LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Emmanuel Macron et Donald Trump à New York

L'Union européenne instaure un système de troc pour pouvoir continuer à commercer avec l'Iran, tout en échappant aux sanctions américaines : camouflet pour Donald Trump avant sa prise de parole à l'Assemblée générale de l'ONU

12 min

Cette initiative vise à sauver l'accord sur le nucléaire iranien de 2015 malgré la sortie fracassante des Etats-Unis de ce texte en mai.

Emmanuel Macron et Donald Trump à New York
Emmanuel Macron et Donald Trump à New York Crédits : ludovic MARIN / AFP - AFP

Les Européens ont annoncé la création d'un système de troc afin de préserver leurs relations commerciales avec l'Iran, tout en échappant aux sanctions américaines, une décision-camouflet, avant le discours, ce mardi, à l'ONU de Donald Trump visant à mobiliser contre Téhéran : Loin des effusions des premières rencontres, Emmanuel Macron et Donald Trump se sont entretenus, hier soir, à New York, en marge de l'Assemblée générale des Nations unies. Pour l'entourage du président français, "il y a des divergences de vue" entre Washington et Paris mais les deux dirigeants ont "réaffirmé leur engagement à se coordonner étroitement sur les grands dossiers". Donald Trump doit prendre la parole, aujourd'hui, au siège de l'ONU, à New York, avec l'intention affichée de dénoncer l'Iran, comme responsable de tous les maux du Moyen-Orient. Le président iranien Hassan Rohani devrait, dans la foulée, se défendre avec virulence. Et en marge de l'Assemblée générale de l'ONU,  l'Union européenne s'affaire, elle, pour pouvoir continuer à commercer avec l'Iran sans tomber sous le coup des sanctions américaines. Hier soir, à l'issue d'une réunion avec les représentants des six pays encore membres de l'accord sur le nucléaire iranien, - France, Grande-Bretagne, Chine, Russie, Allemagne et Iran - , la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini a annoncé la création d'une entité spécifique "pour faciliter les transactions financières" avec Téhéran. Par exemple, si l'Iran vend du pétrole à l'Espagne et que l'Allemagne vend des machines-outils à Téhéran, la somme correspondant à la livraison du pétrole. servirait directement à payer le fournisseur allemand. Reportage à New York de Grégory Philipps sur la rencontre Macron - Trump et analyse du dossier irano-européen avec Quentin Dickinson, en direct de Bruxelles.

Les autres titres du journal

PMA, GPA, euthanasie : le Comité d'éthique rend, ce matin, un avis très attendu sur les grands thèmes de la prochaine loi de bioéthique, dont le plus polémique est l'extension de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules

Même si la dette perdure, c'est la fin d'une époque : le gouvernement doit présenter, ce matin, un budget de la Sécurité sociale en excédent pour la première fois depuis 18 ans, au prix d'un coup de rabot sur les pensions de retraites et les allocations familiales,  qui seront revalorisées de 0,3%, bien en-deçà de l'inflation.  Rien que pour les retraites, l'économie attendue s'élève à 2 milliards d'euros, selon Bercy.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......