LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les djihadistes du groupe Etat islamique sont sur le point de perdre la ville de Raqa, au nord de la Syrie

18 civils ont été tués, à Raqa, en Syrie, dans un raid mené par la coalition internationale, alors que la bataille contre Daech touche à sa fin

12 min

Un reportage rare, au début de ce journal : alors que la Bataille de Raqa, en Syrie, touche à sa fin contre les djihadistes, notre envoyé spécial a pu se rendre au plus près des combats. Par ailleurs, hier, au moins 18 civils, ont été tués dans un raid aérien de la coalition internationale.

Les djihadistes du groupe Etat islamique sont sur le point de perdre la ville de Raqa, au nord de la Syrie
Les djihadistes du groupe Etat islamique sont sur le point de perdre la ville de Raqa, au nord de la Syrie Crédits : Simon MALFATTO, Sabrina BLANCHARD, Omar KAMAL / AFP - AFP

En Syrie, la ville de Raqa sur le point d'être reprise au groupe Etat islamique : Au moins 18 civils, ont été tués, hier, à Raqa, en Syrie, dans un raid aérien de la coalition anti-djihadiste dirigée par Washington. Quatre enfants figurent parmi les victimes. Ils puisaient de l'eau, lorsqu'ils ont été touchés par ce raid, dans cette ville du nord de la Syrie, bordée du grand fleuve de l'Euphrate. Raqa est le théâtre d'intenses combats pour en chasser les derniers djihadistes du groupe Etat islamique. Hier, les forces démocratiques syriennes (FDS), ces troupes arabo-kurdes soutenues par la coalition internationale sous commandement des Etats-Unis, ont pu s'emparer du QG de sécurité de Daech. Les FDS contrôlent désormais 90% de Raqa. Nos envoyés spéciaux, Franck Mathevon et Gilles Gallinaro, ont pu suivre, au plus près des combats, cette bataille, lancée en juin dernier, qui touche désormais à sa fin.

Des combattants des FDS à Raqa, en Syrie
Des combattants des FDS à Raqa, en Syrie Crédits : BULENT KILIC / AFP - AFP

La solidarité s'organise à Las Vegas, 48h après la fusillade la plus meurtrière des Etats-Unis : L'enquête sur la tuerie de las Vegas s'oriente désormais vers la compagne du tireur. Stephen Paddock a tué 58 personnes et blessé 527 autres dimanche soir, en tirant depuis sa chambre d'hôtel, à Vegas, sur la foule massée pour un concert en plein air. Aucun indice sur ses motivations, mais ce riche comptable à la retraite avait envoyé 100.000 dollars vers Manille, avant de commettre son massacre. La somme devait être destinée à sa compagne. Cette dernière a quitté les Philippines, hier, pour se rendre aux Etats-Unis selon les services philippins. Donald Trump, lui, devrait atterrir à 9h30 à Las Vegas,- 18h30 heure de Paris, pour faire le point sur l'enquête, avec les autorités mais aussi pour rencontrer des membres des services de secours. Un peu plus de 48h après la fusillade, la solidarité s'organise. Reportage en direct de notre envoyée spécial Sandrine Etoa-Andègue avec Fabien Gosset (moyens techniques).

Fermeté du roi d'Espagne Felipe VI, alors que l'indépendance de la Catalogne n'est plus qu'une question de jours : Le séparatiste Carles Puigdemont, le président de la Catalogne, explique, ce matin, dans un entretien à la BBC, que son gouvernement s'apprête à déclarer l'indépendance à la fin de la semaine, ou au début de la semaine prochaine, après le dépouillement total de tous les bureaux de vote. Des suffrages de l'étranger sont encore attendus. Mais l'indépendance, la division de l'Espagne, le roi Felipe VI ne veut pas en entendre parler. Pour la première fois depuis le référendum catalan, il s'est exprimé à la télévision hier soir et a affirmé sa fermeté face aux indépendantistes. Correspondance de Mathieu de Taillac.

Felipe VI, roi d'Espagne
Felipe VI, roi d'Espagne Crédits : Francisco Gomez Casa Real / CASA REAL / AFP - AFP

Le discours de Felipe VI, une douche froide pour les 700.000 Catalans qui ont marché, crié et chanté dans les rues de Barcelone pour dénoncer les violences policières commises dimanche, lors du référendum d'indépendance. "Dehors, les forces d'occupation", pouvait-on lire sur des pancartes, ou encore "Les rues seront toujours à nous!". La police a dénombré 700.000 manifestants, donc, rien qu'à Barcelone : des étudiants, des pompiers, des avocats, des chefs d'entreprise, de simples citoyens qui ont répondu à l'appel à la grève générale lancé, notamment, par les principaux syndicats de la région.

L'exécutif mène une double offensive, pour répondre aux critiques grandissantes, sur une présumée "présidence des riches" : le Premier ministre s'exprime dans les pages de Libération, ce matin alors qu'Emmanuel Macron se rend sur le terrain social, dans la Somme hier, en Corrèze, aujourd'hui, pour livrer des messages politiques mais aussi une bataille de communication. Six jours après la présentation du premier budget du quinquennat Macron, Edouard Philippe explique, ce matin, que "beaucoup de mesures redistribuent du pouvoir d'achat vers les plus faibles et les classes moyennes". Il assume la suppression de l'ISF, qui "(objectivement) ne remplit pas sa mission à savoir la redistribution". Et puis hier, le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a indiqué qu'il n'était "pas fermé" à la possibilité de "supprimer les allocations familiales pour les revenus les plus élevés". Et d'ajouter que la ministre de la Santé Agnès Buzyn "portera" ce projet.

La CFDT doit-elle revoir son positionnement face à la réforme du Code du travail ? 10.000 militants de la CFDT ont célébré, hier, porte de la Villette, à Paris, leur place de premier syndicat dans le secteur privé. Evénement festif, mais quelques militants ont pressé leur direction de manifester contre les ordonnances réformant le Code du travail. Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, ne compte pas dévier de sa ligne réformatrice, déjà suivie par ses prédécesseurs, largement célébrés hier. Reportage d'Anne-Laure Chouin.

Chroniques
7H12
3 min
Le Billet économique
Le groupe Pirelli de retour en bourse avec pneus collectés et partenaire chinois
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......