LE DIRECT
Manifestation, en 2015 à Paris, des salariés du groupe Vivarte, contre des suppressions d'emplois

Les syndicats du groupe Vivarte luttent contre un démantèlement du leader de l'habillement français qui emploie 17.000 salariés

12 min

Ils craignent des licenciements massifs. Les 17.000 salariés du groupe Vivarte, leader de l'habillement français (André, Kookaï,Halle aux chaussures) dénoncent les fonds vautours qui ont racheté le groupe en difficulté. Manifestation d'une intersyndicale avant d'être reçue au ministère du Travail.

Manifestation, en 2015 à Paris, des salariés du groupe Vivarte, contre des suppressions d'emplois
Manifestation, en 2015 à Paris, des salariés du groupe Vivarte, contre des suppressions d'emplois Crédits : THOMAS OLIVA - AFP

Vivarte, raisons d'un naufrage économique et social : Une intersyndicale s'inquiète de licenciements massifs parmi les 17.000 salariés du groupe Vivarte, le premier groupe d'habillement français qui regroupe les enseignes André, San Marina, Caroll, Kookai, Naf-Naf, La Halle aux chaussures. Les syndicats estiment qu'ils font les frais d'une mauvaise stratégie, car le groupe est détenu par quatre fonds "vautours", des fonds spécialisés dans le rachat de dette d'entreprise en difficulté. Inquiets pour leurs emplois, ces salariés ont prévu de manifester, à la mi-journée, à Paris, avant d'être reçus au Ministère du Travail. Pourquoi craindre des suppressions de postes et des fermetures de magasins, alors que le groupe est leader de l'habillement français ? Analyse de Marie Viennot, qui suit ce dossier sur France Culture et qui a déjà consacré plusieurs de ses billets à ce sujet, les 2 et 3 novembre derniers, ainsi que le 22 décembre.

Lycéens SDF, enseignants mobilisés : Les professeurs du lycée Auguste Blanqui, à Saint-Ouen, un établissement d'un millier d'élèves en région parisienne, se mobilisent pour aider 7 de leurs élèves qui dorment à la rue, passant de parkings à des abribus, faute de place en hébergement d'urgence. La situation dure déjà depuis plusieurs mois. Les enseignants tirent la sonnette d’alarme. Reportage d'Ilan Malka.

Abattages encore plus massifs face à la grippe aviaire : Face aux cas de grippe aviaire qui ne cessent de se déclarer depuis un mois, en particulier dans les élevages de canards du Sud-Ouest, le ministère de l'Agriculture annonce un abattage préventif plus large que prévu. En plus des 300.000 volatiles déjà été tués, mais jusqu'à présent, uniquement dans des élevages infectés, le ministère veut désormais élargir les abattages à une zone dite "de protection", c'est-à-dire dans un rayon de 3km autour des élevages. Jusqu'à 1,3 million de canards sains pourraient être tués, prochainement, dans une quarantaine de communes des Landes, des Hautes-Pyrénées et du Gers. Indamissible pour des éleveurs et des chasseurs. Ils vont manifester aujourd'hui, devant la préfecture, à Auch. De son côté, la Confédération paysanne ne nie pas le bien-fondé de telles mesures mais met en cause l'industrialisation du secteur. On y revient dans le journal de 7h30.

En Irak, la coalition internationale double ses conseillers militaires pour reprendre Mossoul aux djihadistes : Les forces irakiennes sont renouvelées et désormais appuyées par près près de 450 soldats des forces spéciales américaines. C'est ce qu'a annoncé, hier, un porte-parole du Pentagone. Les forces qui luttent contre les djihadistes du groupe Etat islamique progressent ainsi plus rapidement dans la métropole du nord de l'Irak. Désormais, un quart de l'agglomération urbaine de Mossoul serait contrôlée par les forces irakiennes, mais les combattants de Daech opposent toujours une forte résistance. Suivi d'Eric Biégala.

Mort de Georges Prêtre, grand chef d'orchestre français : Il avait passé un demi-siècle à la tête de l'Orchestre Symphonique de Vienne. Le chef d'orchestre français Georges Prêtre est mort, hier, à l'âge de 92 ans dans le Tarn. Originaire du nord de la France, infatiguable, Georges Prêtre n'avait jamais cessé de diriger. Il avait connu la gloire dans les années 60 en devenant le chef préféré de la diva Maria Callas. Retour sur sa carrière avec Stéphane Capron.

À venir dans ... secondes ...par......