LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

L'événement du dimanche

11 min
À retrouver dans l'émission

Manif/Meeting du Front de gauche, place de la Bastille 18/03/12
Manif/Meeting du Front de gauche, place de la Bastille 18/03/12 Crédits : Michel-Ange Vinti - Radio France

JOURNAL DE 7H de Renaud Candelier

Il voulait en faire un moment fort. Et c'est un événement qui s'est produit. Plusieurs dizaines de milliers de personnes rassemblées hier Place de Bastille à Paris à l'appel de Jean-Luc Mélenchon. Entre le meeting et la manifestation, un moment stratégique car à partir de demain, les règles du CSA évoluent tous les candidats validés par le conseil constitutionnel seront connus cet après-midi. Ils auront donc droit à l'égalité de temps de parole. Hier le candidat du Front de Gauche a donc ancré sa position, mais que peut-il espérer de plus ? Elements de réponse Frédéric Says.

Pierre Laurent, numéro un du Parti communiste veut croire que le Front de Gauche n'est pas seulement une réserve de voix mais aussi une force d'influence. Il était l'invité hier de Radio France Politique.

Et le jeu de miroir ne joue forcément pas en faveur de François Hollande. Alors que des dizaines de milliers de personnes étaient dans la rue le candidat socialiste était au Cirque d'Hiver. La salle parisienne accueillait quelques 1.500 personnes du monde de la création. Des artistes devant lesquels François Hollande n'a pas fait de promesse concrètes mais critiqué "la désinvolture, l'indifférence, l'arrogance" du président sortant devant un parterre de convaincus. Nicolas Sarkozy, lui, avait choisi de revenir sur les thématique économiques et sociales. Invité de l'émission Capital sur M6 il a formulé plusieurs propositions qui répondent aux attentes du patronat.

En Syrie, c'est dans les faubourgs de Damas qu'ont eu lieu des échanges de tirs ce matin entre l'armée et des groupes rebelles. Le quartier d' Al Mezze abrite des batiments de la sécurité interieure et des ambassades. Des combats toujours mais aussi ces trois attentats en deux jours à Damas samedi et Alep dimanche. Ils ont fait au moins 29 morts. Aucun d'eux n'a été revendiqué le pouvoir met en cause des "terroristes" l'opposition, elle, accuse le régime. Aujourd'hui les tractions diplomatiques vont se mêler aux enjeux humanitaires. En particulier à Moscou, le président de la croix rouge internationale espère jouer de l'influence russe pour convaincre le régime syrien de laisser passer l'aide extérieure.

La France, la Libye et la cour pénale internationale appellent à ensemble à l'extradition du colonel Abdallah al-Senoussi. L'ancien chef des renseignements de Kadhafi a été arrêté en Mauritanie. Il fait l'objet d'un mandat d'arrêt international condamné par contumace à la perpétuité dans l'affaire de l'attentat du vol UTA 772 c'était en 1989.

En France ce lundi sera marqué de nouveau marqué par des mouvements de grève. Les inspecteurs du permis de conduire pour de meilleurs salaires. Les éboueurs de Lyon contre la privatisation accrue de leur activité. Or le contexte est délicat pour les organisations de salariés. Un chomage au plus haut depuis 12 ans. Le nombre de plans sociaux a certes diminué l'année derniere pour revenir au niveau de 2007. Mais ils ne sont pas la seule explication à la montée du chômage.

Au Quebec, le monde universitaire ne mobilise en masse contre la hausse des frais de scolarité. Elle aurait atteint 75% en 5 ans. Ils sont déjà 200 000 à avoir voté pour des grèves partielles ou totales. Ce week-end, des manifestations avaient lieu dans plusieurs villes

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......