LE DIRECT
La route de la Méditerranée centrale est l'une des plus meurtrières au monde. Hier, plus de 6.000 migrants ont été sauvés des eaux et d'embarcations de fortune surchargées

L'un des plus grands sauvetages en Méditerranée depuis le début de l'année : 6.000 migrants ont été secourus, hier, au large de la Libye, mais onze morts sont à déplorer

13 min

Hier, onze migrants sont morts, au large de la Libye alors qu'ils tentaient de se rendre en Europe en empruntant la dangereuse route de la Méditerranée centrale. 6.055 personnes ont également été secourues. Malgré le beau temps, la Méditerranée centrale reste une voie périlleuse.

La route de la Méditerranée centrale est l'une des plus meurtrières au monde. Hier, plus de 6.000 migrants ont été sauvés des eaux et d'embarcations de fortune surchargées
La route de la Méditerranée centrale est l'une des plus meurtrières au monde. Hier, plus de 6.000 migrants ont été sauvés des eaux et d'embarcations de fortune surchargées Crédits : ARIS MESSINIS - AFP

Libération de Nouran Houas : Elle avait été enlevée le 1er décembre 2015 à Sanaa, la capitale yéménite sous contrôle des rebelles chiites Houthis. Après dix mois de captivité, l'otage franco-tunisienne Nouran Houas a été libérée, hier soir, et transférée à Mascate dans le sultanat d'Oman. Le sultanat aurait pu jouer un rôle-clé dans sa libération, le président François Hollande a d'ailleurs exprimé toute sa gratitude au sultan Qabous Ibn Saïd. Le CICR, le Comité international de la Croix-Rouge pour lequel la jeune femme travaillait, se dit soulagé. Explications d'Hervé Toutain.

Suspension des relations Etats-Unis / Russie sur la Syrie : Les Etats-Unis suspendent leurs pourparlers avec la Russie sur un cessez-le-feu en Syrie. L'acte de trop pour Washington a été la destruction totale, hier, du plus grand hôpital du secteur rebelle d'Alep dans un bombardement aérien. Ce raid a fait au moins 3 morts, et les services de santé sont inutilisables, alors que 250.000 personnes sont prises au piège, sous les bombes de Damas et de Moscou depuis bientôt deux semaines. "Tout le monde est à bout de patience avec la Russie", a affirmé le porte-parole de la Maison Blanche. "Il n'y a plus rien dont les Etats-Unis et la Russie puissent parler" à propos de la Syrie, a-t-il estimé. Une décision que regrette la diplomatie russe. Par ailleurs, toujours en Syrie, un mariage dans le nord-est du pays s'est transformé hier soir en "noces de sang". 22 civils ont été tués dans un attentat-suicide près d'Hassaké, une ville contrôlée par les forces kurdes, ennemies jurées des djihadistes.

Plus de 6.000 migrants sauvés hier en Méditerranée centrale : La guerre en Syrie, mais aussi le chaos en Libye ou encore la pauvreté en Afrique subsaharienne sont autant de raisons qui poussent des hommes, des femmes et des enfants à quitter leur pays. Hier, onze migrants, dont deux enfants, sont morts, au large de la Libye alors qu'ils tentaient de se rendre en Europe en empruntant la dangereuse route de la Méditerranée centrale. 6.055 personnes ont par ailleurs été secourues hier, quasiment toutes récupérées au large de Tripoli. Les migrants étaient entassés à bord de 39 embarcations, des canots pneumatiques, quelques bateaux de pêche et radeaux, tous surchargés. Beaucoup de mineurs étaient non-accompagnés. Des navires militaires italiens et européens ont participé au sauvetage, ainsi que des bateaux humanitaires de SOS Méditerranée, Save the Children, Sea-Eye, ProActiva Open Arms ou encore Médecins sans frontières. Pour Nicholas Papachrysostomou, coordinateur sur le bateau Dignity 1 pour MSF, l'Europe n'a pas une politique d'accueil mais de dissuasion. Propos recueillis par Adrien Toffolet.

Amnesty International déplore que 10 pays seulement, et pas les plus riches, accueillent la moitié des déplacés dans le monde : Dans un rapport publié aujourd'hui, l'ONG note que la moitié des personnes déplacées dans le monde est accueillie dans dix pays seulement. Ces 10 pays pèsent moins de 2,5% du PIB mondial. Et Amnesty de dénoncer "l'égoïsme des pays riches" qui ne fait qu'aggraver la crise. Premier pays d'accueil : la Jordanie. 6 millions d'habitants et 2,7 millions de réfugiés. Viennent ensuite la Turquie ou encore le Liban. Ce pays compte 5 millions d'habitants et 1 million de réfugiés syriens. Dans le même temps, souligne Amnesty, le Royaume-Uni a accueilli moins de 8.000 Syriens depuis 2011. Il existerait, pourtant dans cette crise, des solutions, selon Jean-François Dubost, responsable du programme "Protection des populations" chez Amnesty International France.

En attendant le plan de sauvetage par l'Etat de l'usine Alstom de Belfort, les salariés sont partagés entre l'espoir et la prudence
En attendant le plan de sauvetage par l'Etat de l'usine Alstom de Belfort, les salariés sont partagés entre l'espoir et la prudence Crédits : XAVIER LEOTY - AFP

Quel plan de sauvetage pour l'usine Alstom de Belfort ? Les employés d'Alstom, à Belfort, espèrent être fixés sur leur sort aujourd'hui. Un plan de sauvetage du site historique du constructeur ferroviaire sera présenté, ce matin, par le secrétaire d'Etat à l'Industrie, Christophe Sirugue. A la clé notamment, une potentielle commande publique de 16 rames TGV et de leurs 32 motrices mais aussi la transformation du site Alstom de Belfort en centre européen de la maintenance ferroviaire. Ce qui représenterait un investissement de 70 millions d'euros. Le groupe y produirait aussi à l'avenir des autobus électriques. Mais les salariés belfortains attendent des faits concrets. Reportage d'Emilie Pou de France Bleu Belfort - Montbéliard.

L'agriculture et la santé, également à l'agenda du gouvernement : L'Etat ne vient pas qu'au secours d'Alstom, mais également au secours des agriculteurs, embourbés dans une crise majeure, avec le secteur de l'élevage en grande difficulté depuis plusieurs années, et avec les cultures, touchées au printemps par des intempéries catastrophiques. Le ministère de l'Agriculture, qui annoncera un plan ce matin, estime que 80.000 à 100.000 exploitations ont aujourd'hui besoin d'être refinancées, soit près d'une exploitation française sur 5. Par ailleurs, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, reçoit aujourd'hui les syndicats des praticiens hospitaliers. Objectif : rendre plus attractif l'hôpital public, qui souffre d'une véritable crise des vocations. Un tiers de postes, environ, n'est pas pourvu selon les syndicats, jusqu'à 40% dans certaines disciplines.

La loi sur la liberté de la presse vidée de son sens par le Sénat ? L'examen du très large projet de loi "Egalité et citoyenneté" commence aujourd'hui au Sénat. En commission, les sénateurs ont rajouté une série d'amendements assez techniques. Sous l'argument de lutter contre les abus sur internet, ils pourraient en fait vider de son sens la loi sur la liberté de la presse. Analyse de Catherine Pétillon.

Intervenants
  • journaliste à la rédaction de France Culture, présentatrice des journaux de 7h, 7h30 et 9h

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......