LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Le chômage en janvier, une baisse en trompe-l'oeil

12 min
À retrouver dans l'émission

On s'attendait à une "baisse importante" du chômage au mois de janvier, puisque Xavier Bertrand nous l'avait promise, mardi sur le plateau de TF1... Le ministre du travail a parlé un peu trop vite.Certes, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A, ceux qui n'ont pas du tout travaillé, baisse effectivement de 0.7% sur un mois, mais si l'on intégre les autres catégories, le chômage ne baisse pas, à la rigueur on peut dire qu'il se stabilise. Explications de Renaud Candelier.C'est dans ce contexte que reprennent aujourd'hui les négociations sur l'assurance-chômage. Syndicats et patronat n'ont que quelques jours pour se mettre d'accord, la convention expire à la fin du mois.D'un côté le Medef demande une baisse des cotisations salariales, au motif que la trésorerie de l'Unedic est excédentaire (ce que n'est pas sa dette qui approche les 11 milliards d'euros); c'est oublier disent les syndicats les 1,5 millions de chômeurs de longue durée sur les listes de Pole emploi. Plusieurs économistes sont d'accord pour dire que ce serait une aberration, ainsi Xavier Timbaud économiste à l'OFCE .Comment regagner la confiance des zones rurales, qui ont largement voté Front national ou se sont abstenues, dimanche dernier pour le premier tour des cantonales? L'UMP et le Parti socialiste se lancent dans un concours de ruralité, chacun a déposé un projet de loi pour défendre les zones rurales. Celui du Parti socialiste a été débattu hier à l'Assemblée nationale, explications de Frederic Says.Quand le régime syrien annonce "une dizaine de morts" dans les manifestations alors que les opposants en comptent plus de 100; quand le régime syrien parle de "gangs armés" à l'origine des exactions alors que les vidéos sur Internet montrent bien que ce sont des soldats qui ont tiré, que croire lorsque ce même régime annonce des mesures d'ouverture? Bachar Al-Assad a dit hier avoir "entendu" les revendications de son peuple. La correspondance de Valérie Crova.En Libye, les insurgés piétinent... Voilà des jours qu'ils sont bloqués à une quinzaine de kilomètres d'Ajdabiya, où les chars de Mouammar Kadhafi sont prépositionnés partout dans les rues... Les avions de la coalition ne peuvent pas intervenir sans risquer de tuer des civils, et les témoins qui ont fui Ajdabiyah parlent de "massacres" de la part des troupes loyalistes. Notre envoyé spécial Mathieu Laurent a rencontré un chirurgien qui en revient de ces massacres... Ezzedine Boussedra a passé près de trois semaines à exercer son métier dans des conditions très dures.Cela fait plusieurs jours maintenant que la place exacte de l'OTAN dans l'intervention militaire fait l'objet de débats très vifs entre les pays de la coalition.Hier ils ont trouvé un compromis , provisoire: l'Otan va prendre en charge la zone d'exclusion aérienne, mais les frappes au sol restent du ressort de la coalition internationale... pour l'instant, car les Etats-Unis insistent pour que toute la responsabilité de l'opération passe sous le pavillon de l'Alliance. La France y est toujours opposée ce qui occasionne quelques railleries dans la presse américaine... Correspondance de Fabienne Sintès.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......