LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Tanta en Egypte

L'Egypte en état d'urgence après les attentats commis contre des églises coptes à Alexandrie et Tanta et revendiqués par le groupe Etat islamique

13 min

Le Parlement égyptien doit approuver l'état d'urgence, décrété hier par le président Abdel Fattah al-Sissi, après les deux attentats revendiqués par le groupe Etat islamique, qui ont fait 44 morts dans des églises coptes à Alexandrie et Tanta, en pleine célébration des Rameaux.

Tanta en Egypte
Tanta en Egypte Crédits : Ibrahim Ramadan ANADOLU AGENCY - AFP

L'état d'urgence décrété en Egypte : Le président Abdel Fatah al-Sissi l'a déclaré solennellement, hier soir : régime d'exception pour 3 mois, après les deux attentats à la bombe d'hier, revendiqués par le groupe Etat islamique et qui ont visé des églises coptes, à l'occasion de la fête des Rameaux. Bilan : 44 morts et 126 blessés à Alexandrie, la grande ville du nord du pays, et à Tanta une ville située à une centaine de km du Caire, où s'est rendu François Hume Ferkatadji. Reportage.

Suites de l'attentat à Stockholm : Avant d'observer une minute de silence, aujourd'hui partout en Suède, en hommage aux quatre morts et aux quinze blessés de l'attentat au camion bélier perpétré vendredi sur l'artère piétonne la plus fréquentée de Stockholm, des dizaines de milliers de Suédois ont manifesté leur rejet du terrorisme dans la capitale suédoise, hier. Quant à l'enquête, elle se poursuit et le profil du principal suspect de l'attentat se précise. Selon la police, cet Ouzbek de 39 ans, arrêté quelques heures après le drame et placé en garde à vue, était entré en clandestinité pour éviter son expulsion après le rejet l'an dernier de sa demande de permis de séjour. Le suspect affichait "des sympathies pour des organisations extrémistes", dont le groupe État islamique.

La Syrie divise un peu plus Washington et Moscou : Avant de se rendre à Moscou demain, Rex Tillerson, le secrétaire d'Etat américain, ne s'est pas privé, hier, de mettre la pression sur la Russie, l'accusant de ne pas avoir surveillé le stock d'armes chimiques que le régime syrien devait détruire. Et le ton est monté ce week-end, avec les alliés de Damas. La Russie tout comme l'Iran menacent de réprésailles et ont réaffirmé leur soutien à Bachar Al Assad accusé du massacre au gaz neurotoxique de 87 personnes à Khan Cheikhoun, en zone rebelle. Des experts de l'O.I.A.C., l'organisation des Nations Unies pour l'interdiction des armes chimiques, doivent se rendre en Syrie cette semaine. S'ils arrivent sur la zone, ils devront établir formellement quel type de produit a été utilisé et par qui. Tâche compliquée selon Raphaël Pitti, pour qui le régime est forcément responsable. Raphaël Pitti est médecin à Metz et membre de l'U.O.S.S.M, association de médecins syriens et français. Mathilde Dehimi l'a joint à la frontière entre la Turquie et la Syrie où il s'apprête à livrer 500 kilos de médicaments donnés par la France. Ces médicaments et des combinaisons seront utilisés en cas de nouvelle attaque chimique. Interview. A suivre, dans le journal de 7h30, le témoignage rare, recueilli par Omar Ouahamane : celui d'un syrien qui a survécu au massacre à l'arme chimique en août 2013 dans la banlieue de Damas. Barack Obama, alors président des Etats-Unis, avait renoncé à intervenir militairement contrairement à ses engagements sur la fameuse ligne rouge à ne pas franchir.

Marine Le Pen "rejoint son père sur le banc de l'indignité et du négationnisme" selon Christian Estrosi : Le président de la région PACA, a réagi aux propos tenus, hier, par la candidate du Front national à la présidentielle. Marine Le Pen a estimé, hier, que la France n'était pas responsable de la rafle du Vel d'Hiv en 1942 à Paris, au cours de laquelle plus de 13.000 juifs ont été arrêtés puis déportés sur ordre de l'occupant allemand. Extrait des propos de Marine Le Pen, invitée, hier sur LCI. Des propos dénoncé par le CRIF, le Conseil représentatif des institutions juives de France. Son vice président, Gérard Unger, répond à Julien Pasqualini.

A J-13 du premier tour de la présidentielle, alors que l'on entre aujourd'hui dans la période de "campagne officielle", Jean-Luc Mélenchon est en en pleine dynamique favorable : Selon un sondage TNS-Sofres pour LCI, publié hier soir, le leader de la France insoumise devance, pour la première fois, François Fillon dans les intentions de vote au premier tour, derrière Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Autre preuve de cette dynamique : hier, lors d'un meeting à Marseille devant des dizaines de milliers de personnes (70.000 selon la France Insoumise), des électeurs, de plus en plus nombreux, semblent se rallier à celui qui est présenté comme le troisième homme de la présidentielle. Qui sont ces nouveaux insoumis ? Eléments de réponse avec le Choix de la rédaction, signé Sophie Delpont, à écouter dans le journal de 7h30.

François Fillon
François Fillon Crédits : Irina Kalashnikova Sputnik - AFP

François Fillon croit encore en ses chances d'accéder au second tour de la présidentielle et veut écrire une nouvelle page de l'épopée française : Au coude-à-coude dans les sondages avec Jean-Luc Mélenchon, voire distancé, désormais par le candidat de la France insoumise, François Fillon était en meeting, hier à la porte de Versailles à Paris. Devant près de 20.000 personnes, le candidat de la droite et du centre à la présidentielle a tenté de prendre de la hauteur avec des références très académiques, tout en ciblant Emmanuel Macron. Reportage d'Antoine Marette.

Blocage moins "total" que prévu en Guyane : Le collectif "Pou La Gwiyann dékolé" - "pour que la Guyane décolle" en créole -, recule sur le blocage "total" du territoire ultramarin, annoncé pour aujourd'hui. Si tous les véhicules, à l'exception des engins d'urgence, seront bien empêchés de franchir les barrages érigés dans les villes, "on ne peut pas aujourd'hui faire des blocages pour empêcher les piétons, les vélos et les scooters de passer", a reconnu Olivier Goudet, un porte-parole des "500 frères contre la délinquance". Cela fait plus de deux semaines, maintenant, que dure un mouvement social marqué par des revendications sécuritaires, sanitaires et éducatives. Ce matin, le commissaire qui a été grièvement blessé lors des violences vendredi soir devant la préfecture, témoigne depuis sa chambre d’hôpital, à Cayenne, au micro de Philippe Randé, notre envoyé spécial, en Guyane.

La Nouvelle-Calédonie s'apprête à être directement frappée par un puissant cyclone, baptisé Cook : La ville de Nouméa; par exemple, a organisé le ramassage des résidents d'habitats précaires, avec plus de 10.000 personnes concernées. Le ministère de l'Education nationale a, par ailleurs, décidé de reporter toutes les épreuves écrites des concours aux métiers d'enseignant, prévues aujourd'hui. Ce report concerne la Nouvelle-Calédonie mais aussi l'ensemble de la France métropolitaine et des outres-mer.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......