LE DIRECT
Le député d'extrême droite Jair Bolsonaro, en tête des sondages pour la présidentielle, depuis l'invalidation de la candidature de l'ex-président Lula, a été grièvement poignardé en plein meeting

Campagne présidentielle sous tension au Brésil : le candidat d'extrême droite a été poignardé, hier, en plein meeting

13 min

Au Brésil, le député d'extrême droite Jair Bolsonaro, personnage controversé, en tête des sondages pour la présidentielle dans un mois, est dans un état stable mais il aurait pu succomber à ses blessures après avoir été grièvement poignardé, hier, lors d'un meeting au nord de Rio.

Le député d'extrême droite Jair Bolsonaro, en tête des sondages pour la présidentielle, depuis l'invalidation de la candidature de l'ex-président Lula, a été grièvement poignardé en plein meeting
Le député d'extrême droite Jair Bolsonaro, en tête des sondages pour la présidentielle, depuis l'invalidation de la candidature de l'ex-président Lula, a été grièvement poignardé en plein meeting Crédits : Raysa LEITE / AFP - AFP

Alors qu'il passait, hier, pour la première fois en tête des sondages pour la présidentielle au Brésil, à un mois jour pour jour du scrutin,  le candidat d’extrême droite Jair  Bolsonaro a été poignardé alors qu’il était en meeting, au nord de Rio :  Blessé au foie, au poumon et aux intestins, il doit resté hospitalisé au moins une semaine d'hospitalisation et pourrait mettre deux mois pour se remettre pleinement. Cette attaque montre, une nouvelle fois, la violence inédite de cette campagne. La police a arrêté un homme de 40 ans qui dit avoir agi sur l'ordre de Dieu. Son avocat précise qu'il a agi "également en raison des préjugés que montre Bolsonaro à chaque fois qu'il parle de race, de religion et des femmes". Si Jair Bolsonaro est un personnage controversé, admirateur de la dictature militaire brésilienne, son agression au couteau est une "honte", une "horreur", a déclaré, hier, Fernando Haddad, qui devrait être le candidat du Parti des travailleurs à la place de Lula, l'ex-président, héros de la gauche, aujourd'hui emprisonné pour corruption. Correspondance d'Anne Vigna sur les violences qui émaillent la campagne présidentielle au Brésil.

Les autres titres du journal

Trois hommes pour décider du sort de 3 millions de Syriens : Les président russe, turc et iranien se réunissent à Téhéran, aujourd’hui, discuter de la province d'Idlib, dernier grand bastion djihadiste et rebelle de Syrie où vivent 3 millions de civils, que le régime de Damas, veut reprendre, avec l'appui de Moscou et de Téhéran. La Turquie appelle au calme, notamment par crainte d'un afflux de réfugiés vers sa frontière. Décryptage d'Eric Biégala.

A moins d'une semaine de la présentation du plan pauvreté, un rapport instructif sur les minimas sociaux est publié, aujourd'hui, par la direction des Statistiques du ministères des Solidarités : Alors que près de 9 millions de Français vivent en dessous du seuil de pauvreté avec moins de 1.015 euros par mois - soit 14 % de la population-, on peut lire, dans ce rapport, que le RSA, le minimum vieillesse, l'allocation adultes handicapés et l'allocation pour les chômeurs en fin de droit assurent une redistribution en faveur des plus modestes. Précisions de Catherine Pétillon.

Une semaine avant sa rentrée politique à Fréjus, Marine Le Pen va reprendre le pouls du terrain politique aujourd'hui : Elle se rend à la foire agricole de Châlons-en-Champagne, dans la Marne. La présidente du Rassemblement National est toujours empêtrée dans l'affaire des assistants parlementaires européens qui a donné lieu hier à une première mise en examen pour "complicité de détournements de fonds publics" Marine Le Pen, est gênée, aussi, par deux nouvelles démissions, cette semaine, au conseil régional des Hauts de France. Le groupe FN/RN a ainsi perdu 12 élus depuis 2016. Dernier en date : Alexis Salmon qui s'explique au micro d'Anne Fauquembergue.

L'acteur américain Burt Reynolds, vedette d'Hollywood dans les années 70 et 80, est mort, hier, à l'âge de 82 ans. Il était particulièrement connu pour son rôle dans "Délivrance", en 1972 aux côtés de Jon Voight et avait également donné la réplique à Mark Wahlberg dans le film de Paul Thomas Anderson "Boogie Nights" (1997).

À venir dans ... secondes ...par......