LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
François Hollande renonce à un second mandat

Pourquoi François Hollande renonce-t-il à se représenter ? A qui cela profite à gauche ?

13 min

Il est le premier Président de la Ve République à ne pas vouloir repartir au combat. François Hollande ne sera pas candidat à sa propre succession en 2017, pour éviter la division de la gauche a-t-il expliqué, hier soir. Courage et lucidité salue la gauche, aveu d'échec dénonce la droite.

François Hollande renonce à un second mandat
François Hollande renonce à un second mandat Crédits : DAMIEN MEYER AFP - AFP

François Hollande ne briguera pas de second mandat : Voix serrée, François Hollande a donc mis fin, hier, à 20h, au suspense pour 2017. Non, le chef de l'Etat ne briguera pas de second mandat, l'an prochain. Un président qui renonce à se représenter, c'est du jamais vu sous la Ve République. Quelles raisons motivent cette décision ? Et qui, à gauche, pourrait profiter de ce renoncement ? Analyse de Frédéric Says, extrait du discours de François Hollande.

Un "geste de courage et de lucidité" : C'est l'avis de la presse, ce matin, partagé par Benoit Hamon, député des Yvelines, candidat à la primaire de gauche, ancien ministre du quinquennat Hollande, avant de devenir frondeur. Entretien.

A droite, lecture beaucoup plus critique : Si François Hollande ne se représente pas en 2017, c'est à cause d'un bilan catastrophique. Bernard Accoyer, le secrétaire général du parti Les Républicains parle d'un aveu d'échec". Entretien.

Europol alerte sur de nouveaux modes opératoires des terroristes du groupe Etat islamique : Europol dresse un état de la menace terroriste en Europe, fruit d'un travail partagé entre les polices européennes. La France reste en haut de la liste des cibles potentielles même si l'Allemagne, le Royaume-Uni, et les Pays-Bas (notamment) sont également menacées. D'après un rapport qui sera publié aujourd'hui, Europol affirme que le groupe Etat islamique, qui perd du terrain en Syrie et en Irak, pourrait changer ses modes opératoires en Europe. Explications de Sara Ghibaudo.

Policiers, gendarmes et magistrats s'associent pour dénoncer des pannes en série des écoutes téléphoniques, essentielles, notamment dans la lutte contre le terrorisme : Dans la lutte contre le terrorisme, le 3 juin dernier, les parlementaires votaient une loi permettant de faire basculer certaines dispositions prévues par l'état d'urgence dans le droit commun. Parmi elles, la possibilité pour les procureurs d'ordonner des écoutes téléphoniques. Mais un an après le lancement opérationnel de la Plateforme nationale des interceptions judiciaires (PNIJ) connaît des ratés. Et c'est un fait rare, policiers, gendarmes et magistrats s'associent pour dénoncer des pannes en série des écoutes téléphoniques. Ils ont addressé une lettre commune au géant français Thales, qui a remporté le marché en 2010. Reportage de Florence Sturm.

Regain de tension entre Kiev et Moscou : La marine russe a déployé plusieurs bâtiments, au large de la Crimée. Objectif de Moscou : renforcer ses défenses aériennes dans la péninsule annexée en 2014. Une réaction, aussi, aux essais de missiles ukrainiens que Kiev réalise aujourd'hui près de la Crimée. Correspondance à Kiev de Sébastien Gaubert.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......