LE DIRECT
Le ministre modéré des Finances, Giovanni Tria, plaidait pour un déficit à 1,6% pour éviter toute tension avec Bruxelles et les marchés financiers

En choisissant de creuser le déficit, les populistes au pouvoir en Italie défient Bruxelles et les marchés

13 min
À retrouver dans l'émission

À venir dansDans    secondess

Full ScreenCreated with Sketch.Close