LE DIRECT
Le Premier ministre Edouard Philippe, qui assure l'intérim au ministère de l'Intérieur depuis la démission de Gérard Collomb, a répondu, hier, aux attaques de l'opposition sur le remaniement qui tarde

Pourquoi le remaniement prend-il autant de temps ?

13 min

Huit jours après la démission de Gérard Collomb du ministère de l'Intérieur, le remaniement prend plus de temps que prévu. Si la majorité affiche sa sérénité, l'opposition, elle, ironise sur un casting compliqué, signe de la fébrilité de l'exécutif et d'un délitement du pouvoir.

Le Premier ministre Edouard Philippe, qui assure l'intérim au ministère de l'Intérieur depuis la démission de Gérard Collomb, a répondu, hier, aux attaques de l'opposition sur le remaniement qui tarde
Le Premier ministre Edouard Philippe, qui assure l'intérim au ministère de l'Intérieur depuis la démission de Gérard Collomb, a répondu, hier, aux attaques de l'opposition sur le remaniement qui tarde Crédits : Bertrand GUAY / AFP - AFP

Pourquoi le remaniement prend-il autant de temps ? Huit jours après la démission fracassante de Gérard Collomb, le ministère de l'Intérieur n'a toujours pas trouvé de locataire à long terme. Edouard Phlippe, qui assure l'intérim place Beauvau, a suivi, hier soir, une patrouille de la BAC, la  Brigade anti-criminalité dans Paris, s'attachant à démontrer que "les rênes du ministère sont tenues" et que "la vigilance ne baisse pas."   Et l'on s'interroge, de nouveau, sur le moment où le remaniement pourrait intervenir. Serait-ce avant le Conseil des ministres, prévu à 10h,  sachant qu'Emmanuel Macron s'envole ensuite pour l'Arménie et  le sommet de la Francophonie ? Et de s'interroger : pourquoi le remaniement prend-il autant de temps ? L'exécutif peinerait-il à boucler le casting de la nouvelle équipe gouvernementale, à trouver des hommes ou des femmes pour lancer l'An II du quiquennat ? Si la majorité affiche sa sérénité, l'opposition, elle, ironise, sur un casting impossible à boucler, en raison d'une assise de l'exécutif qui se réduit à peau de chagrin. Analyse d'Anne Fauquembergue.

Les autres titres du journal

Réforme des retraites : l'heure des premiers arbitrages a sonné. Convoqués au ministère de la Santé, les syndicats attendent que le gouvernement dévoile enfin ses intentions avant d'aborder de nouveaux sujets sensibles, dont celui de l'âge de départ. Jean-Paul Delevoye, le Haut commissaire à la réforme des retraites,  reprend, à 9h ce matin, la concertation avec les partenaires sociaux. Jean-Paul Delevoye se dit confiant, au micro d'Anne-Laure Chouin.

La retraite, l'une des sources d’inquiétude, hier, dans les défilés partout en France, contre la politique sociale de l'exécutif : entre 160.000 et 300.000 personnes ont manifesté, hier, partout en France. La première mobilisation interprofessionnelle de la rentrée est un succès pour le n°1 de la CGT, Philippe Martinez qui note que les salariés, lycéens, étudiants, fonctionnaires, cheminots, étaient plus nombreux, dans la rue, qu'en juin dernier. Les manifestants tenaient à défendre leur pouvoir d'achat, les services publics et s'élever aussi contre le projet de retraite à taux plein à partir de 63 ans. Reportage de Raphaël Ebenstein.

Des cadres de Force ouvrières fichés (Canard enchainé) : Plus d'une centaine de responsables FO ont été fichés dans un document interne, affublés de qualificatifs type "niais", "franc maçon" ou encore "trop intelligent pour entrer au bureau confédéral", selon Le Canard Enchaîné à lire aujourd'hui.

De la dissonance dans la lutte contre le réchauffement climatique : d'un côté, les 28 ministres de l'Environnement de l'Union européenne se sont mis d'accord, hier soir, pour faire baisser de 35% les émissions de CO2 des voitures neuves en 2030. C'est 5 % de moins, que les engagements pris, lors de la COP21. Les constructeurs automobiles, allemands notamment, ont réussi à peser sur la décision des Vingt-huit. De l'autre côté, deux décisions de justice spectaculaires, hier : aux Pays-bas, une cour d’appel signe une première mondiale et ordonne au gouvernement néerlandais à agir contre le changement climatique, à réduire ses émissions de gaz à effet de serre. La justice berlinoise a, elle, ordonné l'interdiction de circulation pour la majorité des véhicules diesel dans une vingtaine de rues de capitale allemande. 200 000 automobilistes sont concernés, casse-tête pour les autorités et les usagers.

Ce mercredi, date-limite pour la mise en œuvre de la première phase de l’accord russo-turc  sur Idlib, dernière province rebelle en Syrie, où doit être créée une zone démilitarisée sur la ligne de front.

Démission surprise de Nikki Haley, l'ambitieuse ambassadrice des Etats-Unis à l'ONU : La femme la plus en vue de l'équipe de Donald Trump a annoncé, à la surprise générale hier,  sa démission, la dernière d'une longue série parmi l'équipe stratégique du président.

Aux Etats-Unis, les inscriptions électorales bondissent après l'appel de la chanteuse Taylor Swift à voter pour les démocrates : Le soutien exprimé par la chanteuse Taylor Swift à deux candidats démocrates pour les élections de mi-mandat aux Etats-Unis a provoqué une brusque augmentation du nombre d'inscriptions en ligne sur les listes électorales, rapporte l'association Vote.org.  Depuis que la jeune femme, passée de la country à la pop, suivie par 112 millions de personnes sur Instagram, a posté son message sur ce réseau social, Vote.org a recensé plus de 250.000 nouvelles inscriptions sur les registres électoraux via internet. Ce nombre est à mettre en regard des 57.000 inscriptions pour l'ensemble du mois d'août et des 190.000 pour septembre. Plus de 60% de ces nouvelles inscriptions enregistrées depuis dimanche sont le fait de jeunes gens âgés de 18 à 29 ans, précise Vote.org, dont la plate-forme internet facilite les inscriptions en ligne sur les listes électorales.

La journée mondiale contre la peine de mort est dédiée, cette année, aux conditions d'incarcération dans les couloirs de la mort : A Paris, le conseil national des barreaux organise, aujourd'hui, une conférence sur ce thème, où témoigneront des acteurs engagés pour l'abolition de la peine de mort mais aussi d'anciens condamnés à mort.

À venir dans ... secondes ...par......