LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Regain de tension entre Barack Obama et Vladimir Poutine, à la tête, respectivement des Etats-Unis et de la Russie

Sanctions inédites de Washington contre Moscou après le piratage de la présidentielle américaine

12 min

Du jamais vu depuis la Guerre froide : 35 diplomates russes expulsés des Etats-unis, accusés d'être des agents de Moscou, des responsables russes sous le coup de sanctions économiques. Washington sanctionne Moscou, pour son ingérence dans la présidentielle américaine. Le Kremlin promet de répliquer.

Regain de tension entre Barack Obama et Vladimir Poutine, à la tête, respectivement des Etats-Unis et de la Russie
Regain de tension entre Barack Obama et Vladimir Poutine, à la tête, respectivement des Etats-Unis et de la Russie Crédits : SAUL LOEB NATALIA KOLESNIKOVA / AFP - AFP

Washington sanctionne Moscou pour son ingérence dans l'élection présidentielle américaine : 35 agents jusque là installés aux Etats-Unis, sous couverture diplomatique, finalement expulsés du sol américain. C'est l'annonce, faite hier, par le président américain Barack Obama, en représailles de l'ingérence de Moscou dans l'élection présidentielle américaine. Des piratages z-informatiques ont mené au vol et à la publication de milliers d'emails de responsables démocrates. Le FBI, la CIA et la direction du renseignement américain estiment que la Russie a voulu brouiller le message de la candidate démocrate Hillary Clinton, pour favoriser l'élection du républicain Donald Trump. Autres représailles des Etats-Unis : des sanctions économiques contre des services et des responsables de renseignement russes. Ces mesures sont d'une ampleur inédite, à la mesure de la cyber-attaque qu'ont subie les Etats-Unis. Décryptage d'Eric Biégala. De son côté, le Kremlin promet de répliquer à ces sanctions et ces accusations américaines. Nous irons à Moscou dans le journal de 7h30.

Un cessez-le-feu est entré en vigueur, cette nuit, en Syrie : Un accord a été trouvé sous l'égide de Moscou, Ankara et Téhéran. Sans l'Occident, donc. Toutes les parties du conflit ont salué les modalités de cet accord : Damas, l'opposition au régime de Bachar al-Assad et même l'émissaire des Nations unies, dans ce conflit qui dure depuis bientôt 6 ans et qui fait plus de 300.000 morts. Des combats ont tout de même été signalés dans la province de Hama, au nord de la Syrie, mais globalement, le cessez-le-feu est effectif sur l'ensemble du territoire syrien, exceptés les territoires détenus par les djihadistes. Cet accord doit servir de base à une conférence pour la paix, qui se tiendra au Kazakhstan courant janvier. En attendant, ce cessez-le-feu permet aux civils de souffler un peu, estime Abdul Ahad Astepho, membre de la Coalition nationale syrienne, principale branche de l'opposition modérée, joint à Istanbul, Christian Chesnot.

"laprimaire.org" , en dehors des partis et des médias classiques : En France, après la primaire de la droite et des écolos, avant celle de la gauche, focus sur une autre primaire qui passe un peu inaperçue. Il s'agit de "laprimaire.org", qui propose un candidat issu de la société civile. Ils étaient 215 à vouloir se présenter au départ, ils ne sont plus que 5 en lice. Clôture du second tour, ce soir, à 20h. Tout le monde peut voter sur internet. Objectif : réenchanter la politique, en-dehors des partis. "laprimaire.org" a également pu exister en dehors des circuits médiatiques. Reportage de Mélodie Pépin.

Elections dans les TPE : Cette élection concerne 4,5 millions de salariés qui n'ont ni délégué du personnel, ni comité d'entreprise. Les coiffeurs, boulangers, concierges, assistantes maternelles sont concernés, par exemple. A partir d'aujourd'hui et jusqu'au 13 janvier, les employés à domicile et les salariés des très petites entreprises (moins de 11 salariés) sont appelés à voter. Ils doivent désigner, par vote électronique ou par courrier, les syndicats qui vont les représenter pour les 4 années à venir. Pas directement dans leur entreprise, mais au niveau national et dans les futures commissions paritaires régionales. Ce vote va également servir à designer les juges prud'homaux. En 2012, le premier scrutin du genre avait fait un flop. Qu'en est il aujourd'hui ? Analyse de Sarah Lemoine.

Une harmonisation par le haut pour les congés maternité et parentaux : Le groupe français de luxe Kering et le groupe d'assurance AXA vont appliquer au 1er janvier les mêmes avantages en termes de congés maternité pour leurs salariés dans le monde. Un cadre social commun sera créé pour les salarié(e)s ayant au moins un an d'ancienneté, quelque soit la législation en vigeur. Précisions d'Agathe Landais

La planète enregistre un recul inédit de ses banquises : La glace a fondu dans l'Arctique et l'Antartique, dans des proportions inédites depuis 30 ans d'observation. Phénomène épisodique ou prélude à une tendance plus lourde ? Nous poserons la question à des chercheurs dans le journal de 7h30.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......