LE DIRECT
Joie des militants indépendantistes catalans, hier, à Barcelone

Situation compliquée en Catalogne : si les unionistes ont remporté les élections régionales en termes de suffrages, les indépendantistes conservent la majorité absolue au parlement, grâce à un système de pondération des voix

13 min

Hier, les partis défendant l'unité de l'Espagne ont recueilli près de 52% des suffrages aux élections régionales. 47,6% pour les indépendantistes qui conservent la majorité absolue en terme de sièges au parlement, grâce à un système de pondération des voix. Paradoxe catalan, défi pour gouverner.

Joie des militants indépendantistes catalans, hier, à Barcelone
Joie des militants indépendantistes catalans, hier, à Barcelone Crédits : Tetsu Joko / Yomiuri / The Yomiuri Shimbun - AFP

Nouveau défi pour le gouvernement espagnol de Mariano Rajoy : Les indépendantistes catalans conservent la majorité absolue au parlement et au lendemain des élections régionales qui ont connu une participation record avec,  82% de votants, la Catalogne est plus que jamais divisée. Les indépendantistes conservent leur majorité au parlement. Les trois partis sécessionnistes obtiennent ensemble 70 sièges sur les 135 que compte l’assemblée, soit la majorité absolue, grâce à un système de pondération des voix qui avantage les provinces rurales, où les séparatistes sont bien implantés. Dans les urnes, les séparatistes ont obtenu 47,6 % des voix, contre près de 52% des suffrages pour les partis défendant l'unité de l'Espagne.   Mais qu'importe, pour Carles Puigdemont, le président du gouvernement catalan destitué par Madrid et exilé en Belgique, après avoir déclaré déclaré l'indépendance unilatéralement le 27 octobre, le gouvernement central à Madrid doit maintenant lever l'article 155 de la Constitution, rendre son autonomie à la Catalogne et libérer ceux qu'il appelle les "prisonniers politiques". Cet avis est partagé par l'ERC, la Gauche républicaine de Catalogne, 2e parti indépendantiste emmené par l'ancien vice-président catalan, Oriol Junqueras aujourd'hui en prison. Ces élections régionales sont, en revanche, un coup dur pour le PP,  le Parti populaire du chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy, qui n'a obtenu que trois sièges sur 135 au parlement catalan.   Reportage au QG des indépendantistes de l'ERC avec notre envoyée spéciale Annabelle Grelier et analyse des défis à Madrid, avec notre correspondante Marie-Hélène Ballestero.

Joie des militants pro-indépendance, hier à Barcelone
Joie des militants pro-indépendance, hier à Barcelone Crédits : Tetsu Joko / Yomiuri / The Yomiuri Shimbun - AFP

Les autres titres du journal

Comme prévu,  l'Assemblée générale de l'ONU a condamné, hier, à une large majorité  la reconnaissance par les Etats-Unis de Jérusalem comme capitale d’Israël : La résolution, non-contraignante, a été adoptée par 128 pays, hier soir, à New-York. Elle stipule que toute décision sur le statut de Jérusalem est nulle et non-avenue. 9 pays ont voté contre cette résolution, dont Israël. 35 Etats, dont le Canada, le Mexique, la Pologne ou la Hongrie, se sont abstenus et 21 n'ont pas pris part au scrutin.  Signe, peut-être, que les menaces de rétorsion de Donald Trump ont pesé dans la balance. Précisions de Grégory Philipps.

La concertation sur la réforme de l'apprentissage tourne au vinaigre : Les Régions se sont retiré, hier, des discussions entamées le 10 novembre avec le gouvernement, les syndicats et le patronat.  Le centriste Hervé Morin, président de la région Normandie et de Régions de France accuse le gouvernement de vouloir privatiser le secteur. Explications de Sarah Lemoine.

Sous la menace d'un mouvement social,  lancé par des pilotes partout en Europe,  Ryanair vient, pour la première fois de son histoire, de reconnaître un syndicat : La compagnie aérienne à bas coût et l'organisme "Impact", qui représente les pilotes irlandais de l'entreprise,  ont trouvé un accord, hier. Il s'agit d'un virage social important pour Ryanair, qui, jusqu'à présent,  ne négociaient que directement avec ses employés.  Précisions à Dublin, de Julien Lagache.

Chroniques

7H12
3 min

Le Billet économique

A quoi ressemblera l'entreprise de demain ?

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......