LE DIRECT
Montants de financement engagés et promis pour lutter contre le réchauffement climatique

Financer la lutte contre le changement climatique, enjeu du sommet organisé par Emmanuel Macron en riposte à Donald Trump : opportunisme ou opportunité ?

13 min

Deux ans après la COP 21, la France reprend la main dans la lutte contre le réchauffement climatique, avec un sommet, mêlant climat et finance aujourd'hui, près de Paris, en riposte à Donald Trump, qui a décidé de retirer les Etats-Unis de l'accord de Paris.

Montants de financement engagés et promis pour lutter contre le réchauffement climatique
Montants de financement engagés et promis pour lutter contre le réchauffement climatique Crédits : Iris ROYER DE VERICOURT, Alain BOMMENEL / AFP - AFP

"One Planet Summit" : Deux ans jour pour jour après l'accord de Paris, Emmanuel Macron réunit,  à la Seine Musicale, sur l'île Seguin, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) une cinquantaine de chefs d'Etat et de gouvernement, pour donner un coup d'accélérateur au financement encore très insuffisant de la lutte contre le changement climatique. Un grand absent à ce "One Planet Summit" : Donald Trump, qui a décidé de retirer les Etats-Unis du pacte historique de 2015 contre le réchauffement climatique.   "C'est extrêmement agressif de décider seul de quitter un accord" conclu entre 190 pays, a estimé Emmanuel Macron, hier soir, sur la chaîne américaine CBS. Le chef de l'Etat se dit assez certain, par ailleurs, que Donald Trump "va changer d'avis dans les mois ou les années à venir". Si Emmanuel Macron fait autant entendre la voix de la France sur le climat, s'il insiste sur le rôle de la finance, est-ce par opportunisme ou par opportunité ? Analyse, en direct, de Véronique Rebeyrotte, spécialiste "Environnement" à France Culture. 

Emmanuel Macron, au Grand Palais, à la veille de l'ouverture du "One planet summit"
Emmanuel Macron, au Grand Palais, à la veille de l'ouverture du "One planet summit" Crédits : IAN LANGSDON / POOL / AFP - AFP

A suivre, dans le journal de 7h30 : Quand la finance peut servir à produire de l'électricité "verte", c'est le choix de la rédaction, signé Véronique Rebeyrotte, qui a réalisé un reportage au Sénégal, où l'Agence Française de Développement soutient de grandes fermes solaires, sous forme de prêts très avantageux. De quoi changer le quotidien des enfants, par exemple, qui peuvent ainsi faire leur devoir, le soir.

"Make our planet great again" : En amont du sommet sur le climat et la finance, aujourd'hui, Emmanuel Macron a présenté, hier, les 18 premiers lauréats de son appel lancé aux chercheurs, pour venir travailler en France,  sur les enjeux du changement climatique.  L'initiative "Make Our Planet Great Again", comme un pied de nez à Donald Trump, élu sur le slogan "Make America Great Again", avait été lancée au lendemain de l'annonce de retirer les Etats-Unis de l'accord de Paris. 18 chercheurs ont finalement été sélectionnés, dont une majorité en provenance des Etats-Unis. Pour quels projets ? Reportage de Sophie Bécherel.

Objectif Lune : Donald Trump a confirmé, hier, sa volonté de renvoyer des hommes sur la Lune, afin de préparer une mission habitée vers Mars. Mais le locataire de la Maison Blanche est resté très évasif sur le financement et le calendrier d'une telle initiative.

Un homme originaire du Bangladesh, apparemment inspiré par les groupes djihadistes, a déclenché, hier, une bombe artisanale dans un tunnel du métro de Times Square, poussant Donald Trump à réclamer de nouvelles restrictions migratoires : Il avait choisi le lieu de l’attaque, près de Times Square, à cause des décorations de Noël. Et c’est même une guirlande lumineuse brisée qui aurait servi de détonateur au suspect de l'attaque d'hier, qui a fait trois blessés légers. On en sait plus, ce matin, sur celui qui aurait enclenché sa bombe artisanale, hier matin,  dans un couloir bondé du métro new-yorkais. Il s’agit d’un jeune homme de 27 ans, originaire du Bangladesh. Il dit avoir prêté allégeance au groupe Etat islamique. L'affaire a pris une tournure politique car Donald Trump a profité de cette attasue pour justifier sa réforme migratoire, alors que le Bangladesh n’est pas inscrit sur la liste des pays dont les ressortissants sont interdits d'entrée aux Etats-Unis. Quant aux procureurs de New York et de Paris,  ils ont dit, hier, faire face à des défis communs. dans la lutte antiterroriste. Reportage de Daniel Hoffman, correspondant à New York pour France Culture.

En France,  le djihadiste Larossi Abballa a-t-il agi seul  lors de l'assassinat d'un policier et de sa compagne dans leur pavillon de Magnanville en juin 2016 ?  La question est désormais posée avec la mise en examen, hier, d'un proche du tueur, dont l'ADN a été identifié sur la scène du crime.

Principaux points de la réforme du statut des étudiants validée, fin octobre, par le gouvernement
Principaux points de la réforme du statut des étudiants validée, fin octobre, par le gouvernement Crédits : Sophie RAMIS, Paul DEFOSSEUX / AFP - AFP

Examen de la réforme de l'université, aujourd’hui à l'Assemblée nationale : Il faut faire vite car l'orientation des élèves de Terminale doit se faire dans quelques semaines à peine. C'est pour cela que le projet de loi sur la réforme de l'accès à l'université, présenté il y a un mois à peine, est examiné à l'Assemblée nationale dès cet après-midi.  Certains syndicats étudiants dénoncent encore et toujours une sélection qui ne dit pas son nom. Reportage d'Hakim Kasmi.

42e jour de grève, ce mardi, pour les agents de nettoyage des gares du Transilien au Nord de Paris : Les gares de Saint Denis, Garges, Sarcelles et Ermont Eaubonne, en Seine-Saint-Denis et dans le Val d'Oise ne sont plus nettoyées depuis le 1er novembre par les agents de nettoyage qui  sont en conflit avec leur nouvel employeur,  l'entreprise ONET H Reinier. Elle vient de récupérer le marché auprès de la SNCF et les 107 salariés de l'ancien groupe. Les grévistes auraient obtenu des améliorations de leur condition de travail, sans perdre, par leur grève prolongée, la considérations des usagers. Reportage de Rémy Brancato de France Bleu Paris.

Chroniques

7H12
3 min

Le Billet économique

Gemalto,le roi de la carte à puce sous le coup d'une OPA
À venir dans ... secondes ...par......