LE DIRECT
Des signes alarmants pour le climat

Fin de la COP23 sur le climat, plombée par le retrait des Etats-Unis de l'accord de Paris : rien n'est tranché sur le fond

13 min

La COP23 s'achève aujourd'hui à Bonn. Les chefs d'Etat et les ONG ont-ils réussi à faire avancer la cause du climat ? Bilan dans ce journal, alors que certains craignent que le glyophosate ne bénéficie de financement dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Des signes alarmants pour le climat
Des signes alarmants pour le climat Crédits : Simon MALFATTO, Paz PIZARRO / AFP - AFP

Fin de la COP23 à Bonn, en Allemagne : Hier, Nicolas Hulot a invité les Français à participer à la mise en oeuvre de l'accord de Paris, en présentant des projets dans les domaines de l'économie circulaire, de l'énergie et de la biodiversité.  Un "budget participatif", doté de trois millions d'euros a été annoncé, hier, en marge de la conférence de l'ONU sur le climat à Bonn. Le ministre français de la Transition écologique Nicolas Hulot a assumé, par ailleurs, le choix de la France  de reporter  la réduction de la part du nucléaire dans la production d'électricité, une stratégie, critiquée par des ONG environnementales, nous en parlions hier, dans ce journal. Quel bilan global peut-on déjà tirer, de cette COP23 qui s'achève aujourd'hui, plombée par la décision des Etats-Unis de quitter l'accord de Paris ? Rien n'est encore tranché sur le fond : ce sera le rôle de la COP24, prévue en décembre 2018 à Katowice, en Pologne. Analyse de Véronique Rebeyrotte notre envoyée spéciale à Bonn. 

Accord de Paris sur le climat
Accord de Paris sur le climat Crédits : Simon MALFATTO, Kun TIAN / AFP - AFP

La question du glyphosate s'invite à la COP23 :  Un curieux message a été entendu, dans les coulisses de la conférence internationale sur le climat : le glyphosate pour sauver le climat… C’est la fausse solution, vantée dans des colloques organisés en marge de la conférence de l'ONU. Et certains participants craignent que l'herbicide, classé comme "cancérogène probable" par l'OMS, ne bénéficie, in fine, de financement  dans la lutte contre le réchauffement climatique. Reportage d'Anne-Laure Barral.

L'Allemagne n'a pas réussi, cette nuit, à former un gouvernement : Les conservateurs, les libéraux et les Verts allemands se retrouveront ce midi, à Berlin,  pour tenter de former un gouvernement en Allemagne, dirigé par Angela Merkel. Les acteurs politiques poursuivent leurs discussions, faute d'accord trouvé cette nuit.

Saad Hariri est attendu demain, à Paris : Le Premier ministre libanais démissionnaire doit s'entretenir avec Emmanuel Macron. C'est ce qu'a annoncé, l'Elysée, hier, alors que le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian, était en Arabie Saoudite. Il a pu rencontrer Saad Hariri. Et malgré le démenti de Ryad,  sur une éventuelle restriction de la liberté du Premier ministre libanais, pour les Libanais, c’est une certitude,  Saad Hariri n’est pas libre de ses mouvements  et son comportement serait dicté par ses hôtes saoudiens. Cette conviction a été renforcée par des révélations, dans plusieurs médias, dont le quotidien britannique "The Independent". Et les Libanais veulent voir Saad Hariri revenir à Beyrouth. Reportage d'Omar Ouahmane, notre correspondant au Liban.

Zimbabwe : Robert  Mugabe semble résister aux pressions de l'armée, qui était jusqu'ici un pilier essentiel de son pouvoir absolu depuis 37 ans. Le président du Zimbabwe semble s'accrocher au pouvoir. Il a pu sortir, hier, de sa résidence surveillée,  où il avait été placé par des officiers. Tout sourire,  Rober Mugabe, 93 ans,  a été vu serrant la main du chef d'état-major de l'armée,  le général Constantino Chiwenga, l'homme qui a coordonné ce coup d'Etat qui ne dit pas son nom. Reportage dans la capitale, Harare, à suivre dans le journal de 7h30.

Malgré le ralliement de Force ouvrière, les syndicats opposés à la politique d'Emmanuel Macron n'ont pas réussi à se mobiliser en force, hier : Dans cette 4e journée de protestation depuis la rentrée, notamment contre les ordonnances réformant le Code du travail, la CGT a compté 40.000 manifestants à Paris. Ils étaient 8.000 selon la police,   et 8.250 personnes,  selon le cabinet d'étude Occurence, spécialisé dans le comptage des manifestants,  avec lequel plusieurs médias pourraient désormais travailler, dont Radio France.

Le gouvernement, lui,  est passé à d'autres réformes, comme celle de la formation professionnelle : Les partenaires sociaux se réunissent ce matin au siège du MEDEF, à Paris. Le gouvernement leur a transmis une feuille de route. Syndicats et patronat doivent dire s'ils acceptent d'ouvrir ou non une négociation interprofessionnelle sur le sujet. Explications de Catherine Pétillon.

Favoritisme à l'INA : 18 mois de prison avec sursis requis contre Mathieu Gallet. Le procès de Mathieu Gallet, hier, au tribunal correctionnel de Créteil a duré plus de 12 heures pour se terminer vers 2h30 du matin. Le PDG de Radio France comparaissait pour délit de favoritisme pour des faits qui remontent à la période où il était présidant de l'INA, l'Institut national de l'audiovisuel. On lui reproche d'avoir passé des marchés en favorisant certaines sociétés de consultants extérieurs. La procureure a requis 18 mois d'emprisonnement avec sursis, assortis de 40 mille euros d'amende. Compte-rendu d'audience avec Florence Sturm.

Afficher le poids des ligneser, à l'âge de 92 ans à Paris : C'était l'un des derniers monstres sacrés du théâtre français, avec 65 ans de carrière. L'an dernier, encore, Robert Hirsch interprétait une pièce "Le Père", de Florian Zeller. Le théâtre c'était sa vie, sa religion, Robert Hirsch le disait lui-même. Il l aimait les grands textes et aussi faire rire. Sa carrière retracée par Stéphane Capron. Au cours de ses 65 ans de carrière, Robert Hirscha évidemment participé à de très nombreux enregistrements radiophoniques. Ecoutez-le par exemple en 1953 dans "le Bourgeois gentilhomme", dans les Nuits de France Culture.

Chroniques

7H12
2 min

Le Billet économique

La fin d'un tabou : la Poste va livrer des colis le dimanche

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......