LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Quotas de l’UE pour relocaliser les réfugiés, attributions, places promises, et migrants relocalisés par pays (mai 2017)

La crise migratoire de nouveau à la Une avec un plan en France pour une meilleure intégration des étrangers et une réunion des ministres de l'Intérieur de l'U.E. au Luxembourg

12 min

Les 28 vont tenter d'harmoniser leur réponse face aux arrivées de migrants. En France, le gouvernement français présente un nouveau plan pour l'intégration des étrangers. Ces annonces tombent en même temps qu'un rapport cinglant contre le ministère de l'Intérieur et la PAF de Menton.

Quotas de l’UE pour relocaliser les réfugiés, attributions, places promises, et migrants relocalisés par pays (mai 2017)
Quotas de l’UE pour relocaliser les réfugiés, attributions, places promises, et migrants relocalisés par pays (mai 2017) Crédits : la réponse des 28 face aux arrivées de demandeurs d'asile...En France, le gouver - AFP

Les 28 ministres de l'Intérieur vont-ils enfin sortir de l'impasse politique et faire avancer la réforme du système d'asile européen ? Une réunion se tient, aujourd'hui, au Luxembourg,  pour tenter de mettre fin à la controverse sur d'éventuels nouveaux quotas de répartition des demandeurs d'asile, après ceux qui ont tant divisé l'Union européenne depuis 2015.  Cette rencontre se tient en amont du sommet des 28-29 juin à Bruxelles. Les Etats membres s'étaient fixé cette date-limite pour trouver un consensus sur la réforme du "Règlement Dublin", qui fait actuellement peser la charge principale de l'asile sur les pays  dits de première ligne, comme la Grèce ou l'Italie, où sont enregistrés, en premier les demandeurs d'asile. Ce règlement est contesté en Italie, pays qui a vu arriver plus de 700.000 migrants sur son territoire depuis 2013. Alors que Matteo Salvini le nouveau ministre de l’Intérieur, a lancé, ce week-end, que les migrants devaient se "préparer à faire leurs valises", visant les 600.000 clandestins qui seraient sur le territoire italien. Matteo Salvini promet, aujourd'hui, de nouvelles mesures drastiques pour renvoyer les migrants déboutés de la demande d’asile dans leurs pays d'origine mais ce serait plus facile à dire qu’à faire, selon les acteurs du dossier. Reportage de notre correspondante à Rome Mathilde Imberty, alors que le nouveau gouvernement italien, populiste, dirigé par Giuseppe Conte demande, aujourd'hui, le vote de confiance au Parlement.

En France à présent, ce doit être le versant "humaniste" d'une politique qui se veut intraitable contre l'immigration irrégulière : le gouvernement présente, aujourd'hui, ses pistes pour améliorer l'intégration des étrangers. Il est notamment prévu de doubler les heures de cours de français pour les réfugiés, jusqu'à leur insertion "dans l'emploi et dans la vie économique". 100 à 200 millions d'euros pourraient être mis sur la table. Il s'agit également de trouver davantage de logements pour les réfugiés, pour éviter que certains ne dorment à la rue, comme ce fut le cas pour une centaine de réfugiés évacués la semaine dernière de tentes insalubres dans le nord-est de Paris. Mais ce nouveau plan du gouvernement est annoncé alors que le contrôleur général des lieux de privations de liberté épingle le ministère de l'Intérieur, à cause des locaux de la police aux frontières de Menton qui serait un "déni des règles de droit", de l'accueil des migrants au respect des droits élémentaires des mineurs, notamment, qui doivent être pris en charge. Reportage de Mathilde Dehimi.

Les autres titres du journal

Iran : Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu poursuit à Paris, son offensive pour tenter de créer un front commun contre l'Iran, alors que Téhéran va informer, aujourd'hui, l'Agence internationale de l'énergie atomique qui se réunit depuis hier à Vienne, du lancement d'un programme visant à accroître sa capacité d'enrichissement d'uranium

Journée mondiale de l'environnement : Au Vietnam, des sacs plastiques recouvrent la mangrove et les îles indonésiennes n'ont parfois plus rien de paradisiaques. Indonésie, Chine, Philippines, Thaïlande et Vietnam : à eux seuls, ces cinq pays asiatiques rejettent chaque année plus de quatre millions de tonnes de plastique dans les mers du monde, soit la moitié du total des rejets.C'est ce que dénonce, ce matin, l'ONG Ocean Conservancy, à l'occasion de la journée mondiale de l'environnement. Il est urgent de remettre de l'équilibre dans la nature face à la puissance destructive de l'homme,  martèle l'astrophysicien Hubert Reeves, président d'honneur de l'association "Humanité et Biodiversité" et de l’Agence française pour la biodiversité, invité de l'émission "De cause à effets", le magazine de l'environnement, diffusé dimanche, de 16h à 17h sur france Culture, avec Aurélie Luneau, réalisation Alexandra Malka.

L'urgence environnementale et la délicate position de Nicolas Hulot au sein du gouvernement : Après que les députés ont refusé d'interdire l'utilisation du glyphosate à partir de 2021 ; - cet herbicide controversé est pourtant jugé cancérogène par l'OMC. Après ce revers pour les défenseurs de la nature, Nicolas Hulot va-t-il rester au gouvernement et faire entendre sa voix ? Analyse de Léa Mormin Chauvac.

Chroniques
7H12
3 min
Le Billet économique
Les derniers jours de Monsanto
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......