LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

A l'heure des interrogations

11 min
À retrouver dans l'émission

JOURNAL DE 7H de Renaud Candelier

D'un coté des doutes sur l'enquête et les conditions de l'intervention. De l'autre, des annonces politiques mais qui ne répondent pas à ces questions. Car elles persistent et se multiplient. Sur les conditions de l'intervention hier pourquoi Mohamed Merah a-t-il été abattu par un tireur d'élité alors que le ministre de l'intérieur n'a cessé de répéter qu'il fallait le capturer vivant au non de la justice ?Question sur sa traque: la DCRI aurait-elle pu aider la Police judiciaire à le localiser plus tôt grâce aux adresses IP ? avant mardi le 20 mars ?Et avant cela toujours cette interrogation sur l'enquête. La DCRI née de la fusion de la DST et des renseignements généraux notament pour lutter contre l'islamisme a-t-elle failli ? Quels élements ou quelle analyse lui a-t-il manqué ? Elements de réponse, Sara Ghibaudo Preuve que ces questions sont légitimes, les propositions de Nicolas Sarkozy seront présentées en conseil des ministres d'ici au 22 avril, date du premier tour. - pénaliser la consultation régulière de site faisant l'apologie du terrorisme- péanliser les stages de formation au djihad- et réfléchir à la propagation des idées islamistes en prison.

Autant de propositions en décalage avec la réalité selon Farhad Khosrokhavar est directeur de recherche à l'EHESS, il a publié en 2004 "l'Islam en prison", aux éditions Jacob Duvernet. Non seulement il n'y a pas de propagation d'idées terroristes en prison mais les critères de dangerosité actuels sont obselètes. La campagne a bel et bien repris. Aux habituelles propositions nées dans l'urgence du président-candidat, le socialiste François Hollande a répondu hier soir que la gauche ne serait pas en reste sur la "sécurité". Il tenait meeting hier soir à Aurillac, dans le Cantal.

Les questions d'économie n'en demeure pas moins réelles. Les restos du coeur ont vécu une campagne d'hiver plus difficile que les autres.

En Syrie où les combats et les bombardements ont été partuiclièement violents hier. 62 personnes auraient trouvé la mort hier dans plusieurs villes, essentiellement des civils sous les balles de l'armée loyaliste.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......