LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Des classes surchargées et du soutien individuel menacé : c'est pour dénoncer la dégradation de l'enseignement dans les lycées d'éducation prioritaire qu'une intersyndicale appelle à faire grève

Nouvelle grève dans les lycées de l'éducation prioritaire

12 min

Des classes surchargées et du soutien individuel menacé : c'est pour dénoncer la dégradation de l'enseignement dans les zones défavorisées qu'une intersyndicale appelle aujourd'hui à faire grève dans les lycées de l'éducation prioritaire, malgré les récentes annonces de la ministre.

Des classes surchargées et du soutien individuel menacé : c'est pour dénoncer la dégradation de l'enseignement dans les lycées d'éducation prioritaire qu'une intersyndicale appelle à faire grève
Des classes surchargées et du soutien individuel menacé : c'est pour dénoncer la dégradation de l'enseignement dans les lycées d'éducation prioritaire qu'une intersyndicale appelle à faire grève Crédits : JACQUES DEMARTHON AFP - AFP

Une nouvelle grève des professeurs des lycées de zones défavorisées : C'est la deuxième mobilisation en moins de deux semaines, notamment à Marseille et dans la banlieue pariseienne. Les personnels et un collectif, "Touche pas à ma ZEP", dénoncent une dégradation de leurs conditions de travail. Ils réclament des moyens supplémentaires pour faire face aux difficultés sociales auxquelles sont confrontés les élèves. Ils demandent aussi une carte des lycées concernés, sous un label unique "Éducation prioritaire". L'intersyndicale s'inquiète que le gouvernement ait réformé l'éducation prioritaire dans les écoles et les collèges, mais renvoyé la réforme des lycées au prochain quinquennat. Le point sur les enjeux de cette mobilisation avec Marc van Torhoudt.

Publication la semaine prochaine d'un nouveau classement Pisa : Tous les trois ans, l'OCDE fait un point sur les compétences des élèves de 15 ans. Cette année, coup de projecteur sur les compétences scientifiques. En 2012, la France était 25e sur 65 pays, un résultat en baisse depuis les années 2000. La publication d'une nouvelle enquête va certainement faire couler beaucoup d'encore, mais la place, stricto sensu, dans ce classement PISA reste anecdotique pour le sociologue Georges Felouzis. Celui qui a co-écrit un "Que sais-je ?" sur les enquêtes PISA (PUF), estime qu'il vaut mieux s'attarder sur l'analyse de chaque système éducatif. Propos recueillis par Antoine Rolland.

Manuel Valls a beau sembler rentrer dans le rang, des millitants de gauche sont déboussolés : La primaire de la droite et du centre à peine terminée, François Fillon désigné pour 2017, tous les regrards se portent désormais vers la gauche, avec une nouvelle primaire organisée les 22 et 29 janvier prochains. François Hollande sera-t-il candidat ? Quid de Manuel Valls ? Hier, lors d'un déplacement en Tunise, le Premier ministre semble être rentré dans le rang, confirmant qu'il ne pouvait y avoir "aucune confrontation au sein d'une primaire entre le Président de la République et le Premier ministre". Pas de quoi convaincre la presse, ce matin. "Ca va durer encore longtemps ? " interroge en Une Le Parisien, avec une photo du couple exécutif, visage fermé. "2017, la gauche Titanic" titre encore Libération. Des militants socialistes sont, eux, exaspérés par les rumeurs et la multiplication des candidaures de gauche pour 2017. Le témoignage d'Alain Le Garrec, secrétaire de section PS dans le 1er arrondissement de Paris, au micro de Benjamin Illy.

Désolation à Alep, l'ancien poumon économique de la Syrie
Désolation à Alep, l'ancien poumon économique de la Syrie Crédits : GEORGE OURFALIAN - AFP

Les rebelles syriens ont perdu le tiers d'Alep-Est, leur principal bastion, face aux forces du régime syrien : Bachar al-Assad et ses alliés espèrent reprendre rapidement cette partie de la ville que fuient des milliers d'hommes, de femmes et d'enfants en proie à la faim et au froid. La chute d'Alep est désormais à portée de canon des troupes loyalistes, appuyées par les Russes et des supplétifs iraniens et libanais. Ils reprennent un à un les derniers quartiers encore contrôlés par les rebelles. Si l'opposition perd Alep, ce serait alors un tournant majeur dans le guerre en Syrie. Analyse et reportage de Christian Chesnot.

Gel des dépenses publiques pour 20 ans au Brésil : C’est aujourd’hui que le Sénat brésilien doit voter un projet d’amendement constitutionnel très polémique dans le pays. Geler pendant 20 ans les dépenses publiques. Elles ne pourront augmenter qu’au niveau de l’inflation. Les députés ont déjà adopté le projet en octobre dernier, le Sénat devrait en faire de même aujourd'hui, même si la population et la comunnauté académique brésilienne s’inquiètent des conséquences de ce gel. Correspondance d'Anne Vigna.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......