LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Des enfants déplacés dans un camp d'Idlib, au nord-ouest de la Syrie

Pourparlers de la dernière chance pour éviter un bain de sang à Idlib, ultime grand bastion rebelle en Syrie que le régime de Damas, appuyé par Moscou veut reprendre

12 min

Damas, Moscou, Ankara, Washington prennent position autour d'Idlib, province encore dominée par différentes factions djihadistes et des rebelles soutenus par la Turquie. L'ONU craint une "catastrophe humanitaire" pour les 3 millions de civils de la région, dont la moitié sont déjà des déplacés.

Des enfants déplacés dans un camp d'Idlib, au nord-ouest de la Syrie
Des enfants déplacés dans un camp d'Idlib, au nord-ouest de la Syrie Crédits : Aaref WATAD / AFP - AFP

Damas, Moscou, Ankara, Washington prennent position autour d'Idlib, dernier grand bastion insurgé, situé dans le nord-ouest de la Syrie : l'ONU craint une offensive militaire rimant avec catastrophe humanitaire. Des pourparlers de la dernière chance se tiennent, en ce moment, pour tenter d'éviter un assaut du régime sur Idlib, ultime grand bastion rebelle en Syrie, qui pourrait selon l'ONU provoquer une nouvelle catastrophe humanitaire pour les 3 millions de civils qui y vivent. Le régime de Bachar al-Assad amasse des renforts dans cette région frontalière de la Turquie, avant une probable offensive qui s'annonce comme l'ultime bataille d'envergure dans le conflit qui déchire le pays depuis 2011. Idlib est le dernier grand fief insurgé où ont été envoyés des milliers de rebelles et de djihadistes, à mesure que le régime de Bachar al-Assad, aidé par la Russie, l'Iran et le Hezbollah libanais, reprenait près des deux-tiers du territoire. La province est contrôlée à 60% par les jihadistes de Hayat Tahrir al-Cham, groupe dominé par l'ex-branche syrienne d'Al-Qaïda, ainsi que par des factions rebelles, et les deux camps se livrent à des luttes intestines. Moscou commence, demain, des manœuvres militaires en Méditerranée orientale, avec des navires, croiseurs lance-missiles, avions, bombardiers. Des troupes turques sont aussi stationnées près d'Idlib. Ankara, qui soutient certains groupes rebelles, ne veut pas d'assaut, de crainte d'un nouvel afflux de réfugiés vers sa frontière. Deux lance-missile appartenant aux Etats-Unis sont également arrivés sur zone. L'offensive, programmée et attendue, sera sans doute un véritable tournant, tant Idlib a joué un rôle majeur dans la guerre en Syrie : enjeux militaires, politiques et humains analysés par Eric Biégala.

La guerre en Syrie, l'une des explications de la crise migratoire et l'on s'achemine, en France, vers un nouveau record des demandes d'asile, cette année. Depuis janvier, le nombre de dossiers a augmenté de 16% par rapport à la même période l'an dernier. Au total, 120.000 dossiers de demandes d'asile devraient être déposés d'ici à la fin de l'année, dépassant le record (100.000) de 2017. L'Afghanistan est le premier pays d'origine des demandeurs d'asile en France. 59 réfugiés, qui avaient été débarqués à Malte de l'Aquarius, mi-août, après leur sauvetage en Méditerranée, sont arrivés, hier, en France, a annoncé le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, précisant qu'ils sont  "originaires principalement d'Erythrée et du Soudan".

La Comité international de la Croix-Rouge International veut aider les migrants à retrouver leurs proches disparus sur les routes de l'exil : Chaque année, des milliers de migrants se perdent sur le chemin de l'Europe. 100.000 personnes sont actuellement portées disparues dans le monde, a annoncé la Croix-Rouge en début de semaine. Un chiffre qui est certainement sous-estimé. Le CICR a lancé la plateforme Internet "Trace the Face" qui permet, aux migrants, de rechercher et de retrouver des personnes disparues, comme l'explique Lucile Marbeau, porte parole du CICR , interrogée par Nadine Epstain.

Les autres titres du journal

Le prélèvement à la source suspendu aux doutes d'Emmanuel Macron : son entrée en vigueur le 1er janvier 2019 n'est plus certaine, le chef de l'Etat a annoncé , hier, qu'il attendait "des réponses précises" avant de décider de l'avenir de cette réforme.

Pré-rentrée, aujourd’hui, pour 881.400 enseignants : Le ministre Jean-Michel Blanquer a réaffirmé qu'une part de la prime annuelle accordée dès la rentrée aux enseignants des écoles et collèges des réseaux d'éducation prioritaire renforcés (REP ), promesse de campagne d'Emmanuel Macron, serait conditionnée aux bons résultats des équipes pédagogiques. Quelles autres nouveautés au programme, cette année, pour les enseignants ? Tour d'horizon dans un instant avec Alexis Morel. Reportage, ensuite, d'Anne Fauquembergue sur le Rassemblement national qui veut faire adhérer les enseignants, pour l'instant plutôt réfractaires, aux idées de Marine Le Pen.

Gérard Depardieu, accusé de viols et d'agressions sexuelles par une jeune comédienne :   Le comédien est visé par une enquête à Paris.  La plaignante est "une jeune comédienne et danseuse âgée d'une vingtaine d'années", selon Le Parisien. Elle affirme "avoir été abusée sexuellement à deux reprises par l'acteur", "en marge d'une répétition informelle pour une pièce de théâtre". Des faits que Gérard Depardieu "conteste absolument" selon son avocat.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......