LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Pétrole contre nourriture, le procès en France

12 min
À retrouver dans l'émission

JOURNAL DE 7H: Renaud Candelier

Charles Pasqua
Charles Pasqua

Ils seront vingt sur le banc des prévenus dont Charles Pasqua de nouveau devant la justice française après sa relaxe dans l'Angolagate. L'ancien ministre de l'intérieur devra répondre de "trafic d'influence passif" et de "corruption d'agents étrangers". A ses côtés 17 personnes, plusieurs diplomates et cadres des Nations Unies, mais également Christophe de Margerie, le PDG de Total.

L'affaire "Pétrole contre nourriture", c'était initialement le nom d'un programme mis en place par l'ONU en 1995. Son but était d'assouplir l'embargo contre l'Irak décidé 5 ans plus tôt après l'invasion du Koweit. Le procès qui s'ouvre aujourd'hui à Paris doit durer un mois. Mais plusieurs question prioritaires de constitutionnalité pourraient conduire à un report du procès.

La France pourrait aider à combattre les combattants djihadistes jusque dans le nord du Mali. Jean-Yves Le Drian l'a dit clairement hier alors que depuis 3 jours le front évolue peu. La ville de Diabali n'a pas encore été reprise. Nous poserons la question du coût de cette guerre pour la France. Un sommet économique sur fond de crise politique et sociale dans le monde arabo-musulman. L'Arabie Saoudite veut inciter les membres de la Ligue Arabe à plus de solidarité avec leur homolgues les moins riches pour éviter de nouveaux printemps révolutionnaires. L'eurogroupe change de tête mais pas de politique. Le ministre néerlandais des finances devrait prendre la place de Jean-Claude Juncker.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......