LE DIRECT
La fête du Travail dans le monde

La fête du Travail ne sera pas celle de l'unité syndicale, loin de la convergence des luttes souhaitée à gauche

12 min

Manifestations pour les uns, projection de film pour les autres : les syndicats avanceront, une fois de plus, en ordre dispersé, en ce 1er-Mai, loin de la convergence des luttes, chère à la gauche de la gauche.

La fête du Travail dans le monde
La fête du Travail dans le monde Crédits : Brice LE BORGNE, Gautier VIROL / AFP - AFP

Les syndicats en ordre dispersé pour le 1er-Mai : S'ils avancent en front commun à la SNCF, c'est en ordre dispersé que les syndicats vont défiler en ce 1er-Mai, à Paris notamment. La CGT qui appelle à manifester "contre la remise en cause des acquis sociaux, la sélection à l'université, pour le progrès social, la paix, la solidarité internationale !" voit son large mot d'ordre ne rassembler, finalement à Paris, que les fédérations franciliennes de Force Ouvrière, de la FSU, de Solidaires et des étudiants de l'UNEF, pour un défilé entre les places de la Bastille et d'Italie à partir de 14h30. Pendant ce temps, toujours à Paris, mais dans une salle du XIVe arrondissement, la CFDT veut organiser un 1er-Mai "revendicatif et culturel" avec la CFTC et l'Unsa, avec la projection d'un film italien "7 Minuti", qui met l'accent "sur l'importance du dialogue social et de la négociation collective". En clair : il n'y a toujours pas de convergence des défilés syndicaux ni des luttes, alors que reprend, demain soir, la grève en pointillés des cheminots, test crucial pour les syndicats et le gouvernement. Analyse de Catherine Petillon et commentaire de Jérôme Sainte-Marie, président de l'institut de sondages PollingVox, joint par Stanislas Vasak. 

Seules 300 personnes ont répondu, hier, à l'appel d'une dizaine d'organisations politiques de gauche pour tenter de faire converger les luttes : Les manifestants se sont rassemblés place de la République à Paris, à l'appel du Parti Communiste, du NPA,  d'Europe Ecologie - Les Verts, de Générations, le mouvement de Benoît Hamon ou encore de Nouvelle Donne, le parti de Pierre Larrouturou, mais sans la France insoumise ni le Parti socialiste. Ils appelaient à soutenir les contestations sociales contre les réformes d'Emmanuel Macron et de croire en "une convergence des luttes", en ce mois de mai. Interview d'Olivier Besancenot du NPA, au micro de Stéphane Robert.

Les autres titres du journal

A une dizaine de jours de la date butoir de la décision des Etats-Unis de sortir ou non de l'accord sur le nucléaire iranien, le Premier ministre israélien, allié de Washington, accuse les Iraniens d’avoir menti sur l’existence d’un programme d’armement nucléaire : Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo  juge "authentiques" les documents d'Israël sur l'Iran. Hier, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a dit avoir mis la main sur des archives nucléaires secrètes de la République islamique, prouvant que l'Iran a menti en prétendant n'avoir jamais conduit de programme nucléaire à vocation militaire, alors que Donald Trump doit dire, le 12 mai prochain, s'il déchire, ou non, l'accord sur le nucléaire iranien signé en 2015. Téhéran répète, de son côté, que ses projets en matière de nucléaire ne visaient qu'aux usages civils de l'atome et accuse Israël de vouloir alimenter le soupçon à l'approche de cette échéance fixée par Donald Trump.

Washington a décidé de maintenir jusqu'au 1er juin prochain l'exemption provisoire des droits de douane sur les importations d'acier et d'aluminium en provenance de l'UE mais aussi du Canada et du Mexique. On y revient dans le journal de 7h30.

Au moins 37 personnes sont mortes, hier,  en Afghanistan dans une série d'attentats meurtriers à Kaboul et dans le sud du pays.

Une "marche pour la santé environnementale" reliera Fos-sur-mer à Paris entre le 1er mai et le 30 juin, pour appeler l'Etat à agir plus fortement contre les pollutions, la "malbouffe" ou encore l'exposition aux produits toxiques :  "Alors que les maladies infectieuses ont baissé au XXe siècle grâce à l'hygiène et la nutrition, les maladies chroniques dites 'de société' ont explosé (...) pour cause de dégradation de notre environnement", dénoncent la trentaine d'ONG et associations de victimes portant l'initiative, née après l'affaire du Levothyrox. Reportage de Léa Guedj.

Chroniques

7H12
3 min

Le Billet économique

Les ratés du Brexit se conjuguent avec un décrochage économique

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......