LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La Première ministre britannique Theresa May, lors d'une conférence de presse, hier, au 10 Downing Street

La folle journée de Theresa May, ponctuée, par des démissions au sein de son gouvernement et une rébellion au parlement

12 min

La Première ministre britannique Theresa May reste déterminée à faire passer son projet d'accord sur le Brexit malgré une série de démissions de ministres et une rébellion au sein de son parti conservateur.

La Première ministre britannique Theresa May, lors d'une conférence de presse, hier, au 10 Downing Street
La Première ministre britannique Theresa May, lors d'une conférence de presse, hier, au 10 Downing Street Crédits : Matt Dunham / POOL / AFP - AFP

Ébranlée par des démissions de ministres en série, la Première ministre britannique Theresa May a défendu, hier, bec et ongles son projet d'accord de divorce avec l'Union européenne, faisant planer la menace d'un retour en arrière sur le Brexit si elle n'obtenait pas de soutien. La France sera prête en cas de "no deal" sur le Brexit ; en cas de sortie désordonnée du Royaume-Uni de l'Union européenne le 29 mars prochain. C'est ce qu'a déclaré, hier, le Premier ministre français Edouard Philippe, lors d'un discours à Dunkerque. 200 mesures sont à l'étude, au parlement, comme la construction d'installations, pour contrôler les personnes et les marchandises à la frontière franco-britannique. La France se prépare au pire, alors que de l'autre côté de la Manche, Theresa May a été lâchée par quatre de ses ministres. La Première ministre vacille, blessée mais toujours debout. Trois durant, hier, à la Chambre des communes, sous le feu des critiques des députés, Theresa May a assuré qu’elle accompagnerait jusqu'au bout le processus de sortie de l’Union européenne, malgré la menace d’une motion de défiance au sein de son propre camp, conservateur. Instabilité politique au Royaume-Uni,  les bourses et la livre sterling jouent au yo-yo et Bruxelles ne sait plus sur quel pied danser. Reportage à Londres d'Antoine Giniaux, à la Chambre des communes et analyse à Bruxelles de Pierre Bénazet.

Les autres titres du journal

Au Cambodge, le "génocide" khmer rouge a été reconnu pour la première fois par le tribunal international : L'ancien président khmer rouge, Khieu Samphan, et l'ancien "frère numéro deux" du régime, Nuon Chea, ont été jugés, ce matin, coupables de génocide au Cambodge par les Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens et condamnés à une peine d'emprisonnement à perpétuité.

Californie : le bilan de l'incendie "Camp Fire" s'alourdit à 63 morts. Le nombre de personnes portées disparues dans l'incendie qui ravage actuellement le nord de la Californie a brusquement grimpé jeudi à plus de 600, et le nombre de morts a été porté à 63, soit au total 66 victimes déplorées dans l'ensemble de l'Etat, où se rendra Donald Trump samedi.

Cuba a bouclé, hier, trois mois de débats populaires sur la réforme de sa Constitution : le texte, qui reconnaît la propriété privée et ouvre la voie au mariage homosexuel, sera peaufiné par l'Assemblée puis soumis à référendum en février. Précisions d'Omar Ouahmane.

Les "gilets jaunes" vont-ils réussir à bloquer la France demain ? C'est la grande inconnue. Le mouvement de protestation contre la hausse du prix des carburants et la politique du gouvernement a essaimé en quelques semaines via les réseaux sociaux,  hors de tout cadre syndical et politique. Les mécontents vont-ils aller au bout de leur exaspération et manifester sur le terrain ? Quelles formes le mouvement va t-il prendre et où ? Analyse de Béatrice Dugué.

Un tableau du peintre britannique David Hockney a été adjugé chez Christie's à New York pour un montant de 90,3 millions de dollars (79,6 millions d'euros), ce qui constitue un record pour un artiste vivant. "Portrait of an Artist (Pool with Two Figures)", l'une des oeuvres les plus célèbres de Hockney, datant de 1972, bat le précédent record établi par "Balloon Dog", une sculpture de Jeff Koons, qui s'était vendue 58,4 millions de dollars en 2013.

"Portrait of an Artist (Pool with Two Figures)" du peintre britannique David Hockney
"Portrait of an Artist (Pool with Two Figures)" du peintre britannique David Hockney Crédits : TIMOTHY A. CLARY / AFP - AFP
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......