PPE), et de socio-démocrates (le S&D) restent, malgré leurs difficultés, les deux plus grandes forces du Parlement. De nouveaux rapports de force vont donc se jouer pour les cinq prochaines années. 

Pays par pays, nous verrons ce que ces élections vont entraîner des changements. En Grèce, dès hier soir, le Premier ministre Alexis Tsipras en grande difficulté face à la droite, a annoncé des élections anticipées pour le mois de juin. 

En Angleterre, les électeurs se sont une nouvelle fois prononcés sur leur rapport à l'Union européenne. Le résultat est assez clair : c'est le Brexit party de Nigel Farage qui l'a emporté. 

Chroniques
7H12
7 min
La Question du jour
Européennes 2019 : comment interpréter les résultats en Autriche après l’Ibizagate ?
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......