LE DIRECT
Emmanuel Macron, en Allemagne, le 12 mai dernier

Europe : Emmanuel Macron s'adresse aux citoyens dans une tribune et leur propose liberté, protection et progrès

13 min

Le président français se pose en architecte d'une "renaissance européenne", dans une tribune adressée aux citoyens des 28 pays membres de l'UE, pour faire rempart à la résurgence des nationalismes qui plongent l’Europe dans une crise mortifère.

Emmanuel Macron, en Allemagne, le 12 mai dernier
Emmanuel Macron, en Allemagne, le 12 mai dernier Crédits : LUDOVIC MARIN / AFP - AFP

Emmanuel Macron s'adresse aux citoyens européens dans une tribune publiée dans la presse des Vingt-Huit : "Jamais depuis la Seconde Guerre mondiale, l'Europe n'a été aussi nécessaire. Et pourtant, jamais l'Europe n'a été autant en danger" écrit le président français aux "Citoyens d'Europe", dans cette tribune publiée dans plusieurs quotidiens régionaux en France et dans la presse européenne. Dans ce texte, Emmanuel Macron, avec ses propositions, se posent en seul rempart contre les nationalistes et divers dangers, à trois mois des élections européennes. Face au Brexit, à la désunion de l'UE, face aux "exploiteurs de colère, soutenus par les fausses informations" qui "promettent tout et son contraire", Emmanuel Macron ne propose rien de moins que liberté, protection et progrès, comme un slogan de campagne. Analyse de Rosalie Lafarge.

Europe, recomposition de la droite et du centre en France : Alors qu'Emmanuel Macron appelle à une "Renaissance européenne" dans sa tribune publiée dans la presse des Vingt-Huit, le président français a déjà reçu le soutien de Jean-Pierre Raffarin. L'ancien Premier ministre de Jacques Chirac préfère soutenir le camp présidentiel plutôt que sa famille, la liste du parti Les Républicains aux européennes car il estime que le projet présidentiel est "le plus abouti", "en réponse à la menace de déconstruction qui pèse sur l'Union européenne". Mais la recomposition de la droite et du centre après les européennes, souhaitée par Jean-Pierre Raffarin,  ne se fera pas dans la douceur : Eric Woerth, le président LR de la commission des finances à l'Assemblée, affirme déjà que si "Jean-Pierre Raffarin soutient une autre liste que LR, il ne sera plus dans LR". 

Recomposition des droites européennes : 12 partis, membres du PPE, le principal groupe politique au Parlement,  ont officiellementr demandé, hier,  l'exclusion du Premier ministre populiste hongrois Viktor Orban et de son parti le Fidesz, jugé trop hostiles à l'Union européenne et à ses valeurs, comme l'illustrent des affiches en Hongrie et une campagne menée dans les médias pro-gouvernementaux contre le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. Il s'agit de la goutte de trop, pour ces 12 partis membres du PPE, issus d'Europe du Nord, du Benelux, de la Grèce ou encore du Portugal. En France, les LR ont, eux, officiellement soutenu Viktor Orban avant-hier encore et c'est une source de tension, notamment, entre le patron des LR, Laurent Wauquiez et sa principale rivale, Valérie Pécresse. Dans la revue de presse internationale, Camille Magnard cite le Financial Times, pour qui le groupe des députés européens eurosceptiques au parlement européen, menés par les Polonais du Pis et les britanniques de UKIP, se frottent déjà les mains à l'idée d'accueillir dans leurs rangs les 11 bannis du Fidesz.

Les autres titres du journal

Témoignage d'un ancien esclave du groupe Etat islamique, un enfant de 10 ans, libre aujourd'hui : Kinan a passé la moitié de sa vie au service d'un djihadiste en Syrie. Nos envoyés spéciaux Matthieu Mondoloni et Eric Audra ont pu le rencontrer en Irak.

Un documentaire diffusé ce soir sur Arte s'intéresse aux "Religieuses abusées, l'autre scandale de l'Eglise", une enquête d'Eric Quitin et Marie-Pierre Raimbaud : alors que le sommet du Vatican sur les abus sexuels s'est tenu la semaine dernière,  pour tenter de répondre à une série de scandales sur la pédophilie, l'enquête d'Eric Quitin et Marie-Pierre Raimbaud lève le voile sur un tabou, une omerta qui empêche les victimes de parler et qui rend le phénomène difficile à mesurer. Margaux Stive a recueilli le témoignage d'une religieuse qui dit avoir été abusée dans une communauté du centre de la France en 1986. Dossier complet à retrouver ici.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......