LE DIRECT

Les AAA de la zone euro menacés

15 min
À retrouver dans l'émission

C'est un nouvel avertissement qu'a lancé hier Standard and Poor's. Tous les triple A de la zone euro sont menacés en dépit du compromis franco-allemand. Deux raisons à cela, un risque de récession l'an prochain et des divergences politiques de fonds entre les Etats.

En tout cas l'objectif affiché hier à Paris par Angela Merkel et Nicolas Sarkozy s'est limité à réduire l'endettement et à prévoir une nouvelle gouvernance en matière budgétaire. Les Etats vont donc travailler à un nouveau traité. Il contiendrait des sanctions automatiques en cas de déficit supérieur à 3%. Et l'obligation de transposer la règle d'or européenne dans chaque constitution. Autre décision, les créanciers privés subiraient moins de pertes en cas de défaut d'un pays. Quant aux deux mots tabous outre-Rhin, "BCE" et "euro-obligation", ils ont tout simplement été écartés des discussions.

Ce accord issu d'un compromis permet à chacun de sortir la tête haute. Berlin obtient un nouveau traité et une règle d'or européenne. Paris évite un contrôle de son budget par la cour de justice européenne dont le rôle se cantonnera à vérifier la bonne transposition de la règle d'or européenne dans chaque constitution.

"Le grand écart" dans les revenus entre riches et pauvres, ça n'est pas une nouveauté mais on constate au niveau des pays les plus riches que la France, depuis les années 80 est relativement épargnée par la hausse des inégalités de revenus. C'est l'une des conclusions du rapport de l'OCDE rendu public hier

Voici, en France, une idée directement inspirée de la loi suédoise. Les députés pourraient être amenés à voter une loi pénalisant les clients des prostituées. Cela reviendrait à inverser les positions faisant de la prostituée une victime et du client un délinquant.

A la RATP ce n'est pas de transport dont on parle en ce moment mais de gros sous. La cour des compte réclame la saisine "garde des Sceaux pour ouvrir une enquête pénale". Dans un rapport qui sera révélé aujourd'hui, la Cour dénonce la disparition de plusieurs millions d'euros des comptes du comité d'entreprise de la RATP. L'institution de la rue cambon fait état de "surfacturations, de dépenses somptuaires, d'une absence de comptabilité sérieuse, de gestion opaques des centres de vacances".

"J'ai été arrêté sous les bombes françaises". Voilà qui donne la tonalité de la défense choisie par Laurent Gbagbo. Sa comparution initiale hier devant de la CPI à La Haye a donné à l'ancien président ivoirien une tribune diplomatique, mais aussi politique à quelques jours des législtaives en Cote d'ivoire. Même si son parti a décidé de boycotter le scurtin

La Belgique semble sortie de l'ornière politique avec la nommination hier soir d'un gouvernement par le roi Albert 2. C'est le wallon et socialiste Elio Di Rupo qui prend la tête de cette coalition en pleine de la dette. Ses premières décisions devraient porter sur l'austérité.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......