LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Dernières positions transmises de cinq navires commerciaux ou humanitaires ayant secouru des migrants en Méditerranée

La crise humanitaire en Méditerranée se double d'une crise diplomatique entre Rome et Paris sur la question migratoire, toile de fond de la rencontre entre Emmanuel Macron et le pape François

13 min

Alors que l'Italie ouvre ou non ses ports aux navires commerciaux ou aux bateaux affrétés par les ONG pour secourir les migrants, Rome et Paris sont à couteaux tirés. C'est dans ce contexte qu'Emmmanuel Macron rencontre, pour la première fois de son quinquennat, le pape François au Vatican.

Dernières positions transmises de cinq navires commerciaux ou humanitaires ayant secouru des migrants en Méditerranée
Dernières positions transmises de cinq navires commerciaux ou humanitaires ayant secouru des migrants en Méditerranée Crédits : AFP - AFP

Confusion en Méditerranée sur l'accueil des migrants, Rome et Paris sont à couteaux tirés : Cela faisait 3 jours qu'il attendait le feu vert des autorités italiennes. Un cargo danois transportant 108 migrants, secourus vendredi dernier au large de la Libye,  a finalement été autorisé, cette nuit, à accoster en Sicile. Mais un autre navire, le Lifeline, affrété, lui, par une ONG allemande, est toujours persona non grata en Italie, tout comme les 234 migrants à son bord, bloqués en mer depuis 5 jours. Le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini a confirmé, hier, sa ligne dure à l'encontre des ONG venant en aide aux migrants. Il tenu une ligne et des mots très durs, également, contre la France. Emmanuel Macron est devenu la cible privilégiée de Matteo Salvini. Mais à travers le président français, c'est toute une partie de l'Europe que le chef de file de l'extrême droite italienne attaque dans sa politique migratoire. Correspondance à Rome d'Antonino Galofaro.

Le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini, sur le plateau de l'émission "Porta a Porta" sur la Rai1, le 20 juin dernier, avec en arrièreplan, une photo d'Emmanuel Macron
Le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini, sur le plateau de l'émission "Porta a Porta" sur la Rai1, le 20 juin dernier, avec en arrièreplan, une photo d'Emmanuel Macron Crédits : Andreas SOLARO / AFP - AFP

Emmanuel Macron est reçu, ce matin, pour la première fois par le pape François au Vatican : Le dossier des migrants, sujet phare du pontificat du pape argentin, devrait être au cœur de leur rencontre, ce matin à 10h30. Avant ce tête-à-tête, Emmanuel Macron devait petit-déjeuner discrètement avec la communauté de laïcs catholiques Sant'Egidio, très impliquée dans l'accueil de migrants et organisatrice de "couloirs humanitaires" acheminant des réfugiés syriens en Europe. Cette rencontre avec une organisation très imbriquée dans les sphères politiques italiennes, pourrait être l'occasion de faire passer des messages au nouveau pouvoir, qui a déclaré la guerre aux ONG positionnant leurs bateaux au large des côtes libyennes. Cette rencontre au Vatican sera également tournée vers les catholiques de France. Analyse et reportage de Solène Cressant.

Les autres titres du journal

Défaite politique et tragédie personnelle pour les victimes des purges du président Erdogan en Turquie : En Turquie, après la réélection dans un fauteuil du président Recep Tayyip Erdogan, ses opposants sont encore sonnés. Le parlement turc est dominé par l'AKP, le parti du président Erdogan et ses alliés ultra-nationalistes du MHP.  Pour les quelques 140.000 fonctionnaires mis à pied ou licenciés,  depuis le coup d’état manqué de 2016, cette défaite politique se double souvent d’une tragédie personnelle. Reportage à Istanbul de Géraldine Hallot.

Les Occidentaux vont tenter, aujourd'hui, de muscler l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) en lui donnant le pouvoir de désigner les responsables de telles attaques, un projet qui se heurte à l'opposition de la Russie. Un ex-espion russe et sa fille attaqués en pleine ville en Angleterre, des populations civiles bombardées en Syrie : les armes chimiques sont de retour alors qu’elles faisaient, jusqu’ici, l’objet d’une interdiction absolue dans le monde entier. Leur usage accru inquiète l’immense majorité des pays de la planète, qui se réunissent à partir d’aujourd’hui à La Haye. Précisions de Quentin Dickinson.

Le tribunal correctionnel de Paris juge depuis hier un jeune homme de 23 ans parti faire le djihad en Syrie, sur les traces de son frère aîné : La jeune femme qu'il avait épousée religieusement et qui l'avait rejoint à Raqqa est, elle aussi, sur le banc des prévenus, de même que le père des deux djihadistes. C'est un homme à la personnalité troublante qui comparait libre et qui a été interrogé hier. Compte-rendu d'audience de Florence Sturm.

Chroniques
7H12
2 min
Le Billet économique
Les menaces de guerre commerciale font tanguer les marchés
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......