LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Vivement interpellé par des Français sur les questions de pouvoir d'achat et de prix de carburants, Emmanuel Macron se se dit "heureux" de son périple mémoriel

Quand l'"itinérance mémorielle" se transforme en chemin de croix politique...

12 min

Emmanuel Macron a été malmené, vivement interpellé par des Français, hier, alors qu'il sillonnait le nord et l'Est de la France, pour commémorer le centenaire de de l'armistice de 1918. Le chef de l'Etat a été rattrapé par l'actualité et la hausse du prix des carburants.

Vivement interpellé par des Français sur les questions de pouvoir d'achat et de prix de carburants, Emmanuel Macron se se dit "heureux" de son périple mémoriel
Vivement interpellé par des Français sur les questions de pouvoir d'achat et de prix de carburants, Emmanuel Macron se se dit "heureux" de son périple mémoriel Crédits : Ludovic MARIN / AFP - AFP

Quand l'itinérance mémorielle se transforme en chemin de croix politique : Dans le cadre des commémorations du centenaire de l'armistice de 1918, Theresa May rejoint, aujourd'hui, Emmanuel Macron dans la Somme. La Première ministre britannique doit déjeuner avec le président français dans la commune d'Albert, où certains habitants ont prévu de faire entendre leur colère contre l'exécutif. Les échanges ont déjà été tendus, hier, entre un syndicaliste de l'usine Renault de Maubeuge et le chef de l’Etat. Emmanuel Macron se dit pourtant "heureux" d’aller au contact des Français. Si le chef de l'Etat défend la fiscalité écologique et promet un geste pour les consommateurs, François Carlier, délégué général de l’association de défense des consommateurs CLCV, déplore que l'Elysée et Matignon veulent, coûte que coûte, maintenir la hausse des taxes.

Les autres titres du journal

Après deux années de baisse, les actes antisémites sont en très forte hausse en France : 69% sur les neuf premiers mois de l'année, alerte le Premier ministre Edouard Philippe, dans une tribune publiée, ce matin, sur Facebook, 80 ans après la nuit de Cristal et les exactions nazies contre les Juifs, en Allemagne. "Chaque agression perpétrée contre un de nos concitoyens parce qu'il est juif  résonne comme un nouveau bris de cristal", écrit le Premier ministre.

Donald Trump est accusé d'avoir bafoué des principes fondamentaux de la démocratie aux Etats-Unis, sur l'indépendance du judiciaire, la liberté de la presse et le droit d'asile. Les élus démocrates du Congrès réclament la tenue d'auditions à la Chambre des représentants pour enquêter sur la destitution par Donald Trump du ministre de la Justice Jeff Sessions, estimant que cette décision avait pour objectif de fragiliser l'enquête sur l'ingérence de la Russie dans les élections de 2016. Par ailleurs, la Maison Blanche a retiré son accréditation à un journaliste de CNN, des décisions controversées qui ont poussé dans la rue des centaines de personnes, hier soir, devant la Maison Blanche à Washington, ainsi qu'à New York. Enfin, l'administration Trump a annoncé vouloir interdire aux migrants n'étant pas entrés légalement aux Etats-Unis de déposer une demande d'asile, dernière décision en date du président sur l'immigration, dont il a fait son cheval de bataille.

Des députés de cinq pays européens lancent un "appel de Paris" pour le Yémen demandant notamment un "cessez-le-feu immédiat" dans ce pays dévasté par la guerre ainsi que la suspension des ventes d'armes aux pays prenant part au conflit, dont l'Arabie saoudite.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......