LE DIRECT
Le sécrétaire général des Nations-Unies Antonio Guterres

Pour la première fois, le secrétaire général de l'ONU parle de "nettoyage ethnique" contre les Rohingyas en Birmanie

11 min

C'est avec force, que le Conseil de sécurité de l'ONU et le secrétaire général de l'ONU ont pour la première fois, condamné le pouvoir birman pour ses violences contre les Rohingyas, ces musulmans persécutés dans un pays à majorité bouddhiste et qui fuient, en masse vers le Bangladesh voisin.

Le sécrétaire général des Nations-Unies Antonio Guterres
Le sécrétaire général des Nations-Unies Antonio Guterres Crédits : ONU ESPECIAL NOTIMEX - AFP

L'ONU dénonce un "nettoyage ethnique" en Birmanie : Face à la crise des Rohingyas en Birmanie, le Conseil de sécurité de l'ONU a décidé de sortir de son silence. Ses 15 membres se sont réunis pour la première fois, hier, depuis fin août et le début de l’exode massif de cette minorité musulmane, persécutée en Birmanie.

380.000 hommes, femmes et enfants ont quitté l'état Rakhine, à l'ouest du pays, pour rejoindre le Bangladesh voisin, l'un des pays les plus pauvres de la planète, où la situation humanitaire est devenue catastrophique. Après une séance à huis clos hier, le Conseil de sécurité a condamné un "recours excessif à la force" et réclamé au pouvoir birman "des pas immédiats" pour faire cesser la violence. Et le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres est allé encore plus loin : dans le sillage du Haut Commissaire aux Droits de l’Homme, il a lui aussi qualifié la rise des Rohingyas de "nettoyage ethnique". Correspondance de Marco Wolter.

Paris célèbre l'attribution officielle des JO d'été de 2024
Paris célèbre l'attribution officielle des JO d'été de 2024 Crédits : Stephane Kempinaire / DPPI Media / DPPI - AFP

Paris tient enfin "ses "Jeux ! Des anneaux géants, symboles de l'olympisme, dévoilés sur le parvis du Trocadéro, avec la tour Eiffel en décor : c'est ainsi que Paris a célébré, hier, l'attribution assurée, certes, mais désormais officialisée des JO 2024 à la capitale française. La candidature était portée par des sportifs mais aussi des politiques, peut-être plus en retrait que lors des candidatures infructeuses précédentes. La droite et la gauche parisiennes, franciliennes, même, ont travaillé main dans la main, de Valérie Pécrresse à la région, à Anne Hidalgo, à Paris, en passant par des élus de Seine-Saint-Denis qui attendent des retombées sur le plan économique et sur le plan des infrastructures. Tous ont uni leurs forces, pour ramener les Jeux que Paris n'avait pas réussi à décrocher depuis un siècle. Dossier suivi par nos envoyés spéciaux Rémi Brancato et Nicolas Mathias, depuis Lima, où le CIO a validé ses JO d'été 2024 à Paris et ceux de 2028 à Los Angeles.

Les routiers entrent dans la fronde contre la réforme du Code du travail : Au surlendemain de la mobilisation de la CGT, Solidaires, de la FSU et de l'UNEF, les routiers embrayent, eux aussi, contre la réforme du code du travail. La CGT et FO appellent à un mouvement reconductible à partir du 25 septembre. Les dépôts de carburant seront ciblés et des routes bloquées. Cette grève "aura des conséquences très concrètes sur l'économie françaises" promet Jérôme Vérité. Le secrétaire général de la fédération CGT-Transports espère ainsi mettre la pression sur le gouvernement pour abandonner les ordonnances du code du travail mais pas seulement. La concurrence des routiers venus d’Europe de l'Est reste, elle aussi, au cœur de son combat syndical. Interview de Jérôme Vérité, secrétaire général de la fédération CGT-Transports avec Lucas Valdenaire. Par ailleurs, la CFDT Route et la CFTC lancent une journée d'action lundi prochain. Semaine décidément très sociale, avec l'appel à la mobilisation nationale lancée par la CGT le 21 septembre et celui de la France insoumise le 23.

Les indépendantistes catalans lancent aujourd'hui leur campagne pour le référendum d'auto-détermination du 1er octobre pourtant interdit par Madrid : La contre-offensive des autorités espagnoles s’amplifie. Hier après-midi, le Parquet général a ouvert une enquête contre les 700 maires indépendantistes, qui veulent organiser le scrutin malgré sa suspension par la Cour constitutionnelle. Le procureur veut interroger les maires et demande à la police catalane d’arrêter tous ceux qui ne répondraient pas à sa convocation. Bras-de-fer suivi à Madrid par Mathieu de Taillac.

A la Une également,

- l'évolution de l'opération Sentinelle et le projet de loi anti-terroriste du gouvernement,

- Emmanuel Macron et la gestion de l'ouragan Irma critiquée à Saint-Barthélémy,

- l'armée russe montre ses muscles aux portes de l'Union européenne

Chroniques

7H12
3 min

Le Billet économique

De plus en plus de pays font la course aux labels nationaux.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......