LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Donald Trump, président des Etats-Unis

A six jours des élections de mi-mandat aux Etats-Unis, Donald Trump durcit le ton face à l'Arabie saoudite et muscle son discours anti-immigration

13 min

Avant les élections de "midterms" le 6 novembre et après le meurtre de Jamal Kashoggi, Washington demande que cessent les frappes aériennes de la coalition menée par l'Arabie saoudite. Sur le plan intérieur, Donald Trump, conspué à Pittsburgh pour attiser la haine, veut réformer le droit du sol.

Donald Trump, président des Etats-Unis
Donald Trump, président des Etats-Unis Crédits : CHRIS KLEPONIS / Consolidated News Photos / DPA - AFP

Venu se recueillir dans la synagogue de Pittsburgh, où un tireur antisémite a abattu onze fidèles, Donald Trump a été accueilli, hier, par des manifestants qui l'accusent d'attiser la haine. "Les mensonges de Trump tuent" : plus de 1.500 personnes, de tous âges et confessions, ont appelé le président américain à renoncer à ses diatribes incendiaires et à ses positions pro-armes, lors d'une manifestation inédite dans un contexte aussi tragique. Les protestataires ont estimé que Donald Trump n'était pas le bienvenu tant qu'il ne dénonçait pas le "nationalisme blanc".

Manifestation contre Donald Trump à PIttsburgh
Manifestation contre Donald Trump à PIttsburgh Crédits : JEFF SWENSEN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP - AFP

Par ailleurs, à moins d'une semaine d'élections législatives cruciales, Donald Trump durcit sa rhétorique anti-immigration et affirme vouloir mettre fin, par décret, au droit du sol pour empêcher que les enfants nés aux Etats-Unis, de parents clandestins ne bénéficient plus de la nationalité américaine. Correspondance de Loïc Loury aux Etats-Unis.

Les Etats-Unis appellent à la fin de la guerre au Yémen, demandant notamment que cessent les frappes aériennes de la coalition menée par l'Arabie saoudite, un changement de ton après le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi. Washington, qui réclame l'ouverture de négociations de paix d'ici 30 jours, estime toutefois toujours que le premier pas doit être fait par les rebelles Houthis soutenus par l'Iran chiite, bête noire commune des Américains et de leurs alliés sunnites soudiens.  Le message a été relayé par le ministre de la Défense Jim Mattis puis par le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo. S'ils n'ont fait aucune référence directe à la mort du journaliste critique de Ryad, qui a terni l'image du royaume et fait naître de lourds soupçons sur le rôle du prince héritier Mohammed ben Salmane, cette nouvelle fermeté américaine intervient dans un contexte où l'administration de Donald Trump est sous pression du Congrès pour prendre ses distances avec l'Arabie saoudite. 

Les autres titres du journal

"Plan hiver" avec autant de places d'hébergement d'urgence que l'hiver dernier, plus de maraudes pour sortir les sans-abri de la rue, le gouvernement présente, aujourd'hui son "Plan hiver", un effort que l'exécutif estime "sans précédent" mais encore "sous-dimensionné" selon les associations.

Jean-Luc Mélenchon espère "régler ses comptes" aux européennes : Le chef de file de La France insoumis a critiqué, hier, la "judiciarisation" du monde politique et a promis de "régler (ses) comptes" avec le gouvernement en place lors des élections européennes de 2019.  Jean-Luc Mélenchon s'exprimait lors d'un meeting public à Lille, quinze jours après la vague de perquisitions menées à son domicile, chez certains de ses proches et au siège de La France Insoumise.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......