LE DIRECT

Un président nationaliste en Serbie

11 min
À retrouver dans l'émission

JOURNAL DE 7H de Renaud Candelier

Il n'était pas favori et c'est pourtant bien lui, le nationaliste Tomislav Nikolic qui devient le nouveau président de Serbie. Il a été élu hier face au président sortant, le libéral Boris Tadic qui laisse la place après 8 ans de pouvoir. L'Europe s'inquiétait de voir cet ancien ultranationaliste arriver à la présidence mais Tomislav Nikolic a montré des signes d'apaisement lors de sa première intervention.

Aujourd'hui, au dernier jour du sommet de Chicago l'OTAN doit valider son plan de départ progressif à compter de 2013. Mais les divergences persistent sur plusieurs points notamment le financement de la formation de l'armée afghane après le retrait total en 2014.

Quand le conflit syrien déborde la frontière côté libanais. Il y a eu des affrontements à la mitrailleuse hier dans la banlieue de Beyrouth. Peu avant des soldats libanais avaient abattu deux membres d'une coalition opposée au président Bachar al Assad.

Une nouvelle soirée de manifestations à Montréal cette nuit et de nouvelles violences. Plus d'une centaine d'étudiants ont été arrêtés, il y a eu également 10 blessés. Le mouvement qui dure depuis trois mois s'est radicalisé après l'instauration d'une "loi spéciale" qui restreint" le droit de manifester.

Ce sera l'un des événements de la semaine, le premier tour de la présidentielle en Egypte mercredi et jeudi. Hier c'était le dernier jour de la campagne et les frères musulmans ont tenté de mobiliser autour de leur candidat Mohamed Morsy. Candidat de remplacement car l’idéologue de la Confrérie Kharyat el Chater a vu sa candidature retoquée.

Jean-Luc Mélenchon ravi par la publication d'un sondage plutôt flatteur pour lui. Selon l'IFOP il remporterait la 11ème circonscription du Pas-de-Calais à 55% en cas de duel avec Marine le Pen.Candidat à Hénin Beaumont, que veut vraiment Jean-Luc Mélenchon ?

C'est une nouvelle affaire de bizutage qui sera traitée aujourd'hui devant le tribunal des affaires militaires de Marseille. Un ancien soldat de la base d'Istres, agé 25 ans, comparaît en réalité pour désertion. Mais il affirme avoir quitté son régiment car il aurait subi des sévices s'il aurait notamment été ligoté et baillonné lors d'une soirée avec ses congénères.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......