LE DIRECT
Des nus d'Egon Schiele censurés dans le métro londonien

Des nus d'Egon Schiele censurés en Grande-Bretagne et en Allemagne, 100 ans après sa mort

12 min

"Désolé, âgé de 100 ans et toujours trop osé" : c'est le bandeau qui recouvre certains nus de l’expressionniste Egon Schiele, dans une campagne d'affichage pour une rétrospective, 100 ans après sa mort en 1918. Affiches jugées plus choquantes que des publicités actuelles à Londres et en Allemagne.

Des nus d'Egon Schiele censurés dans le métro londonien
Des nus d'Egon Schiele censurés dans le métro londonien Crédits : Christian LENDL / VIENNA TOURIST BOARD / AFP - AFP

Egon Schiele encore trop sulfureux ! Son érotisme torturé avait choqué la bonne société autrichienne dans les années 1910.  Cent ans après le décès d'Egon Schiele,  qui sera commémoré en 2018,  rien n'est acquis pour la diffusion des nus de l'expressionniste.  La ville de Vienne a tenu à annoncer une grande rétrospective, en février 2018, à grand renfort d'affiches, qui reprennent  certains tableaux de nus de l’artiste, “La fille aux bas oranges” ou “L’homme assis nu”, où le sexe des modèles est représenté frontalement. L'office de tourisme de Vienne souhaitait susciter des discussions et le thème de la nudité lui a semblé pertinent. Mais ces affiches publicitaires, ses nus ont été censurés dans plusieurs villes européennes, à Londres, Hambourg et Cologne, qui ont jugé les images trop choquantes pour être vues dans des lieux publics (métro ou aéroports.)  L’office de tourisme de Vienne n’a pas tardé à répliquer.  Reportage, à Vienne, d’Isaure Hiace.

Affiche censurée d'Egon Schiele
Affiche censurée d'Egon Schiele Crédits : Christian LENDL / VIENNA TOURIST BOARD / AFP - AFP

Plan de rénovation énergétique de Nicolas Hulot : Un tiers de la chaleur d'un logement est perdu par le toit,  selon l'ADEME, l'Agence de l'environnement ; 25% par les murs. Pour faire des économies d'énergie et d'argent,  le gouvernement veut inciter les Français à faire les travaux nécessaires. Le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot doit présenter à partir de 10h30 la feuille de route du gouvernement en matière de rénovation énergétique des bâtiments : jusqu'à 12 milliards d'euros seraient investis d'ici la fin du quinquennat, pour en finir avec les passoires thermiques. 7 à 8 millions de logements en France sont mal isolés. Les grandes lignes de ce plan sont déjà tracées, ce matin, dans le journal Les Echos : rénovation de 500.000 logements par an, dont 100.000 logements sociaux. Nicolas Hulot et son collègue à la Cohésion des Territoires, Jacques Mézard,  évoquent aussi un système de bonus - malus, en fonction de l'isolation des logements et une modulation des taxes foncières. Explications de Véronique Rebeyrotte.

Quelques sifflets avant qu'Emmanuel Macron ne clôture le congrès des maires de France : Dans un discours d'une heure et quart, le chef de l'Etat a tenté de rassurer les élus, tout en restant ferme sur ses engagements, à commencer par la suppression de la taxe d'habitation qui aura bien lieu pour 80% des ménages. Emmanuel Macron s'en explique dans son discours ; cet impôt est "injuste territorialement". Pour le maire de Dijon François Rebsamen (interrogé par Stéphane Robert), il est maintenant nécessaire de s'attaquer à la mise en place  de ce qui va remplacer la taxe d'habitation.

Trois mois pour réformer la formation professionnelle : Syndicats et patronat se retrouvent aujourd'hui, au siège du MEDEF à Paris, pour une première séance de négociation  sur la réforme de la formation professionnelle. Le gouvernement leur a transmis une feuille de route : bâtir un nouveau dispositif d'ici la mi-février, pour les actifs et les chômeurs.   En passant notamment par le numérique, notamment, avec une application dédiée sur smartphone, pour qu'un salarié puisse choisir la formation qui lui convient, où la demander et comment la financer. L'exécutif veut aussi développer des indicateurs de qualité pour se repérer dans les formations dispensées par les 75.000 organismes privés en France et refondre le financement qui représente 32 milliards d'euros chaque année.  C'est l'une des questions qui fâchent, avec la remise en question du congé individuel de formation, qui selon le gouvernement, a dévié de son objectif initial.

Suite à la vague de suicides chez les forces de l'ordre, le ministre de l'intérieur Gérard Collomb reçoit ce matin les représentants de policiers et de gendarmes : Au début du mois de novembre, huit policiers et gendarmes se sont suicidés en l'espace d'une semaine, 60 au total, depuis le début de l'année. D'autres sont en burn out. Reportage à suivre dans le journal de 7h30.

L'Irak veut légaliser le mariage entre un homme et une fillette de 9 ans : La polémique enflamme les réseaux sociaux et la société civile. Un projet de loi vient d'être adopté en Irak. Il permettrait - de facto - de marier des fillettes de l'age de neuf ans. Autant dire de légaliser le viol des enfants,  disent horrifiés, les détracteurs du projet. Précisions de Claude Guibal.

Au Zimbabwe, jour d'investiture pour Emmerson Mnangagwa : A 75 ans, ce fidèle du régime succède à Robert Mugabe, qui est resté 37 ans au pouvoir. La cérémonie s'annonce grandiose, dans ce pays ruiné, l'un des plus pauvres du monde. Au Zimbabwe, ancien grenier à blé de l'Afrique australe, aujourd'hui, un habitant sur 4 dépend de l'aide humanitaire. Quelles sont les priorités du nouveau Président pour redresser le pays ? Mélodie Pépin a posé la question à Anne Disèz, ancienne correspondante de Radio France et de RFI au Zimbabwe, spécialiste de l'afrique australe.

Chroniques

7H12
2 min

Le Billet économique

La fiscalité locale est-t-elle vraiment réformable ?

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......