LE DIRECT

La Libye en proie au risque de partition

12 min
À retrouver dans l'émission

JOURNAL DE 7H de Renaud Candelier

Une fois de plus, c'est le pétrole qui est en jeu dans ce qui pourrait déboucher sur une partition régionale. Cette semaine, en Libye des chefs de tribus et de milices de l'Est du pays ont déclaré l'autonomie de la Cyrénaique où se concentre les trois quarts du pétrole libyen. La réponse du CNT n'a pas tardé, Moustapha Abdeljallil a menacé hier de recourir à la force contre cette initiative. Par ailleurs, les autorités de transitions ont terminé hier la rédaction de la charte nationale libyenne qui servira de base à la nouvelle constitution.

La Libye accusée par Moscou d'abriter un camp d'entrainement pour l'opposition syrienne. Cette affirmation intervient au moment ou les Etats-Unis examinent la possibilité de fournir une aide à l'armée libre de Syrie. Mais une aide de matériel non-léthal comme des équipements de communication. ,La ville de Homs en partie "dévastée". C'est ce qu'a pu constater la responsable des opérations humanitaires de l'ONU. Valerie Amos s'est rendue dans plusieurs quartiers, mais n'a pu rester que 45 minutes dans les rues de Bab Amr. Hier le croissant rouge syrien a été autorisé, pour la première fois à porter assistance aux derniers habitants de ce quartier.

L'espoir a refait surface hier au Mexique pour la Française Florence Cassez. Un juge du pays a demandé sa libération "immédiate et absolue" au motif que ses droits n'ont pas été respectés depuis son arrestation en 2005 jusqu' à son procès et sa condamnation pour "enlèvement et association de malfaiteurs". C'est maintenant à la Cour Suprême mexicaine de se prononcer. La décision est attendue le 21 mars.

Athènes pourrait enfin être soulagée d'une partie du poids de sa dette ce soir. Les créanciers privés ont jusqu'à 21 heure pour indiquer s'ils participent au plan de décote. Ils obtiendraient alors des titres neufs d'une valeur divisée par deux. Les plus grandes institutions ont donné leur feu vert hier, certains fonds spéculatifs, et plusieurs caisses de retraites grecquesi ont dit leur opposition mais feraient surtout jouer la montre. Athènes se donne pour objectif d'atteindre 75% de participation.

A Florange, le bras de fer se poursuit avec un avantage donné hier au groupe Arcelor Mittal.La justice a autorisé le recours à la force publique pour faire lever le piquet de grève.Les métallurgistes réclament le redemarrage des hauts fourneaux à l'arrêt depuis plusieurs mois.

L'Allemagne, ce modèle tant vanté, particulièrement en France sur le plan économiqueMais aussi critiqué pour ses conséquences sociales. Et cette journée internationale des droits des femmes nous donne l'occasion de rappeler que l'Allemagne détient le record européen de l'inégalité salariale entre hommes et femmes 21% d'écart.Quant à la place des femmes dans les postes de direction, le chiffre est éloquent.

C'est un pays en recession qui s'apprête à commémorer dimanche le séisme destructeur et le tsunami qui ont engendré l'accident nucléaire de Fukushima. Un PIB en baisse de 0.7% l'année dernière selon des données publiées ce matin. Une année comme ailleurs marquée par la crise et par les 20 000 morts et disparus du séisme. Quant à la région de Fukushima, une partie du territoire est condamné.. et la ville de Fukushima, située a 70 kilomètres de la centrale, est elle aussi contaminée. Les habitants, inquiets, dénoncent le silence et l’attentisme des autorités. C’est le reportage de Gaëlle Joly.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......