LE DIRECT

La France rejoint l'Europe du nord

12 min
À retrouver dans l'émission

JOURNAL DE 7H de Renaud Candelier

La France a beau avoir perdu son triple A elle est devenue un pays "rassurant" pour les investisseurs "rassurant" au regard de la situation de ses voisins. Pour preuve, Paris a pu emprunter hier à un taux négatif donc en étant payé pour emprunter. Certes le taux est proche de zero -0.005% mais sur une somme de près de 4 milliards d'euros cela représente 20 millions d'euros.

Les ministres des finances ont terminé leur réunion à Bruxelles au milieu de la nuit. Et les 17 ont pris deux décisions. L'une concerne l'Espagne qui obtient un délai d'un an pour atteindre son objectif de déficit budgétaire à 3%. Délais accordé en échange de nouvelles coupes dans les dépenses. Par ailleurs, Madrid devrait recevoir le premier versement de l'aide européenne de 30 milliards d'ici la fin du mois. L'argent est destiné aux banques sous des conditions encore à définir. Cela pourrait passer par une limitation des rémunérations. L'autre décision prise cette nuit à Bruxelles concerne la présidence du groupe. Jean-Claude Juncker a été reconduit, en l'absence de consensus sur un remplaçant. Mais il annonce son départ au plus tard pour le début de l'année prochaine.L'Espagne montrée du doigt mais est-ce d'Allemagne que viendra le blocage ?La cour constitutionnelle de Karlsruhe se penche à partir d'aujourd'hui sur le mécanisme européen de stabilité, le MES, ainsi que sur le pacte budgétaire.

"Tout le monde joue le jeu" commentait hier François Chérèque. Et c'est vrai qu'il a y un certain enthousiasme sur la méthode chez les syndicats comme dans le patronat. François Hollande veut introduire une "culture de la négocaition " en France. Ce qui n'a pas empêché le président de lancer des pistes hier dans son discours d'ouverture de la conférence sociale. Sans prononcer le mot CSG chacun à pu entrendre dans ses propos que le gouvernement étudiait une hausse qui serait en effet moins douloureuse et moins visible que pour la TVA.Hier au premier jour de cette conférence sociale, aucun consensus ne s'est dégagé. Exemple, avec lors de la table ronde sur l'égalité professionnelle en présence de la ministre des Droits des femmes. Hier les syndicats ont reclamé un nouveau décret qui permettrait de sanctioner les entreprises qui n'appliqueraient pas les régles de la parité.

En Libye, la coalition menée par Mahmoud Djibril se dirige vers une victoire selon les résultats partiels dévoilés hier soir. Dans la journée, celui qui fut Premier ministre du CNT lors de la guerre civile a souhaité la formation d'une grande coalition gouvernementale avec les 150 partis politiques que compte le pays. Lers frères musulmans seraient donc clairement distancés. Notre envoyé spécial Etienne Monin a rencontré à Benghazi le chef de la confrérie.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......