LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Capture d'écran du site du quotidien algérien "El Watan"

Le pardon d'Emmanuel Macron à la veuve de Maurice Audin salué en Algérie

12 min

Maurice Audin, jeune mathématicien communiste, enlevé, puis mort sous la torture, a été victime "du système institué alors en Algérie par la France". Ces mots ont résonné jusqu'en Algérie et auprès d'anciens combattants en France.

Capture d'écran du site du quotidien algérien "El Watan"
Capture d'écran du site du quotidien algérien "El Watan"

Emmanuel Macron a franchi un nouveau pas dans le travail de mémoire sur la guerre d'Algérie, en demandant, hier, pardon à la veuve de Maurice Audin,  61 ans après la mort sous la torture de ce militant communiste. Le jeune mathématicien a été enlevé en 1957, alors qu'il avait 25 ans, par des parachutistes français en pleine bataille d'Alger. Le chef de l'Etat s'est déplacé au domicile de Josette Audin, la veuve du militant anticolonialiste, pour lui remettre publiquement une déclaration reconnaissant, "au nom de la République française, que Maurice Audin a été torturé puis exécuté, ou torturé à mort". Il reconnaît aussi que "si sa mort est, en dernier ressort, le fait de quelques-uns, elle a néanmoins été rendue possible par un système légalement institué : le système arrestation-détention , mis en place à la faveur des pouvoirs spéciaux qui avaient été confiés par voie légale aux forces armées à cette période". "Il restera sans doute de l’irréparable en chacun", peut-on encore lire, mais "une reconnaissance doit pouvoir, symboliquement,  délester ceux qui ploient encore sous le poids de ce passé". Réactions en Algérie avec le reportage de Leïla Beratto et en France, avec le témoignage de l'ancien sergent Alain Desjardin, qui s'est confié, à 83 ans, au micro de Jade Peychieras.

Les autres titres du journal  

Nouveau plan pour promouvoir le vélo, encore boudé par les Français : le gouvernement va consacrer un fond de 350 millions d'euros sur sept ans pour tripler la part du vélo (de 3% à 9%) dans les déplacements des Français d'ici 2024. Ce fond, détaillé par le Premier ministre à Angers, cet après-midi, représente 50 millions d'euros par an, très loin des 200 millions espérés par les associations. Détails avec Sandy Dauphin.

Retour sur le revenu universel d'activité,proposé, hier, par Emmanuel Macron pour lutter contre la pauvreté : ce revenu universel d'activité, en 2020, fusionnerait plusieurs aides sociales. Le nom de ce dispositif rappelle forcément une proposition de Benoît Hamon, au PS, pour la dernière présidentielle. Il plaidait, lui, pour un "revenu universel d'existence". Mais la philosophie du retour vers l'emploi, défendue par Emmanuel Macron, est bien différente. Explications de Fabien Cazeaux.

Polémique aux Etats-Unis, alors que l'ouragan Florence arrive sur la côte Est, Donald Trump minimise le bilan de l'ouragan Maria, qui a dévasté Porto Rico, il y a un an. Le président américain accuse les démocrates d'en avoir gonflé les chiffres pour le mettre en difficulté. Reportage de Loig Loury aux Etats-Unis.

Gênes commémore, aujourd'hui, l’écroulement du pont Morandi, qui a coûté la vie à 43 personnes, il y a un mois : une enquête a été ouverte, visant notamment Autostrade, la société concessionnaire de l'autoroute. Quant aux 500 habitants, qui ont dû quitter leur maison le 14 août dernier, ils réclament encore des réparations. Reportage de Mathilde Imberty, envoyée spéciale à Gênes.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......