LE DIRECT
Aux Etats-Unis, Paul Ryan, le président républicain de la Chambre des représentants, prend ses distances avec Donald Trump, pourtant désigné par le Grand Old Party pour la présidentielle du 8 novembre

A un mois de la présidentielle aux Etats-Unis, le parti républicain est au bord de l'implosion

12 min

C'est une décision inédite aux Etats-Unis : le président républicain de la Chambre des représentants ne soutiendra plus le candidat désigné par son parti pour la présidentielle. Donald Trump est encore plus isolé, le camp républicain s'enfonce dans l'une de ses pires crises depuis des décennies.

Aux Etats-Unis, Paul Ryan, le président républicain de la Chambre des représentants, prend ses distances avec Donald Trump, pourtant désigné par le Grand Old Party pour la présidentielle du 8 novembre
Aux Etats-Unis, Paul Ryan, le président républicain de la Chambre des représentants, prend ses distances avec Donald Trump, pourtant désigné par le Grand Old Party pour la présidentielle du 8 novembre Crédits : MANDEL NGAN - AFP

Donald Trump lâché par une partie des républicains : C'est peut-être un signe de la mauvaise passe que traverse Donald Trump. Une vingtaine de ses partisans, seulement, manifestent à Los Angeles, au pied du siège de la chaîne CNN, pour dénoncer un traitement défavorable dans les médias du candidat républicain à la Maison-Blanche. Cette manifestation se tient, certes, dans une ville démocrate, mais les pro-Trump essuient crachats, insultes, coups de klaxons et moqueries. Plus significatif encore, au lendemain d'un débat d'une virulence inédite contre Hillary Clinton, le président républicain de la Chambre des représentants, Paul Ryan, a annoncé à des élus de son parti qu'il "ne défendrait plus Donald Trump", dans le dernier mois pourtant crucial avant l'élection. Plus question de "faire campagne" pour le milliardaire, empêtré, notamment, dans un scandale sur des propos obsènes qu'il a tenus contre des femmes. Les cadres du Grand Old Party semblent désormais faire de la course de Donald Trump pour la fonction suprême une aventure personnelle. Correspondance de Frédéric Carbonne.

Samedi, quatre policiers ont été grièvement blessés par des cocktails molotov jetés dans leur voiture, dans le quartier de la Grande-Borne, entre les communes de Grigny et de Viry-Châtillon (Essonne)
Samedi, quatre policiers ont été grièvement blessés par des cocktails molotov jetés dans leur voiture, dans le quartier de la Grande-Borne, entre les communes de Grigny et de Viry-Châtillon (Essonne) Crédits : Thomas Samson - AFP

Appel à la "grève du zèle" et manifestations de policiers aujourd'hui en France : Après la violente agression de quatre policiers, samedi, à la Grande-Borne, entre les communes de Grigny et Viry-Châtillon, dans l’Essonne, la tournée des commissariats de l'Essonne, hier, par Manuel Valls et Bernard Cazeneuve, n'a pas apaisé la colère des syndicats. Alliance, première organisation de gardiens de la paix, appelle à une grève du zèle aujourd'hui. En clair : les agents sont invités "à ne traiter que les urgences et cas graves"... à "faire l'impasse" sur les petites infractions du quotidien "comme un stationnement gênant". Quatre autres organisations, SCSI (majoritaire chez les officiers), Alternative-police (minoritaire), Unsa-Police et Unité SGP-Police FO (pour les gardiens de la paix), appellent à des rassemblements devant les commissariats ou les services de police à la mi-journée. Stéphane, délégué syndical Unité SGP-Police, patrouille de nuit depuis vingt ans, dans le quartier de la Grande-Borne exprime un ras-le-bol général. Témoignage recueilli par Olivier Boy. Point sur l'enquête avec Emmanuel Leclère.

Vladimir Poutine viendra-t-il en France le 19 octobre prochain ? Après le veto russe à l'ONU sur un arrêt des bombardements à Alep, des raids qualifiés de "crimes de guerre" par Paris, la France, excédée, ira-t-elle jusqu'à annuler la visite semi-officielle de Vladimir Poutine à Paris ? Le président russe doit particper, le 19 octobre prochain, à l'inauguration du centre orthodoxe russe dans la Capitale. François Hollande dit y réfléchir. Mais ce qui est sûr c'est qu'au petit jeu de l'intimidation et de la surenchère, Vladimir Pourine ne lâche jamais rien. Analyse de Luc Lemonnier.

Affrontements entre étudiants et policiers en Afrique du Sud : En Afrique du Sud, les étudiants intensifient leur mouvement de protestation pour une éducation supérieure " gratuite et décolonisée", alors que le gouvernement a annoncé une augmentation plafonnée à 8% des frais de scolarité pour la rentrée de janvier 2017. De violents affrontements ont éclaté, hier, entre policiers et étudiants autour de la prestigieuse université du Witvatersrand à Johannesburg. Reportage de Liza Fabbian.

L'International New York Times ne sera plus fabriqué à Paris : C'est fini, l'International New York Times ne sera plus fabriqué à Paris. Il était installé en France depuis son lancement à la fin du XIXe. Mais à partir d'aujourd'hui, seule la régie publicitaire restera à Paris. Explications de Catherine Pétillon.

Intervenants
  • Journaliste à la rédaction de France Culture, présentatrice des journaux de 7h, 7h30 et 9h, membre du jury du Prix France Culture BD des étudiants.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......