LE DIRECT
La ministre du travail Muriel Pénicaud

Libérer d'abord, protéger ensuite : acte II, de la réforme du marché du travail sur la formation, l'assurance-chômage et l'apprentissage

13 min

Le projet de loi "pour la liberté de choisir son avenir professionnel" est présenté en Conseil des ministres par Muriel Pénicaud. Après avoir donné plus de souplesse aux entreprises, il s'agit de sécuriser le parcours des travailleurs, en simplifiant notamment la formation et l'apprentissage.

La ministre du travail Muriel Pénicaud
La ministre du travail Muriel Pénicaud Crédits : Eric FEFERBERG / AFP - AFP

Formation professionnelle, apprentissage, chômage : Muriel Pénicaud présente, ce matin, en Conseil des ministres son projet de loi "pour la liberté de choisir son avenir professionnel". Voici l'acte II de la réforme du marché du travail. Après avoir donné plus de souplesse aux entreprises, il s'agit, là, de sécuriser le parcours des travailleurs, avec notamment la possibilité d'entrer en apprentissage jusqu'à 30 ans et une réforme du financement des CFA. Les centres de formation par l'apprentissage seront désormais davantage aux mains des branches professionnelles, au grand dam des régions.  Objectif de l'exécutif : simplifier la galaxie des 75.000 organismes de formation professionnelle en France, afin que le plus grand monde en bénéficie. Reportage et analyse d'Anne-Laure Chouin.

Les autres titres du journal

Jean-Louis Borloo au secours des 35.000 travailleurs sociaux des banlieues, considérés comme des "héros de la République" par l'ancien ministre de la Ville : Fonds de 5 milliards d'euros, relance de la rénovation urbaine, effort sur l'école... Très attendu dans les banlieues, l'ambitieux rapport remis, hier, par Jean-Louis Borloo se veut aussi un avertissement sur les risques de "repli identitaire et communautaire" dans les quartiers, voire d'"apartheid" en matière de mixité hommes-femmes. Par ailleurs, il estime que les éducateurs, animateurs sociaux qui travaillent dans les maisons de quartiers et les associations d’insertion sont mal payés, mal  valorisés et qu'ils perdent un temps précieux à chercher des financements. Reportage de Sébastien Sabiron.

Le leader nord-coréen Kim Jong Un et le président sud-coréen Moon Jae-in
Le leader nord-coréen Kim Jong Un et le président sud-coréen Moon Jae-in Crédits : Korea Summit Press Pool / AFP - AFP

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un et le président sud-coréen Moon Jae-in se sont retrouvés, ce matin pour un sommet historique après une poignée de main hautement symbolique sur la Ligne de démarcation militaire qui divise la péninsule : L'arsenal atomique nord-coréen figure en bonne place des discussions.  Le président sud-coréen Moon Jae-in espère conclure "un accord audacieux afin d'offrir à l'ensemble du peuple coréen et aux gens qui veulent la paix un grand cadeau". Cette réunion est une illustration supplémentaire de la spectaculaire détente qui s'est emparée de la péninsule depuis que le dirigeant nord-coréen Kim Jong a annoncé le 1er janvier, à la surprise générale, que son pays participerait aux jeux Olympiques d'hiver de Pyeongchang, au Sud. Ce sommet doit être le précurseur d'un face à face très attendu entre M. Kim et le président américain Donald Trump. Correspondance de Frédéric Ojardias (RFI et France Culture).

Chroniques

7H12
2 min

Le Billet économique

Les cryptomonnaies vont devenir plus attractives
À venir dans ... secondes ...par......