LE DIRECT

L'amiante : après 21 ans la perspective d'un procès au pénal s'éloigne encore

7 min

C'est une démarche rarissime : l'ANDEVA, l'association nationale de défense de l'amiante vient même de déposer une requête en récusation des juges.

On commence ce journal par un dossier qui pèse très lourd dans l'histoire de la santé au travail : le dossier de l'amiante.

Interdit en 1997, pourtant il continue à tuer en France. Chaque année, 3000 personnes contaminées par le passé sur leur lieu de travail succombent des conséquences de leur exposition. Selon les autorités sanitaires, l'amiante pourrait provoquer jusqu'à 100.000 décès d'ici à 2025. Et après 21 ans d'instruction, la perspective d'un procès pénal reste de plus en plus hypothétique. Les juges du pôle de santé publique de Paris ont bouclé leur instruction dans une douzaine de dossiers sur la trentaine dont elles sont saisies. Les associations de défense des victimes de l'amiante, elles, ont engagé divers recours pour obtenir que les responsables soient jugés au pénal. Démarche rarissime, l'ANDEVA, l'association nationale de défense de l'amiante vient même de déposer une requête en récusation des juges. Un dossier signé Florence Sturm.

Les syndicats de la sncf donnent au gouvernement jusqu'au 15 mars prochain pour revenir, notamment, sur la suppression du statut de cheminot. Compte-rendu de cette stratégie avec David Ravier dans un instant.

Dans ce journal nous irons aussi en Afrique du Sud où le parlement a donné son feu vert pour réformer la constitution. Le texte autoriserait les expropriations sans compensation des terres agricoles au profit de la majorité noire. Précisions à suivre avec Nabila Amel

Alors qu'en Italie les élections législatives ont lieu dimanche, dans un contexte économique compliqué alors que la bourse italienne affiche, en revanche, les meilleures performances des places européennes. Ce sera le billet éco d’Annabelle Grelier.

Dans le sillage de balance ton porc et de metoo, un rapport parlementaire sur les violences sexistes et sexuelles est remis aujourd'hui à trois ministres. Nous entendrons l'avis de L'association Stop harcèlement de rue à propos d'une amende pour sanctionner les comportements sexistes dans l'espace public. Un avis plutôt sceptique.

Chroniques

7H12
3 min

Le Billet économique

L'Italie et les marchés : même pas peur !

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......