LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Yannick Jadot se rallie à Benoît Hamon

L'écologiste Yannick Jadot se retire de la présidentielle pour participer à "une grande aventure" avec Benoît Hamon, il invite Jean-Luc Mélenchon à les rejoindre

13 min

Il n'y aura pas de candidat écologiste à la présidentielle et c'est une première depuis près d'un demi-siècle. Yannick Jadot se rallie à Benoît Hamon et appelle Jean-Luc Mélenchon, le candidat de la France insoumise, à faire candidature commune.

Yannick Jadot se rallie à Benoît Hamon
Yannick Jadot se rallie à Benoît Hamon Crédits : JOEL SAGET - AFP

Ralliement de Yannick Jadot à Benoît Hamon : Après plusieurs semaines de tractation, l'écologiste Yannick Jadot et le socialiste Benoit Hamon ont décidé de faire candidature commune. Yannick Jadot a choisi de se retirer de la course à l'Elysée pour se rallier au champion adoubé par la Belle Alliance populaire. Le candidat issu, lui, de la Primaire des Verts, a expliqué, hier soir, face à Julian Bugier au 20h de France 2, pourquoi il renonçait à se présenter au profit de Benoît Hamon : il a obtenu la sortie de la France du nucléaire d'ici 25 ans, du diesel dans 8 ans, l'abandon de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes ainsi que davantage de proportionnelle aux élections. EXTRAIT. Pour être définitif, cet accord doit être validé d'ici dimanche, par les quelque 17.000 électeurs de la primaire écologiste. Peu de doute, sur l'issue de ce vote électronique : pour une précédente consultation, 9 électeurs sur 10 s'étaient dit favorables à l'ouverture de discussions avec Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon.

Jean-Luc Mélenchon, invité, une nouvelle fois, hier, par Yannick Jadot, à parler avec Benoît Hamon : Invité, hier de l'Emission politique sur France 2, le candidat de la France insoumise, s'est dit prêt à rencontrer Benoît Hamon mais il refuse tout accord d'appareil fondé sur la peur. Jean-Luc Mélenchon dit préférer un vote d'adhésion. EXTRAIT.

Emmanuel Macron lève un coin du voile de son programme économique, après avoir scellé son alliance avec François Bayrou : Accusé de ne pas avoir détaillé son programme, Emmanuel Macron annonce ce matin le chiffrage de ses propositions économiques et budgétaires dans une interview au journal les Echos, avant de les détailler plus avant, le 2 mars prochain. Le candidat d'En Marche ! veut supprimer 120.000 postes de fonctionnaires et réduire de 60 milliards d'euros les dépenses publiques pendant son quinquennat. Coupes dans la santé, l'assurance-maladie et les collectivités locales, notamment. Il propose aussi d'investir 50 milliards d'euros dans la formation ou encore la transition énergétique. L'une de ses mesures-phare est la réforme de l'assurance-chômage. Il propose que l'Etat reprenne la main sur l'Unedic (gérée par les partenaires sociaux aujourd'hui), avec la création d'une assurance-chômage universelle. Emmanuel Macron a, par ailleurs, formalisé son alliance, hier soir, avec François Bayrou et Emmanuel Macron, lors d'une discussion d'une heure, hier, entre les deux hommes, suivie d'une conférence de presse. François Bayrou et Emmanuel Macron ont reconnu leurs divergences et souligné leurs convergences. Analyse de Stéphane Robert.

Marine Le Pen veut faire sortir la France de postures qu'elle juge "compationnelles" et "émotionnelles" : La candidate du Front national à la présidentiele a dévoilé, hier, ses propositions en matière de politique étrangère, avec, encore et toujours, la défense des intérêts nationaux contre l'Union européenne. Marine Le Pen veut également sortir la France du commandement intégré de l'OTAN et rééquibrer les rapports entre Paris et Moscou. Marine Le Pen a par ailleurs salué le "réalisme" et la "volonté de changement" de Donald Trump.

En Italie, la gauche est en train de se scinder : De nouvelles formations vont être créées, aujourd'hui, au parlement italien. Des leaders comme Massimo d’Alema se détournent de Matteo Renzi, défait au référendum en décembre dernier. L’ancien chef du gouvernement italien a démissionné de la tête du parti démocrate dimanche et il espère, lors d'un prochain congrès, pouvoir reprendre la main sur la gauche. Matteo Renzi regarde attentivement de l’autre côté des Alpes, du côté d’Emmanuel Macron. Correspondance à Rome de Mathilde Imberty.

Les forces irakiennes ont pénétré, hier, dans l'aéroport désaffecté de Mossoul : C'est une première, depuis la prise par les djihadistes du groupe Etat islamique de la deuxième ville d'Irak en 2014. Cet aéroport est une prise stratégique mais le plus dur est à venir puisque des milliers de djihadistes sont dans les quartiers populaires, à l'ouest de Mossoul. Analyse du général Vincent Desportes, professeur de stratégie à Sciences-Po Paris, joint par Nabila Amel.

Comment empêcher des Français, des jeunes notamment, de rejoindre les rangs de Daech ou de les désendoctriner avant tout départ ? C'est l'objectif de la nouvelle secrétaire générale du Centre interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation. Muriel Domenach réunit, aujourd'hui, missions locales, maisons pour ados, école des parents, éducateurs de rue et fédération française de psychiatrie - 120 structures réparties sur tout le territoire. Elles suivent actuellement 2.400 jeunes et un millier de familles. Après les critiques de deux sénartrices, cette semaine, sur l'absence d'évaluation des programmes de déradicalisation, Muriel Domenach précise que c'est désormais au centre de sa mission. Autre priorité : le contre-discours à la propagande djihadiste de Daech sur Internet. Explications au micro de Florence Sturm.

Manifestations contre les violences policières : Ils étaient, selon la police, entre 800 et 1.000 à s'être rassemblés place de la Nation, hier à Paris, à l'appel de mouvements antifascistes, dans le sillage de l'affaire Théo. 16 lycées ont également été bloqués. Des heurts ont parfois éclaté, menant à l'interpellation de 28 personnes.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......