LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les syndicalistes de la CGT devaient être rejoints par des "gilets jaunes" dans plusieurs défilés, aujourd'hui

Alliance des "gilets jaunes" et de la CGT : vers une convergence des luttes ?

12 min

La CGT appelle, aujourd'hui, à une "grève nationale de 24 heures" et à des manifestations pour réclamer hausse des salaires et justice fiscale, avec à ses côtés Solidaires, des syndicats FO, le Parti communiste, la France Insoumise, le NPA mais aussi des "gilets jaunes".

Les syndicalistes de la CGT devaient être rejoints par des "gilets jaunes" dans plusieurs défilés, aujourd'hui
Les syndicalistes de la CGT devaient être rejoints par des "gilets jaunes" dans plusieurs défilés, aujourd'hui Crédits : Julien Mattia / NurPhoto - AFP

"Il y a une trentaine de départements où il y aura des défilés jaunes et rouges", assure Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT : ils étaient déjà 200 à 300 à bloquer, cette nuit, l'une des entrées du marché international de Rungis, en région parisienne. Des "gilets jaunes" se sont mobilisés aux côtés de manifestants munis de drapeaux de la CGT. Ce syndicat, qui refuse de participer au grand débat national lancé par Emmanuel Macron, préfère se faire entendre dans la rue et appelle, aujourd’hui, "grève nationale de 24 heures" et appelle à manifester pour réclamer une hausse des salaires et davantage de justice fiscale. La CGT est rejointe par Solidaires, Force ouvrière, mais aussi par le Parti communiste, la France Insoumise, le NPA et donc des gilets jaunes. Il est logique de faire converger les luttes partout en France, estiment Christian, gilet jaune à Vesoul (au micro de France Bleu Besançon) et Nicolas, infirmier à Mont-de Marsan syndiqué à la CGT (au micro de France Bleu Gascogne).

Des enseignants seront également dans les manifestations : si aucun appel national à la grève de la part des syndicats d'enseignants n'a été lancé, il existe, parfois, des incitations locales. Mais le SNES, syndicat majoritaire, veut s'inscrire dans un conflit social de plus longue haleine, contre la précarisation de la profession et la baisse des moyens. Reportage d'Hakim Kasmi.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......