LE DIRECT
La cinéaste Marceline Loridan-Ivens, camarade de déportation de Simone Veil pendant la Seconde guerre mondiale dans le camp d'Auschwitz-Birkenau, est morte, hier, à Paris à 90 ans

La cinéaste Marceline Loridan-Ivens, camarade de déportation de Simone Veil, est morte à l'âge de 90 ans : retour sur une vie qui a épousé les convulsions du XXe siècle

12 min

Déportée à l'âge de 15 ans, survivante d’Auschwitz-Birkenau, camarade de déportation de Simone Veil, féministe, porteuse de valises pendant la guerre d'Algérie, brève militante communiste, Marceline Loridan-Ivens est morte, hier, à l'âge de 90 ans.

La cinéaste Marceline Loridan-Ivens, camarade de déportation de Simone Veil pendant la Seconde guerre mondiale dans le camp d'Auschwitz-Birkenau, est morte, hier, à Paris à 90 ans
La cinéaste Marceline Loridan-Ivens, camarade de déportation de Simone Veil pendant la Seconde guerre mondiale dans le camp d'Auschwitz-Birkenau, est morte, hier, à Paris à 90 ans Crédits : DOMINIQUE FAGET / AFP - AFP

Décès Marceline Loridan-Ivens, camarade de déportation de Simone Veil : Déportée à l'âge de 15 ans, survivante d’Auschwitz-Birkenau, camarade de déportation de Simone Veil, féministe, porteuse de valises pendant la guerre d'Algérie, brève militante communiste, Marceline Loridan-Ivens est morte, hier, à l'âge de 90 ans. Elle a passé sa vie à dénoncer l'injustice et la violence, meurtrie à jamais par sa déportation. Après la guerre, elle fréquente la Cinémathèque, tape des manuscrits pour Roland Barthes, fait connaissance d'Edgar Morin qui l'entraîne dans le tournage d'un film en 1961 avec Jean Rouch, "Chronique d'un été".  C'est par ce film qu'elle entre dans le monde du cinéma où elle se fera connaître notamment par des documentaires sur le Vietnam ou la Chine de Mao avec son second mari, le cinéaste néerlandais Joris Ivens. Retour sur le parcours de cette "jumelle contradictoire" de Simone Veil, comme elle le disait, dont la vie a épousé les convulsions du XXe siècle, avec des archives de la série "A Voix nue" diffusée en 2012 sur France Culture.

Autre disparition, celle du comédien Jean Piat, monstre sacré au théâtre, inoubliable Robert d'Artois dans le feuilleton télévisé : Tour à tour pendant plus de 70 ans, Jean Piat, qui n'hésita pas à jouer dans le théâtre de boulevard, aura été Don César ("Ruy Blas"), Alceste ("Le Misanthrope") ou Don Quichotte, chantant après Jacques Brel, dans "L'Homme de la Mancha". "Je joue, parce que quand je ne joue pas, j'ai l'impression d'être privé de dessert !", disait-il à 90 ans passés, l’œil toujours pétillant.

Les autres titres du journal

Précédée de petites piques et de mises en garde répétées de l'exécutif, l'audition d'Alexandre Benalla devrait s'ouvrir dans un contexte explosif au Sénat. Quel était le rôle précis d'Alexandre Benalla auprès d'Emmanuel Macron ? C'est ce que la commission d'enquête sénatoriale va demander à l'ancien collaborateur du chef de l'Etat,  deux mois après la diffusion de ces images, où l'on voit Alexandre Benalla molester r-un manifestant, le 1er mai dernier à Paris. L'ancien chargé de mission auprès du cabinet de la présidence doit être entendu à partir de 8h30 ce matin. Grand déballage ou silence ? L'affaire Benalla empoisonne déjà la vie de l'exécutif, à plus d'un titre. Analyse de Stéphane Robert.

Corées : Le leader nord-coréen Kim Jong Un annonce, ce matin, qu'il compte effectuer une visite historique à Séoul, "dans un avenir proche".

Crise migratoire : les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne se retrouvent à partir de cet après-midi à Salzbourg, en Autriche, pour un sommet largement consacré aux migrants.

À venir dans ... secondes ...par......