LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Yannick Jadot et Benoît Hamon

Pas de candidature unique à gauche à la présidentielle : Jean-Luc Mélenchon ne rejoint pas l'union Jadot-Hamon

12 min

Ils poursuivent leur chemin de campagne séparément : Jean-Luc Mélenchon ne va pas s'associer à l'accord scellé officiellement, hier, entre l'écologiste Yannick Jadot et Benoit Hamon, le vainqueur de la primaire élargie du PS.

Yannick Jadot et Benoît Hamon
Yannick Jadot et Benoît Hamon Crédits : Hamon GEOFFROY VAN DER HASSELT AFP - AFP

Alliance Jadot-Hamon sans Mélenchon : Après plus de trois semaines de tractations, les électeurs écologistes ont approuvé, hier, à une très large majorité (80% des votants) l'accord conclu entre Yannick Jadot et Benoît Hamon. Alliance dont ne fera pas partie Jean-Luc Mélenchon. Le candidat de la France insoumise compte bien se présenter au premier tour de la présidentielle le 23 avril prochain. Reportage et analyse de Thomas Pontillon.

Les juges dans le collimateur de Marine Le Pen, hier à Nantes, lors d'un meeting également marqué par un discours contre l'immigration : Marine Le Pen a choisi d'axer, notamment, sur l'immigration et la remis'e en ordre de la france si elle est élue le 7 mai prochain. La présidente du Front national a placé ses deux thèmes au coeur de son discours, hier, lors d'un meeting à Nantes. On y revient dans le journal de 7h30. Marine Le Pen a également appelé les magistrats à "ne pas contrecarrer la volonté du peuple", alors que la pression judiciaire s’accroît de toutes parts sur celle qui a refusé de se rendre à une convocation de la police, mercredi dernier, dans le cadre de l’enquête sur les assistants parlementaires des eurodéputés frontistes. Ce week-end, on a appris que les investigations avançaient, en parallèle, sur le financement des campagnes du parti. Explications de Corinne Audouin.

François Fillon attaque le gouvernement : Il a été éclaboussé par des affaires d'emplois ficitifs présumés qui touchent une partie de sa famille. François Fillon "accuse le gouvernement" de laisser "se développer dans le pays un climat de quasi-guerre civile" qui perturbe la campagne. Ce week-end, le candidat de la droite a déclaré que la ville de Nantes avait été "mise à sac par des manifestants d'extrême gauche" opposés à la venue de Marine Le Pen, que des bus de militants avaient "été attaqués sur l'autoroute par des manifestants d'une extrême violence". Et François Fillon d'ajouter : "En tant qu'ancien Premier ministre, en tant qu'élu de la Nation, j'accuse solennellement le Premier ministre et le gouvernement de ne pas assurer les conditions d'un exercice serein de la démocratie". "Allégations me"nsongères a répliqué le ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux.

8e jour d'offensive à Mossoul : Les forces irakiennes veulent désormais établir un pont flottant au-dessus du Tigre, le fleuve qui coupe en deux la ville de Mossoul. Ce pont doit permettre de relier la partie Est de la deuxième ville d'Irak, déjà reprise par les troupes gouvernementales au groupe Etat islamique, à la partie occidentale de la ville, toujours sous contrôle des djihadistes. Les organisations humanitaires, elles, se préparent à gérer une nouvelle arrivée massive de civils. 750.000 hommes, femmes et enfants tentent de survivre dans la partie occidentale de Mossoul. Un tiers d’entre eux pourraient tenter de fuir la ville et les combats à venir. La majorité des familles mossouliotes déplacées sont accueillies au Kurdistan irakien, dans le camp de Khazir, à l'est de Mossoul, où s'est rendue Oriane Verdier pour France Culture.

Oscars 2017
Oscars 2017 Crédits : KEVIN WINTER GETTY IMAGES NORTH AMERICA AFP - AFP

A la surprise générale et dans des conditions étonnantes, "Moonlight" éclipse "La La Land" aux Oscars : Coup de théâtre historique, cette nuit, aux Oscars : "Moonlight", de Barry Jenkins, a été sacré meilleur film cette nuit, battant le grand favori "La La Land", avec un grain de sable dans cette mécanique si bien rodée d'habitude. L'actrice Faye Dunaway, aux côtés de Warren Beatty, s'est trompée de nom de film à l'annonce des résultats, proclamant "La la Land" en grand vainqueur, avant que Moonlight ne reçoive, effectivement, l'oscar du meilleur film. La comédie musicale "La la Land" est toutefois reparti avec six statuettes, dont celle de la meilleure actrice pour Emma Stone, celle du meilleur réalisateur pour Damien Chazelle et celle de la meilleure bande originale pour Justin Hurwitz. Casey Affleck a, lui, été oscarisé pour son rôle poignant dans "Manchester by the Sea", l'histoire d'un concierge, qui à la mort de son grand frère, doit repartir dans son village natal, où il est désigné tuteur de son neveu adolescent, un voyage dans le passé, un retour sur les lieux d'une tragédie. Et contrairement à l'an dernier, les Oscars n'ont pas oublié de récompenser des acteurs noirs, dans des films intégrant la question raciale. Mahershala Ali a remporté la statuette de meilleur second rôle masculin pour son personnage de dealer dans "Moonlight" qui devient figure paternelle de substitution. Viola Davis a été désignée meilleur second rôle féminin, en tant qu'épouse bafouée face à Denzel Washington dans "Fences". Des Oscars très politiques et moins "blancs" que l'an dernier. Analyse de Cécile de Kervasdoué.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......