LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
L'aéroport de Nantes-Atlantique sera réaménagé et le projet de Notre-Dame-des-Landes est abandonné

Après l'abandon, hier, du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, joie des Zadistes, colère d'autres acteurs locaux et questions sur le coût de ce renoncement

13 min

Emmanuel Macron a tranché et c'est Edouard Philippe qui l'a annoncé, hier, à l'issue du Conseil des ministres : l'Etat abandonne le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. L'actuel aéroport, celui de Nantes-Atlantique, sera modernisé. Les Zadistes sont priés de quitter les lieux d'ici deux mois.

L'aéroport de Nantes-Atlantique sera réaménagé et le projet de Notre-Dame-des-Landes est abandonné
L'aéroport de Nantes-Atlantique sera réaménagé et le projet de Notre-Dame-des-Landes est abandonné Crédits : Simon MALFATTO, Iris ROYER DE VERICOURT / AFP - AFP

Priés de quitter les lieux d'ici deux mois, les Zadistes ont célébré, hier, l'abandon du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes : Il était devenu "l'aéroport de la division", a expliqué, hier, le Premier ministre. Le projet de Notre-Dame-des-Landes ne verra pas le jour car "mes conditions ne sont pas réunies" pour le mener à bien, a encore indiqué Edouard Philippe, à l'issue du Conseil des ministres. Joie des défenseurs de l'environnement et des Zadistes auxquels le Premier ministre a donné jusqu'au printemps pour quitter d'eux-mêmes, les lieux. Au 20h de TF1, Edouard Philippe a indiqué qu'il attendait la fin de la trêve hivernale, le 30 mars prochain, pour voir si les Zadistes sont partis d'eux-mêmes. Sinon, c'est l'expulsion. Les Zadistes, eux, jouent la carte de l'apaisement. Reportage de Véronique Rebeyrotte.

Abandon du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes
Abandon du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes Crédits : Simon MALFATTO, Vincent LEFAI, Iris ROYER DE VERICOURT / AFP - AFP

Colère de certains acteurs locaux après l'abandon du projet d'aéroport : C'est une "trahison" et un "déni de démocratie", pour la maire socialiste de Nantes, Johanna Rolland et son prédécesseur, l'ex-Premier ministre Jean-Marc Ayrault.  Le président socialiste du conseil départemental de Loire-Atlantique, Philippe Grosvalet, a dénoncé, hier, un "reniement de la parole" d'Emmanuel Macron.  Un "scandale d'Etat", estime encore Jacques Auxiette, ancien président socialiste de la région des Pays de la Loire, farouche partisan du projet d'aéroport, interrogé par Stanislas Vasak. De son côté, Françoise Verchère, vice présidente du collectif des élus opposés au projet d'aéroport, parle d'une journée "historique", pour l'environnement, le bocage et les hommes. Elle estime que le gouvernement a su trouver un juste milieu pour ne pas léser, non plus,  les pro-aéroport. L'actuel aéroport, celui de Nantes-Atlantique, sera modernisé et sa piste prolongée. Et de vanter une nouvelle méthode pour élaborer de futurs projets : mieux dialoguer avec tous les acteurs concernés.

Combien va coûter l'abandon du projet d'aéroport ? Querelle persistante, nous dira Jean-Marc Chardon dans le billet économique à la fin de ce journal. Entre pro et anti-aéroport, on s’est livré à une bataille de chiffres incessante, qui n’est peut-être pas terminée.

Les autres titres du journal

La concertation, méthode affichée par l'exécutif pour régler un autre vieux dossier, qui a empoisonné les quinquennats précédents :  Fessenheim. Sébastien Lecornu, secrétaire d'Etat auprès ministère de la Transition écologique et solidaire, se rend sur place aujourd'hui. La centrale nucléaire du Haut-Rhin devrait s'arrêter définitivement d'ici un an. Quelle reconversion possible ? Sébastien Lecornu doit installer un comité de pilotage, rencontrer les élus locaux et les acteurs économiques. Les syndicats de la centrale attendent de savoir s'ils pourront participer aux débats et faire entendre leurs inquiétudes.

Quelle participation citoyenne pour lancer, aujourd'hui, les Etats généraux de la bioéthique ? La fin de vie, l'ouverture de la PMA, - la procréation médicalement assistée-, aux femmes célibataires et lesbiennes, sont quelques uns des sujets brûlants qui vont être débattus dans les prochains mois, à l'occasion des Etats généraux de la bioéthique, lancés aujourd'hui, en préambule d'une nouvelle loi, à l'automne. Didier Sicard, professeur émérite de médecine et ancien président du Conseil consultatif national d'éthique, s'interroge, au micro de Tara Schlegel, sur la façon dont se dérouleront les débats publics.

Emmanuel Macron et Theresa May se retrouvent à Sandhurst, au sud de Londres, pour signer un nouveau traité sur la question des migrants : Ce traité complétera les accords du Touquet, en vigueur depuis 2004.  Ils ont fixé la frontière britannique à Calais, ville d'entrée dans le tunnel sous la Manche, où, depuis une dizaine d'années, viennent s'échouer des milliers de migrants cherchant à rejoindre le Royaume-Uni.  Emmanuel Macron veut rappeler Londres à ses engagements sur les mineurs isolés et le regroupement familial, notamment.

Lactalis : Cinq sites du groupe Lactalis ont été perquisitionnés, hier, dont le siège et l'usine de Craon, en Mayenne, d'où sont sortis des lots de lait infantile, à l'origine de la contamination à la salmonellose de 37 bébés en France. Hier encore,  les producteurs de lait et la FNSEA se sont exprimés pour la première fois depuis le début du scandale. Ils demandent à Lactalis, premier groupe mondial laitier, de ne pas faire payer aux éleveurs le coût de cette crise sanitaire.

Chroniques
7H12
3 min
Le Billet économique
Quel impact économique après l'abandon du projet d'aéroport de N-D des Landes ?
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......