LE DIRECT
Une manifestante proteste contre la politique anti-immigration de Donald Trump, Washington, 18 octobre 2017

Le décret anti-immigration de Donald Trump autorisé par la Cour suprême

12 min

Donald Trump en rêvait, la Cour suprême l'a autorisé. Les ressortissants du Yémen, de Syrie, du Libye, d'Iran, de Somalie, du Tchad et de Corée du Nord sont désormais interdits d'entrée aux Etats-Unis, de manière permanente.

Une manifestante proteste contre la politique anti-immigration de Donald Trump, Washington, 18 octobre 2017
Une manifestante proteste contre la politique anti-immigration de Donald Trump, Washington, 18 octobre 2017 Crédits : Jim Watson - AFP

La 3e mouture du décret migratoire du président américain a été validée

En plus de l'entrée dans le pays des ressortissants du Yémen, de Syrie, du Libye, d'Iran, de Somalie, du Tchad et de Corée du Nord, des responsables gouvernementaux vénézuéliens est aussi suspendue. 

Il consolide sa politique migratoire de jour en jour, bien loin de l'héritage de Barack Obama. Samedi, Donald Trump avait annoncé sa décision de retirer les Etats-Unis d'un pacte mondial sur la migration, mise en place par l'ONU, pour améliorer la gestion international de la crise migratoire. 

Et hier, victoire politique pour Donald Trump. La Cour Suprême, la plus haute instance judiciaire des Etats-Unis, a donné son feu vert à l’application de son décret migratoire. La 3e version du texte interdit de façon permanente le franchissement des frontières américaines aux ressortissants de sept pays, dont 6 où la population est en majorité musulmane, mesure controversée, défendue par Donald Trump, au nom de la lutte contre le terrorisme. Et les militants de l'Union américaine pour les libertés civiles et du Conseil des relations américano-islamiques dénoncent ce feu vert de la Cour suprême au décret migratoire du président Trump, accusé de "préjugés anti-musulmans".

Précisions à Washington de Grégory Philipps 

A la Une également

L'ancien président du Yémen Ali Abdallah Saleh, est mort, hier, à l'âge de 75 ans0. Tué par des rebelles Houthis, quelques jours après la rupture de l'alliance entre les deux camps rebelles, à l'origine d'affrontements meurtriers dans la capitale Sanaa.  

Thersa May encore affaiblie, ce matin : l'Union européenne et Londres échouent à boucler un accord sur le Brexit, la frontière irlandaise fait toujours débat.

Le niveau de lecture des élèves français en CM1 est moins bon que celui de leurs camarades européens, selon l'étude internationale "PIRLS". Des résultats commentés, ce matin, par le minsitre de l'Education Jean-Michel Blanquer.

Les déboires du groupe de santé SANOFI : les Philippines ouvrent une enquête sur son vaccin contre la dengue et suspendent une campagne de vaccination. Le Brésil emboîte le pas. Cela n'arrêtera pas l'innovation nous dira Jean-Marc Chardon dans le billet économique.

Chroniques

7H12
2 min

Le Billet économique

Les déboires de Sanofi, mis en cause pour son vaccin contre la dengue

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......