LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Petits et gros salaires dans le débat politique

12 min
À retrouver dans l'émission

JOURNAL DE 7H de Renaud Candelier

C'est une position qui se veut ferme et dans la droite ligne de l'exemplarité salariale exigée par François Hollande. L'Etat s'abstiendra de voter l'indemnité de 400.000 euros destinée à l'ancien PDG d'Air France PIerre-Henri Gourgeon. La décision doit être prise demain par les actionnaires de la compagnie. L'Etat français détient 15% d'Air France.

Dans son communiqué publié hier soir, Bercy rappelle que le gouvernement définira prochainement de nouvelles règles de rémunérations pour les dirigeants d'entreprises publiques. Il serait question de limiter l'écart de 1 à 20 entre le plus petit et plus haut salaire et cela s'appliquerait aux contrats en cours fait savoir Jean-Marc Ayrault dans une interview accordée à l'Express.A noter qu'hier, l'assemblée générale de publicis, entreprise de communication, a accordé au président du directoire Maurice Levy un bonus de 16,2 millions d'euros lié aux résultats de ces dernières années.Maintenant qu'en sera-t-il pour les petits salaires ? "Oui il y aura un coup de pouce" au SMIC confirmait hier François Hollande interviewé sur France 2.mais il ne faut pas "déstabiliser" les entreprises, c'est le mot employé hier par le chef de l'Etat, c'est aussi le message qu'a fait passer hier Laurence Parisot reçue à Matignon.

La valse des têtes dans la police et le renseignement va débuter aujourd'hui en conseil des ministres. Le départ du préfet de police de Paris Michel Gaudin devrait être officialisé. Viendront ensuite Frédéric Péchenard, et Bernard Squarcini tous les trois jugés trop proches de l'ancien chef de l'Etat. Et celui qui sera sans doute nommé ce matin à Paris s'appelle Bernard Boucault 63 ans actuel président de l'ENA en poste depuis 2007. Auparavant ce haut fonctionnaire avait travaillé pour plusieurs ministres socialistes dont Jacques Delors et Daniel Vaillant. Au mois de mars le candidat Hollande avait reproché à Nicolas Sarkozy des "nominations partisanes". "Ce ne sera plus l'Etat UMP, mais ce ne sera pas davantage l'Etat PS" promesse de candidat.

La France n'exclut pas d'intervenir militairement en Syrie et uniquement sous mandat de l'ONU.Ce matin, l'Australie se propose d'entamer un dialogue sur le sujet. Hier de nombreux pays occidentaux ont annoncé l'expulsion des ambassadeurs syriens sur leurs territoires.Le nouveau séisme hier en Italie a fait nettement plus de vicitimes que le précédent il y a 9 jours16 personnes tuées et 350 blessées. Depuis le 20 mai, 12.000 personnes ont dû quitter leur logement.

Les deux Soudan se parlent autrement que par les armes. Reprise du dialogue engagée hier dans la capitale éthiopienne Addis Abeba. Et en signe de bonne volonté, Khartoum a retiré ses troupes de la région d'Abyei, une zone également revendiquée par le Soudan du sud, ce nouvel Etat a fait secession il y a près d'un an.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......