LE DIRECT
La découverte d'actes antisémites, dont le visage de Simone Veil barré d'une croix gammée, a suscité une vague d'indignation

Explosion des actes antisémites en France : + 74% l'an dernier

13 min

Le ministre de l'Intérieur s'est ému, hier, de la flambée de 74% des actes antisémites en France en 2018, à l'issue d'un week-end où des inscriptions antijuives ont été découvertes à Paris et où un arbre en mémoire d'Ilan Halimi a été vandalisé dans l'Essonne.

La découverte d'actes antisémites, dont le visage de Simone Veil barré d'une croix gammée, a suscité une vague d'indignation
La découverte d'actes antisémites, dont le visage de Simone Veil barré d'une croix gammée, a suscité une vague d'indignation Crédits : JACQUES DEMARTHON / AFP - AFP

Le ministre de l'Intérieur dénonce le "poison" de l'antisémitisme après la flambée des actes antijuifs en 2018 : Christophe Castaner s'est ému, hier, de la flambée de 74% des actes antisémites en France en 2018, à l'issue d'un week-end où plusieurs inscriptions antijuives ont été découvertes à Paris et où un arbre en mémoire d'Ilan Halimi a été scié dans l'Essonne. "L'antisémitisme se répand comme un poison, comme un fiel. Il attaque, pourrit les esprits", a déclaré le ministre de l'Intérieur. Comment expliquer cette recrudescence des actes antisémites après deux années de baisse ? Analyse d'Antoine Marette. En 2015, déjà, deux mois après les attaques terroristes de Paris et de Montrouge, trois ans après les tueries de Toulouse, le Choix de la rédaction de France Culture s'intéressait à la multiplication des actes antisémites en France.

Explosion des actes antisémites en France en 2018
Explosion des actes antisémites en France en 2018 Crédits : VISACTU - Visactu

Les autres titres du journal

Pouquoi Ismaël Emelien, conseiller spécial de Macron, démissionne-t-il ? Il justifie son départ de l'Elysée par la prochaine parution d'un livre qu'il co-signe sur le progressisme, le chef de l'Etat ayant interdit à ses conseillers de publier pendant qu'ils sont en poste à l'Elysée mais Ismaël Emelien est mis en cause dans l'affaire Benalla, notamment via des conversations de l'ancien chef adjoint de cabinet d'Emmanuel Macron, enregistrées par Mediapart.

Mediapart publie de nouvelles informations sur Alexandre Benalla : l'ancien chef adjoint de cabinet d'Emmanuel Macron aurait été impliqué, selon le site d'information, de bout en bout, à l'Elysée, et après son licenciement, pour négocier des contrat de sécurité avec des hommes d'affaires russes. Précisions de Stéphane Robert.

"Autoritarisme" ou "confiance" ? L'Assemblée a donné, hier, le coup d'envoi des débats sur le projet de loi Blanquer, vanté comme porteur de "justice sociale" par le gouvernement, mais accueilli fraîchement par les oppositions, comme les syndicats d'enseignants. Cette nuit, les députés ont adopté un amendement d'Eric Ciotti, du groupe Les Républicains, pour instaurer la présence obligatoire du drapeau tricolore et du drapeau européen ainsi que des paroles de la Marseillaise, dans chacune des classes de l'école au lycée. La gauche regrette de n'avoir pas pu s'exprimer suffisamment sur le sujet. Au menu, également, de la réforme, la création d'une nouvelle catégorie d'assistants d'éducation qui pourront faire cours à des élèves et s'essayer ainsi au métier d’enseignant. L'objectif est de lutter contre la crise des vocations mais la mesure est inadaptée, selon Frédérique Rolet,  secrétaire générale du Snes-FSU, premier syndicat dans le secondaire, jointe par Hakim Kasmi.

Espagne : début du procès historique des dirigeants indépendantistes catalans. Le procès historique de douze dirigeants indépendantistes pour leur rôle dans la tentative de sécession de la Catalogne en octobre 2017 s'ouvre aujourd'hui, alors que la question catalane enflamme toujours autant les esprits en Espagne. Reportage de Melodie Nunes, auprès de familles d'indépendantistes à Barcelone.

Aux Etats-Unis, Donald Trump vante son mur anti-immigration à El Paso, à la frontière avec le Mexique : En campagne, Donald Trump a martelé, hier soir, que les murs permettaient de "sauver des vies", tout en restant évasif sur une possible percée au Congrès dans les négociations sur l'immigration et le financement des administrations fédérales. Reportage de Loig Loury.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......